Architecture-Studio – Requalification de la cathédrale de Créteil

En 2009, l’Association diocésaine de Créteil, appuyée par les Chantiers du Cardinal a fait le choix d’un ambitieux projet de déploiement de la cathédrale Notre-Dame de Créteil. Conçue par Charles-Gustave Stoskopf, Prix de Rome, née dans le contexte de la « théologie de l’enfouissement » qui prévalait à l’époque, son architecture est caractéristique des années 1970. La commande faite à Architecture-Studio était claire : doubler la capacité de la cathédrale et lui donner une visibilité dans la ville.

Architecture-Studio, cathédrale de Créteil - ©  Yves Merniers
photo n° 1/7
Zoom sur l'image Architecture-Studio – Requalification de la cathédrale de Créteil

Plus qu’une rénovation, il s’agit d’une requalification majeure du lieu de culte proposant, d’un point de vue symbolique et pastoral, un nouveau souffle architectural. L’équipe d’Architecture-Studio a établi un dialogue entre deux écritures architecturales différentes, mais cohérentes dans leur géométrie : la coupole dressée vers le ciel est basée sur le tracé en plan de la cathédrale d’origine. L’architecture blanche de Stoskopf sert d’écrin à la nouvelle cathédrale, toute de bois vêtue, à l’intérieur comme à l’extérieur. La silhouette de l’entrée, à échelle humaine, se lie désormais à la volumétrie monumentale du nouveau projet, concentrée sur la nef de la cathédrale qui se déploie en deux coques sphériques revêtues de bois. Des tribunes peuvent prendre place dans ce nouvel espace. Le chœur existant est remodelé et les bancs sont répartis tout autour en hémicycle. Le jour, les vitraux situés à la jonction des deux coques donnent une lumière colorée au chœur, tandis que la nuit, les vitraux éclairés de l’intérieur témoignent dans la ville d’une communauté chrétienne vivante. Le clocher, détaché du bâtiment, à l’angle du parvis, marque l’entrée de la cathédrale par sa silhouette élancée, ponctuée des trois cloches de l’ancien campanile. Il redonne une échelle urbaine et signe la présence de la cathédrale dans la ville, à côté des grands immeubles de logements qui constituent le quartier. La perspective sur le parvis de la cathédrale est dégagée par l’ouverture du rideau de platanes. Le nouveau square, aménagé par la ville côté opposé, offre un espace d’agrément et de convivialité aux riverains, tout en accueillant le rayonnement de la vie paroissiale.

Un espace structuré par la liturgie

Le parti architectural ainsi posé, restait à lui trouver une écriture spécifique. La nouvelle organisation spatiale de la cathédrale en fournit le cadre. Les deux voiles béton cylindriques surmontés d’une terrasse horizontale à 5 m du sol deviennent deux coques tridimensionnelles en bois qui se rejoignent au-dessus de l’autel à plus de 20 m de hauteur. L’axe liturgique est né de l’implantation de la chapelle de semaine face au chœur, à l’emplacement de l’ancien jardin. Il est marqué par la présence du baptistère. Cet axe, sera celui des processions solennelles dans la cathédrale, il devient la mesure avec laquelle sont ordonnées toutes les structures : les arcs supports des coques sont ainsi tous dessinés parallèles à cet axe liturgique. C’est la singularité et la force de ce déploiement architectural que d’être entièrement défini à partir de l’axe liturgique. De la complexité géométrique que ce dessin engage – chaque arc est unique, en miroir de part et d’autre de l’axe – résulte un espace en tension, à la fois statique et dynamique, à l’intérieur duquel chaque déplacement devient une expérience particulière, notamment par les « accélérations » de transparences et d’opacités provoquées par l’évolution des arcs de la structure sur la courbe sphérique des coques. Ce cinétisme des parcours est mis en scène, dans les tribunes, par la coursive suspendue au milieu de la cathédrale dont l’arc régulier construit un long travelling. Le déploiement de la cathédrale trouve son écho dans des activités paroissiales largement ouvertes aux cristoliens. Une salle de conférence et un petit auditorium occupent l’espace dédié initialement à deux salles polyvalentes. Ces espaces sont distribués par une galerie d’art qui relie les deux narthex d’entrée. En son centre, une verrière permet d’apercevoir la croix du clocher. Cette ponctuation d’éclairage zénithal se retrouve à l’entrée de chaque salle. L’ancienne sacristie, proche du grand narthex, devient un café littéraire.

  • Lieu : Créteil (Val-de-Marne)
  • Maîtrise d’ouvrage : Association diocésaine de Créteil
  • Maîtrise d'œuvre : Architecture-Studio, architecte mandataire ; Atelier T/E/S/S, Structure, enveloppes ; Louis Choulet, fluides ; AVA, acoustique ; 8’18’’, concepteur lumière; Eco Cités, économie; Jean-Louis Vigier, spécialiste bois.
  • Programme : déploiement de la cathédrale de Créteil
  • Calendrier : concours 2009, livraison 2015
  • Coût : 9 M€HT (coût global); 5,75 M€HT (espaces culturels et aménagement mobilier compris, hors mobilier liturgique)

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Rénovation Ecole Ingénieurs d’Yverdon-les-Bains HEIGVD. Nouveaux aménagements par inroom Geneviève Héritier (2014-2019)

Couleurs et spatialités différenciées, pour la […]

29/05/2020

300 En Suisse, l’école d’ingénieurs d’Yverdon-les-bains a bénéficié d’une rénovation complète qui se démarque par la qualité de ses aménagements intérieurs. L’utilisation de la couleur devient un support d’attractivité et de différenciation des espaces. Tout en valorisant l’architecture de béton du […]

Geneviève Héritier, fondatrice d'inroom,concepteur d'espace et coloriste

"La couleur est un allié essentiel pour faire le […]

29/05/2020

300 Spécialisée dans l’aménagement d’espaces collectifs publics et professionnels, l'agence suisse Inroom fait le lien entre l’architecture et les utilisateurs pour augmenter le bien-être et valoriser l’espace. Depuis quinze ans, elle crée des intérieurs pour des lieux sensibles tels qu’hôpitaux, […]

Nommée à l'Équerre d'argent 2019, catégorie Habitat, résidence La Quadrata à Dijon (Côte d’Or), Sophie Delhay (architecte), Grand Dijon Habitat (maître d’ouvrage)

A Dijon, Sophie Delhay milite pour l'art d'habiter

28/05/2020

300 Le confinement imposé à tous pour lutter contre l'épidémie de coronavirus a mis en lumière les maux de l'habitat, trop étroit, peu ouvert sur l'extérieur, surtout trop figé donc inadapté aux évolutions des modes de vie. Pourtant, des architectes explorent depuis longtemps des alternatives à la […]

Equerre d'argent 2020, les candidatures sont ouvertes

Equerre d'argent 2020: les candidatures sont […]

28/05/2020

300 Décernée depuis 1983, le prix de l'Équerre d’Argent a pour objectif de faire connaître le meilleur de la production architecturale réalisée sur le territoire français. Participez à la 38e édition en proposant votre réalisation avant le 11 septembre 2020 à minuit. Qui succèdera à la résidence […]

La reconstruction du pont de Gênes (Italie)

Le nouveau pont de Gênes signé Piano, mis en […]

27/05/2020

300 La crise sanitaire n'aura pas eu raison d'un des plus grands projets menés en Italie. La reconstruction du pont de Gênes touche à sa fin. Inauguration prévue cet été. Moins de deux ans seulement après l’effondrement du pont autoroutier Morandi à Gênes, qui a coûté la vie à 43 personnes le 14 août […]

Morandi à Gênes, Autopsie d’un pont

Déconstruire un pont à Gênes, de Morandi à Piano - […]

27/05/2020

300 Peut-être ce livre se serait-il appelé Naissance d’un pont, si le titre n’avait pas déjà été pris par Maylis de Kerangal pour son roman. Quoi qu’il en soit, "Autopsie d’un pont" retrace parfaitement l’aventure de la construction du pont de Gênes, dont on connaît la fin tragique, le 14 août 2018, son […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital