Alain Sarfati – Learning center de l'Université Paris II Panthéon-Assas

La réussite de la réhabilitation de l’université Paris II Panthéon-Assas par Alain Sarfati, avec son learning center flambant neuf, tient d’abord à une démarche : s’interroger et s’adapter aux nouvelles conditions de travail des étudiants.

Alain Sarfati – Learning center de l'Université Paris II Panthéon-Assas – Paris - © Christophe Demonfaucon
photo n° 1/13
Zoom sur l'image Alain Sarfati – Learning center de l'Université Paris II Panthéon-Assas

D’une simple mise aux normes du bâtiment construit en 1960 par Noël Le Maresquier, le projet a abouti à une métamorphose du lieu - devenu une véritable promenade urbaine - passant de 25 000 à 30 000 m2 au terme de quinze années de chantier en site occupé.

Outre la rénovation de l’existant, l’enjeu était d’insérer de nombreux équipements techniques pour adapter le bâtiment à l’ère numérique. Sur le plan architectural, il s’est agi d’orchestrer l’intégration de projets successifs, indépendants et diversifiés, mais toujours corrélés à une unité et à une fluidité d’ensemble. Chacun d’entre eux - bibliothèque, restaurants, salles de réunion ou de cours, patios, etc. - tire son origine de contraintes : mise aux normes, optimisation technique et programmatique.

Initialement austère, le hall d’entrée a ainsi été transformé en un espace de vie avec la création d’une mezzanine dans laquelle on peut travailler, se détendre, se restaurer ou se regrouper. Espaces collectifs, collaboratifs, interactifs, fermés ou ouverts… tout est connecté. Quant au patio de 300 places - auparavant une cour ouverte désertée -, il ressemble désormais à un cloître avec un déambulatoire autour duquel on peut étudier ou se reposer, ce qui établit un nouveau rapport entre l’extérieur et l’intérieur et assoit la fluidité de l’ensemble.

Ce bâtiment de verre joue sur la transparence et l’occultation ; il se compose de deux zones distinctes favorisant le travail individuel ou collaboratif, assurant un rôle de transition entre le calme de la bibliothèque et l’agitation du hall.
 

  • Lieu : Paris
  • Maîtrise d’ouvrage : Université Paris II Panthéon-Assas
  • Maîtrise d'oeuvre : Alain Sarfati Architecture
  • Surface : 28 300 m2
  • Calendrier : 2000 (concours)-2016
  • Coût : 47,4 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Laboratoire dermatologique à Brabois (54), Aurélie Husson architecte (Studiolada)

Des laboratoires hors standards par Studiolada

18/07/2019

Les laboratoires conçus par Aurélie Husson de Studiolada sont implantés sur l’une des dernières parcelles du technopole de Brabois, un parc d’activité typique des années 1980 de la banlieue de Nancy, qui s’étend au milieu d’une […]

Rendez-vous à suivre

Cinq rendez-vous d'architecture, du 18 au 24 […]

18/07/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Merveilleuses maisons Jusqu’au 27 juillet, à la maison de l'architecture de Normandie, à Rouen Hommage aux maisons d’architectes, alors […]

14 logements sociaux à Saint-Etienne par Link architectes

A Saint-Etienne, une opération de 14 logements […]

17/07/2019

Pour que leur bâtiment fasse corps avec le déjà-là, les architectes l’ont conçu avec les qualités urbaines et esthétiques de son environnement. Dans un contexte bouché et minéral, où les perspectives sont rares, […]

Link architectes. Gérald Lafond, Jérôme Glairoux et Romain Chazalon

Link architectes - Portrait

17/07/2019

Basée à Lyon, l'agence Link architectes a été fondée en 2010 et regroupe les architectes Jérôme Glairoux, Romain Chazalon et Gérald Lafond. Jérôme Glairoux, Romain Chazalon et Gérald Lafond sont diplômés de […]

Le pavillon de Junya Ishigami à la Serpentine Gallery de Londres, 2019

Le free space de Junya Ishigami installé à la […]

17/07/2019

C'est à l'architecte japonais Junya Ishigami que la très sélecte Serpentine Gallery a demandé de concevoir son pavillon éphémère, pour la saison 2019. La structure s'est installée dans les jardins de Kensington, à Londres en […]

Les entrepôts Point P à Paris, par Elisabeth Veit

En bord de Seine, les entrepôts Point P […]

16/07/2019

Alors que les bâtiments industriels sont bien souvent des volumes autarciques, le nouvel entrepôt que signe Elisabeth Veit à Paris démontre la possibilité d'ouverture de ce genre de programmes. En bord de Seine, à proximité du parc André […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus