Agora 2017: comprendre ce qu'est le paysage

Parmi la kyrielle d'événements que propose la nouvelle édition d'Agora, la foisonnante biennale d'architecture, d'urbanisme et de design de Bordeaux ouverte du 14 au 24 septembre 2017, l'exposition "Paysages augmentés" présentée au Hangar 14 et conçue par le paysagiste Bas Smets fait œuvre de pédagogie.

 

Agora 2017, Biennale de Bordeaux, Hangar 14 - © Canalcom
photo n° 1/5
Zoom sur l'image Agora 2017: comprendre ce qu'est le paysage

Invité par la métropole de Bordeaux à investir du 20 au 24 septembre 2017 le Hangar 14, le paysagiste bruxellois Bas Smets n'y est pas allé par quatre chemins: il a planté 300 arbres au rez-de-chaussée de l'ancien entrepôt, centre névralgique d'Agora jusqu'au 24 septembre 2017. Plus exactement, il a détourné les chênes, aulnes, sorbiers et autres érables qui animeront dès l'automne prochain sa Brazza Line -ancienne ligne de chemin de fer qui borde le quartier de Brazza de Bordeaux et vouée à devenir une promenade plantée-, pour en faire une forêt en pots. Pourquoi? "Pour montrer comment un paysage se construit, explique le paysagiste. Les Bordelais ont vu les arbres arriver au Hangar 14. Ils les verront repartir." De pédagogie, il en est question à tous les étages du hangar. La notion de "paysage" étant plutôt abstraite –y compris pour les initiés–, le parti est bienvenu. Alors, au cœur de la forêt du rez-de-chaussée, la métropole de Bordeaux a choisi de se mettre en scène, moins comme une agglomération de communes que comme un territoire complexe et varié, bâti et non bâti, bref comme "un paysage". Cartes, photographies, vidéos et même captations sonores sont là pour appréhender la métropole dans sa globalité, sa géographie, ses 5850 hectares de terres agricoles, son territoire inondable à 30%. "Nous souhaitons faire comprendre que la définition du paysage est aussi culturelle que celle du patrimoine", explique Michèle Laruë-Charlus, directrice générale de l'aménagement de Bordeaux métropole, et déléguée générale d'Agora. Disséminées entre les arbres, les traditionnelles maquettes des projets d'aménagement et d'architecture en cours à Bordeaux (le quartier Brazza par Youssef Tohmé, l'Arena de Rudy Ricciotti, le pont Jean-Jacques Bosc d'OMA, etc.) et présentées à chaque édition d'Agora semblent, cette fois, moins anachroniques. Elles s'installent dans une continuité, celle de la construction du paysage de la métropole.

Apprivoiser l'environnement

 

L'étage du Hangar 14, entièrement pris en main par Bas Smets, est plus conceptuel. Finie l'approche premier degré de la forêt –nécessaire, en un sens, pour plonger dans le sujet–, place aux situations plus complexes, glanées partout dans le monde, pour montrer comment s'appréhende et s'apprivoise l'environnement. Au mot "paysage" se substituent alors ceux de nature, climat, topographie, et même faune, flore, bâtiment et cohabitation. Une bonne manière de démontrer que c'est de tout cela que se nourrit "le paysage". Deux salles de cinéma à 360° diffusent non-stop des vidéos immersives. D'un côté, l'installation Homo Urbanus regroupe les cinq films réalisés par Ila Bêka et Louise Lemoine à Saint-Pétersbourg, Bogota, Naples, Rabat et Séoul. "Avec ces images, nous souhaitons montrer comment le climat influence le comportement de l'homme", explique Bas Smets devant l'image d'un sans-abri colombien monnayant la traversée d'une rue sur sa passerelle de fortune, lors d'une pluie torrentielle; ou celle de ces rues de Rabat, si étroites pour ménager un peu d'ombre que les voitures ont du mal à circuler. Présentées dans l'autre salle, les vidéos de Christian Barani regroupées sous le titre A la recherche de la résilience du territoire, inversent le regard. Le cinéaste et Bas Smets sont allés chercher à Bordeaux, à Hyderabad (Inde), à Bruxelles, à Singapour et à Hongkong des situations où l'homme contrôle son paysage, voire "l'augmente". Comme à Singapour, "A City in a Garden" dit le slogan, qui a augmenté sa couverture végétale de 20% depuis 50 ans, et comme à Bordeaux, où Bas Smets, à l'occasion du concours "55000 hectares pour la nature" lancé en 2012 par la métropole, avait proposé de révéler aux habitants les tracés des jalles, canalisées pour lutter contre les inondations.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Christophe Hutin - réhabilitation de la salle des fêtes du Grand-Parc - Bordeaux

Christophe Hutin – Réhabilitation de la salle des […]

19/06/2018

Construite par les architectes Claude Ferret, Robert Rebout et Serge Bottarelli en 1965, la salle des fêtes du Grand-Parc fut un lieu emblématique de la scène culturelle bordelaise pendant 30 ans. Fermée depuis 1995, sa réhabilitation a été […]

Christophe Hutin

Christophe Hutin

19/06/2018

Né en 1974 à Tarbes, Christophe Hutin obtient son diplôme d’architecte à l’école d’architecture de Bordeaux et un DEA Physiologie intégrée en conditions extrêmes, à l’Université des Sciences de Lyon, en 2003. […]

Séminaire de projet 04 - Pesmes

Participez au séminaire de Bernard Quirot à Pesmes

19/06/2018

En Haute-Saône, le village de Pesmes accueillera, du 9 au 21 juillet 2018, son séminaire d'été encadré par l’architecte Bernard Quirot, lauréat de l’Equerre d’argent 2015, avec Stefano Moor et Emilien Robin. Ce séminaire, […]

Atelier Krauss - 44 logements sociaux - Saint-Denis

Atelier Krauss - 44 logements sociaux - […]

18/06/2018

A l’entrée de la ZAC Alstom Confluence à Saint-Denis, un paquebot blanc capte le regard. De la toiture anguleuse aux balcons biseautés, chaque trait témoigne des qualités intérieures de ses logements sociaux réalisés par l'Atelier […]

AIM Architecture - Urban Bloom - Shanghai

Un jardin de rue éphémère à Shanghai

18/06/2018

Sur Anfu Road, une rue populaire de Shanghai qui mêle résidences et activités, AIM Architecture a déployé sur 330 m2 en cœur d'îlot une plateforme de modules en bois, dénommée « Urban Bloom ».  Commandée par […]

« Krijn de Koning, Des volumes et des vides », au Life de Saint-Nazaire

Une sculpture labyrinthique signée Krijn de Koning […]

15/06/2018

L’artiste néerlandais Krijn de Koning investit l’espace monumental du Life avec une sculpture labyrinthique qui renverse la perception intérieur- extérieur classique. Telle une peau architecturale retournée, sa sculpture à échelle 1 propose une […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus