Une nouvelle vie signée Archidev pour le théâtre de La Scala à Paris

Destination culturelle depuis 1873, le théâtre de La Scala renaît de ses cendres en 2018 dans le 10e arrondissement de Paris après un très sérieux projet de reconstruction mis en œuvre par Archidev.

La scène - La scala, réalisée par Archidev à Paris - © Nicolas Thouvenin
photo n° 1/7
Zoom sur l'image Une nouvelle vie signée Archidev pour le théâtre de La Scala à Paris

Construit en 1873 dans le coeur économique parisien de l’époque, le Concert de La Scala - inspirée de la fameuse Scala de Milan -, compte alors 1 400 places et devient rapidement le café-concert le plus élégant de la capitale. Au moment des années 1930, la bâtisse change d’affectation : la Scala est devenue un cinéma Art déco de 1 200 fauteuils. Près de trente ans plus tard en 1977, elle abrite le premier multiplexe pornographique de Paris avant une fermeture temporaire en 1999, suite à son rachat par une église baptiste brésilienne qui tentera en vain d’en faire un lieu de culte. C’est finalement en ruine, début 2016, que Mélanie et Frédéric Biessy rachète la structure pour y créer un théâtre modulable.

Un cœur d'îlot battant

Avec 25 ans d’expérience dans le domaine du spectacle, les architectes franciliens Archidev ont été mandatés dès 2015 pour concevoir et mettre en œuvre un outil multifonctionnel dédié aux arts du spectacle organisé en une unique salle pouvant accueillir aussi bien du théâtre ou de la danse, que du cirque. Implantée dans un environnement dense, la Scala s'inscrit à nouveau sous un immeuble de logements, côté rue. En cœur d’îlot, les concepteurs ont recréé, dans les murs existants, une nouvelle boîte acoustique assurant ainsi un isolement optimal vis à vis des riverains. Entièrement habillée d'isolant acoustique et de maçonnerie maintenus distincts à l’aide de ressorts, sa structure métallique accueille aujourd’hui 550 places assises. Quant à elle, la toiture est composée d’une triple peau, respectueuse du gabarit d’origine et d’une hauteur minimum au dessus de l'espace scénique. A l’intérieur, la salle est pensée comme un véritable outil de travail au service des artistes : des panneaux acoustiques réversibles offrent une grande modularité, des trappes et des plateformes élévatrices permettent une transformation rapide du lieu pouvant ainsi proposer plusieurs spectacles par jour. La salle est équipée de gradins rétractables comptant 350 places et de deux balcons fixes, soit 200 places supplémentaires, toutes accessibles depuis un foyer. Depuis le boulevard de Strasbourg, un restaurant termine le programme, derrière une nouvelle façade mise en lumière par le designer Rudy Meyer.

 

  • Lieu : Paris 10e
  • Maîtrise d’ouvrage : Privé (Mélanie et Frédéric Biessy)
  • Maîtrise d'oeuvre : Archidev, architectes mandataires ; Changement à Vue, scénographe ; 
  • Programme : Théâtre
  • Surface : 1 500 m2 de SHON
  • Calendrier : Livraison, 2018
  • Coût : 9,5 M€
  • Entreprise : Léon Grosse

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

FAIRE Paris 2019, accélérateurs de projets innovants du pavillon de l'Arsenal et de la Ville de Paris

Faire 2019: ouverture des candidatures

17/05/2019

Le pavillon de l’Arsenal et la Ville de Paris, en collaboration avec MINI et la Caisse des Dépôts, lancent la troisième édition de l'appel à projets innovants FAIRE Paris, destiné aux architectes, urbanistes, paysagistes, ingénieurs, […]

Les Jardins parisiens d'Alphand, Sous la direction de Sylvie Depondt, Bénédicte Leclerc, Eric Burie.

Alphand, le créateur du paysage parisien - Livre

17/05/2019

Polytechnicien et ingénieur des Ponts et Chaussées, rien ne prédestinait Jean-Charles Adolphe Alphand à devenir, en 1854, responsable des « promenades et des plantations de Paris », service venant d'être créé par le baron Haussmann. Ce […]

Sophia Antipolis, Cermics, Brante & Vollenweider architectes, 1996

Cermics, Sophia Antipolis, Brante & Vollenweider […]

16/05/2019

Les premiers coups de pioche remontent à 1971, mais c'est dès les années 1960 que l'ingénieur Pierre Laffitte imagine dans l'arrière-pays niçois "un quartier latin aux champs, voué à l'intelligence et à la […]

Centre de recherche et de design Mercedes-Benz, Sophia Antipolis, Pierre Fauroux architecte, 1989-1991

Centre de recherche et de design Mercedes-Benz, […]

16/05/2019

Les premiers coups de pioche remontent à 1971, mais c'est dès les années 1960 que l'ingénieur Pierre Laffitte imagine dans l'arrière-pays niçois "un quartier latin aux champs, voué à l'intelligence et à la […]

Rendez-vous à suivre

Cinq rendez-vous d'architecture, du 16 au 22 mai

16/05/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Formes et lumière Jusqu’au 16 mai, à la galerie d’Architecture, à Paris Exposition de la photographe Gitty Darugar qui […]

Institut de Physique de Nice, Sophia Antipolis, Yves Bayard & Henri Vidal architectes, 1985

Institut de Physique de Nice, Sophia Antipolis, […]

13/05/2019

Les premiers coups de pioche remontent à 1971, mais c'est dès les années 1960 que l'ingénieur Pierre Laffitte imagine dans l'arrière-pays niçois "un quartier latin aux champs, voué à l'intelligence et à la […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus