Archi5 - Logements partagés - Montreuil

Le Familistère est une opération d’autopromotion pour les associés de l’agence archi5, qui ont décidé de bâtir ensemble leur logement. A l’origine, c’est un terrain en vente à côté des locaux de l’agence qui précipite l’aventure. Une aventure au long cours puisque le montage de cette opération a nécessité plus de 2 ans.

Archi5, logements partagés à Montreuil - © Sergio Grazia
photo n° 1/16
Zoom sur l'image Archi5 - Logements partagés - Montreuil

Articles Liés

Ameller, Dubois et associés - Logements et foyer pour jeunes handicapés – Nantes

DAQUIN&FERRIÈRE ARCHITECTURE - 45 LOGEMENTS SOCIAUX

Autour du site, et comme souvent à Montreuil, le bâti est extrêmement varié. Des maisons particulières avec de jolis jardins, une école, une église, des logements sociaux R+7 cohabitent dans une sympathique anarchie. Le PLU permet une construction R+7 dans ce quartier tout proche du métro. Dans ce contexte hétérogène, les architectes d’archi5 ont choisi de concevoir un bâtiment homogène, avec une peau qui recouvre aussi bien la toiture que les façades : un volume qui vient s’ajouter à la variété environnante par son écriture et son gabarit.

Un bâtiment couleur du temps

Le parti pris architectural était de concevoir un bâtiment léger, dont l’impact visuel soit réduit. Avec sa hauteur importante, il épouse le site avec une façade abstraite qui reflète son environnement. Le jeu est souligné par les blocs de menuiseries extérieures qui forment des boîtes saillantes de couleur anthracite. Le reflet de l’inox de façade est légèrement flouté par un jeu d’ondes légères adapté à l’échelle de l’immeuble qui prend la teinte du ciel à tout moment de la journée. C’est une véritable façade dynamique et mouvante qui restitue la lumière du jour aux immeubles voisins. Elle adopte le soir une couleur sombre où se révèlent les éclairages nocturnes. Les façades sont totalement calepinées en fonction des mesures de tôles, ainsi les modules de fenêtre s’insèrent de manière régulière et précise. Les tôles sont posées sur une ossature primaire et fixées par des vis apparentes en inox. Un joint creux de 5 mm est ménagé entre chaque tôle. Les couvertines sont elles aussi en inox. Une enveloppe qui se pare de toutes les teintes du temps et donne au bâtiment de multiples visages.

 

  • Lieu : rue Voltaire, Montreuil (93)
  • Maîtrise d’ouvrage : SCI Familistère
  • Maîtrise d'oeuvre : archi5, architectes ; Facéa, BET
  • Surface : 56 m2 SDP - 610 m 2 SHAB
  • Calendrier : 2015
  • Coût : 1 990 000 € TTC

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Laboratoire dermatologique à Brabois (54), Aurélie Husson architecte (Studiolada)

Des laboratoires hors standards par Studiolada

18/07/2019

Les laboratoires conçus par Aurélie Husson de Studiolada sont implantés sur l’une des dernières parcelles du technopole de Brabois, un parc d’activité typique des années 1980 de la banlieue de Nancy, qui s’étend au milieu d’une […]

Rendez-vous à suivre

Cinq rendez-vous d'architecture, du 18 au 24 […]

18/07/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Merveilleuses maisons Jusqu’au 27 juillet, à la maison de l'architecture de Normandie, à Rouen Hommage aux maisons d’architectes, alors […]

14 logements sociaux à Saint-Etienne par Link architectes

A Saint-Etienne, une opération de 14 logements […]

17/07/2019

Pour que leur bâtiment fasse corps avec le déjà-là, les architectes l’ont conçu avec les qualités urbaines et esthétiques de son environnement. Dans un contexte bouché et minéral, où les perspectives sont rares, […]

Link architectes. Gérald Lafond, Jérôme Glairoux et Romain Chazalon

Link architectes - Portrait

17/07/2019

Basée à Lyon, l'agence Link architectes a été fondée en 2010 et regroupe les architectes Jérôme Glairoux, Romain Chazalon et Gérald Lafond. Jérôme Glairoux, Romain Chazalon et Gérald Lafond sont diplômés de […]

Le pavillon de Junya Ishigami à la Serpentine Gallery de Londres, 2019

Le free space de Junya Ishigami installé à la […]

17/07/2019

C'est à l'architecte japonais Junya Ishigami que la très sélecte Serpentine Gallery a demandé de concevoir son pavillon éphémère, pour la saison 2019. La structure s'est installée dans les jardins de Kensington, à Londres en […]

Les entrepôts Point P à Paris, par Elisabeth Veit

En bord de Seine, les entrepôts Point P […]

16/07/2019

Alors que les bâtiments industriels sont bien souvent des volumes autarciques, le nouvel entrepôt que signe Elisabeth Veit à Paris démontre la possibilité d'ouverture de ce genre de programmes. En bord de Seine, à proximité du parc André […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus