Aires Mateus - Centre d'art - Tours

Marqué de l’empreinte plastique des frères Mateus, le nouveau centre de création contemporaine Olivier-Debré à Tours s’impose par la justesse de son insertion contextuelle et l’identité lumineuse de ses espaces intérieurs qui font l’interface avec la ville.

Aires Mateus, Centre d'art, Tours - © Benoît Fougeirol
photo n° 1/11
Zoom sur l'image Aires Mateus - Centre d'art - Tours

Articles Liés

Le minimalisme d’Aires Mateus s’affiche à Tours – Exposition

"Il n’y a pas grande différence entre art et architecture", par Aires Mateus

Seul le monumental volume d’entrée de l’ancienne école des beaux-arts a été conservé et, sur l’emprise de l’aile disparue, un monolithe parallélépipédique revêtu de pierre de Tercet lui a été juxtaposé. A la verticalité de l’édifice néoclassique qu’accentue sa corniche levée vers le ciel répond la massivité abstraite et atemporelle d’un bâtiment à l’horizontalité marquée. Plutôt que de s’inscrire dans une démarche muséale classique de conservation et de protection, les architectes ont ainsi fait le choix d’un bâtiment communicationnel et perméable à la ville.
 

Creuser avec la lumière

 
Le projet est pensé comme une masse en pierre, excavée par la lumière, afin de créer trois grands vides de monstration qui conditionnent toutes les autres relations et fonctions de l’édifice. Si la lumière concourt à identifier chaque pièce, le processus s’inverse la nuit : telle une lanterne, le bâtiment assure l’éclairage public des alentours à partir de ses ouvertures.
 
  • Lieu : Tours (Indre-et-Loire)
  • Maîtrise d’ouvrage : Tour(s)Plus
  • Maîtrise d'oeuvre : Francisco et Manuel Aires Mateus, architectes ; Anna Baccetta, chef de projet ; AAVP, Vincent Parreira, Marie Brodin ; B+B, maîtres d’œuvre associés ; BEA Ingénierie, Lightec, Inacoustics, BET
  • Programme : centre d’art
  • Surface : 5 300 m2
  • Calendrier : livraison 2017
  • Coût : 10,5 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

La Cité des électriciens à Bruay-La-Buissière, rehabilitée par Philippe Prost, 2019

Philippe Prost donne un nouveau souffle à la Cité […]

21/05/2019

C’est à moins de 25 km du Louvre-Lens réalisé par Sanaa en 2012 que les maisons rouges de la Cité des électriciens de Bruay-la-Buissière ouvrent une nouvelle page de leur histoire. Inauguré les 18 et 19 mai 2019, l’ancien coron est […]

Colloque international L'architecture en représentations - 24 et 25 mai 2019

L'architecture en représentations, colloque […]

21/05/2019

En partenariat avec le CNRS (GDRI « Savoirs artistiques et traités d’art »), la Société française des architectes organise, les 24 et 25 mai 2019 à Paris, un colloque international sur la représentation en architecture. Au programme de ces […]

Ieoh Ming Pei, architecte de la pyramide du Louvre

Disparition de Ieoh Ming Pei, prix Pritzker 1983

20/05/2019

Architecte de renommée internationale, principalement connu en France pour la pyramide du Louvre, Ieoh Ming Pei est décédé dans la nuit de mercredi 15 à jeudi 16 mai 2019, à l'âge de 102 ans. Plusieurs fois récompensé pour son […]

Transformation d'un immeuble de bureaux en logements, à Charenton-le-Pont, par Moatti & Rivière en 2016

L'agence Moatti - Rivière, lauréate du prix de la […]

20/05/2019

Jeudi dernier, le duo maîtrise d’œuvre - maitrise d’ouvrage composé de l'agence Moatti-Rivière et de l'Immobilière 3F a été proclamé lauréat du prix de la transformation de bureaux en logements, grâce à […]

FAIRE Paris 2019, accélérateurs de projets innovants du pavillon de l'Arsenal et de la Ville de Paris

Faire 2019: ouverture des candidatures

17/05/2019

Le pavillon de l’Arsenal et la Ville de Paris, en collaboration avec MINI et la Caisse des Dépôts, lancent la troisième édition de l'appel à projets innovants FAIRE Paris, destiné aux architectes, urbanistes, paysagistes, ingénieurs, […]

Les Jardins parisiens d'Alphand, Sous la direction de Sylvie Depondt, Bénédicte Leclerc, Eric Burie.

Alphand, le créateur du paysage parisien - Livre

17/05/2019

Polytechnicien et ingénieur des Ponts et Chaussées, rien ne prédestinait Jean-Charles Adolphe Alphand à devenir, en 1854, responsable des « promenades et des plantations de Paris », service venant d'être créé par le baron Haussmann. Ce […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus