Abinal & Ropars - 55 logements sociaux et centre d’animation, nommés au prix de la Première Œuvre 2016

Les 55 logements sociaux et le centre d'animation conçus par l'agence Abinal & Ropars à Paris (XVIIIe arr.) pour le compte de la Siemp font partie des cinq réalisations nommées au prix de la Première Œuvre 2016.

Nommé à l'Equerre d'argent 2016, catégorie Première Œuvre, 55 logements sociaux et centre d'animation à Paris (XVIIIe), Abinal & Ropars (architectes), Siemp (maître d'ouvrage) - © Martin Argyroglo
photo n° 1/3
Zoom sur l'image Abinal & Ropars - 55 logements sociaux et centre d’animation, nommés au prix de la Première Œuvre 2016

Préserver les voisins du métro aérien de ses nuisances visuelles et sonores n’est pas chose simple dans la densité parisienne. Pourtant, les architectes Julien Abinal et Édouard Ropars ont refusé de sacrifier l’orientation plein sud de cette opération au regard de la ligne qui surplombe l’agité boulevard de la Chapelle. La parcelle toute en longueur favorisant l’ouverture côté rue, ils ont travaillé l’épaisseur de la façade porteuse et le feuilleté de ses percements pour ménager le confort des habitations. Les larges ouvertures combinent plusieurs éléments pour un affaiblissement acoustique de 44 dB: deux à quatre vantaux de 70 cm de large environ sont doublés, à une quinzaine de centimètres, de verres coulissants non menuisés. Si ce n’est leur effet miroir, ces derniers sont presque imperceptibles depuis la rue, où seul ressort l’aluminium anodisé couleur champagne des ouvrants à la française. Cette sophistication tranche avec la rugosité de l’enduit minéral gratté de la façade. Préférant concentrer les dépenses sur la qualité des ouvertures, les architectes ont fait le pari d’utiliser, avec une haute exigence de rendu, un simple enduit sur isolant extérieur. Le choix de sa couleur a été long, et l’agence a été vigilante à ce que la mise en œuvre soit optimale. Car la modénature se veut une évocation de l’architecture haussmannienne, de même que les enfilades des pièces ouvrant les perspectives le long des façades grâce à des parois coulissantes. Les joints creux de l’enveloppe et la silhouette découpée de l’opération symbolisent le morcellement de l’ancien parcellaire, tandis que les retraits successifs de la façade sont un hommage aux immeubles à gradins. Ces décalages ménagent des banquettes où installer quelques pots de fleurs, et ainsi végétaliser un peu des logements difficiles à doter de balcons. Légèrement plus haute que celle des fenêtres, l’allège des jardinières camoufle l’infrastructure de transport, guidant le regard vers le feuillage des arbres qui ponctuent le boulevard.

 

  • Lieu: Paris, XVIIIe arr.
  • Maîtrise d’ouvrage: Siemp
  • Maîtrise d’œuvre: Julien Abinal et Edouard Ropars architectes; Intégrale 4, BET structure; Fabrice Bougon, économie; Louis Choulet, BET fluides, environnement; ACV, BET acoustique; Casso et associés, sécurité incendie, accessibilité
  • Programme: 55 logements sociaux, un centre d’animation et deux niveaux de parking souterrain
  • Surface: 3700 m2 SDP, logements; 122 m2 SDP, commerce; 552 m2 SDP, équipement
  • Coût travaux: 9,4 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Plongée dans les dédales de la recherche […]

19/04/2019

En quoi l’architecture pourrait-elle se prévaloir d’une forme de recherche scientifique objective? Pour tenter de répondre à cette question ancestrale, les étudiants de «l’Atelier recherche» de l’école d’architecture de […]

Appel à projets scénographique, festival We love green 2019.

Appel à projets scénographiques pour le festival […]

19/04/2019

Avis aux architectes amateurs de musique: le festival We love green, qui se tiendra les 1er et 2 juin 2019 dans le bois de Vincennes à Paris, est en quête de projets scénographiques. Date limite d'envoi des propositions: le 22 avril 2019. Chaque année, le festival de […]

Patrick Bouchain, sur le site de Nature & Découverte à Versailles, le 23 juin 2018

Grand Prix de l'urbanisme 2019: Patrick Bouchain, […]

18/04/2019

C'est à Patrick Bouchain, architecte et scénographe engagé, que le Grand Prix de l'urbanisme 2019 est décerné. Il lui sera remis par Jacqueline Gourault, la ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités […]

L’architecture, les aventures spatiales de la raison Henri Raymond, préface de Jean-Pierre Frey, Collection Eupalinos/A+U, Editions Parenthèses

Le non-conformisme d’Henri Raymond - Livre

18/04/2019

Relire le grand sociologue de l’architecture que fut Henri Raymond (1921-2016) est une entreprise à saluer, due à Jean-Pierre Frey, professeur émérite à l’Ecole d’urbanisme de Paris. La réédition de L’architecture, les […]

Archi5 et Tecnova architecture, complexe sportif à Antony

Un complexe sportif minéral et cuivré, par Archi5 […]

17/04/2019

Pour répondre aux désirs politiques d’une nouvelle ambition urbaine pour le quartier La Fontaine d’Antony (Hauts-de-Seine), l’agence Archi5 a conçu cet équipement sportif comme un nouvelle centralité. Dans un contexte […]

AMC n°54-55-septembre 1981

Dans les archives d'AMC: 1981, la première fois de […]

17/04/2019

En novembre 1967 sortait le premier numéro d’AMC, conçu comme une revue d’idées et de débats, destinée à dépoussiérer un vieux «bulletin», celui de la Société des architectes diplômés par le […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus