Dix expositions à découvrir aux Rencontres de la photographie d'Arles 2019

A l'occasion de son cinquantième anniversaire, les Rencontres de la photographie d'Arles proposent une cinquantaine d'expositions. Une programmation foisonnante, dont l'une des neuf séquences est consacrée à l"Habiter". Parcours dans la cité antique au fil d'accrochages à découvrir, pour la plupart, jusqu'au 22 septembre.


 

Rencontres de la photographie d'Arles, 2019. Leo Fabrizio, Diar-es-Saâda, Alger, Algérie, 2018.
photo n° 1/11
Zoom sur l'image Dix expositions à découvrir aux Rencontres de la photographie d'Arles 2019
  1. Daphné Bengoa et Léo Fabrizio, "Bâtir à hauteur d'hommes, Fernand Pouillon et l'Algérie
    S'inscrivant dans la séquence "Habiter" de la programmation arlésienne, l'exposition du duo formé par Léo Fabrizio et Daphné Bengoa explore l'œuvre de Fernand Pouillon en Algérie. Fruit d'un travail de huit années, elle embrasse cités, complexes touristiques ou logements étudiants (à Zeralda, Alger, Sidi Fredj, Annaba, El Kala, Tipasa, Oran, Saïda, ou Ghardaïa). Tandis que Léo Fabrizio saisit les bâtiments dans leur –parfois triste– état actuel, Daphné Bengoa dévoile les vies ordinaires qui les habitent.
    Le catalogue de l'exposition est disponible ici.
    A l'abbaye de Montmajour, jusqu'au 22 septembre
     
  2. Philippe Chancel, Datazone
    Depuis quinze ans Philippe Chancel arpente les continents, "prélevant sur des sites témoins" –des quartiers nord de Marseille à Fukushima, en passant par les Emirats ou la Corée du Nord– les fractures écologique, industrielle et sociale à l'œuvre. Dépassant leur strict cadre, les quelque 300 clichés rassemblés à Arles révèlent la carte d'un monde vertigineux.
    A l'église des Frères-Prêcheurs, jusqu'au 25 août
     
  3. Mario del Curto, Humanité végétale, le jardin déployé
    De la forêt de pommiers sauvages d’Almaty menacée de disparition aux parcs urbains des mégalopoles, des jardins ouvriers à ceux de Versailles, la manière dont l'Homme a façonné le végétal –dans un but alimentaire, paysager, artistique ou de pouvoir– est caractéristique d'une époque et d'un lieu. Que se joue-t-il dans le développement d'une "humanité hors sol"? interroge Mario de Curto.
    Au Jardin, jusqu'au 22 septembre
     
  4. Les murs du pouvoir, barrières bâties par l'homme à travers l'Europe
    Si le mur séparant les Etats-Unis du Mexique notamment est régulièrement pointé du doigt de ce côté-ci de l'Atlantique, cette exposition collective réunissant photographies, vidéos et objets s'attache au seul continent européen –et vient utilement rappeler que nombre de barrières y ont été érigées ces dernières années. L'accrochage se construit autour de trois types de murs en fonction de leur usage: les murs d'influence, de ségrégation ou de migration, qu'ils visent à empêcher les personnes d'entrer sur le territoire ou, au contraire, de le quitter.
    A la Maison des Lices, jusqu'au 25 août
     
  5. Laurence Aëgerter, Cathédrales hermétiques
    Après sa série Cathédrales, réalisée en 2014, Laurence Aëgerter poursuit ses expérimentations, cette fois, pour révéler l'intérieur de trois églises: la romane Saint-Benoît-sur-Loire (Xe siècle), la gothique cathédrale de Coutances (XIIe siècle) et la moderne Sainte-Jeanne-d'Arc, à Nice (XXe siècle).
    Croisière, jusqu'au 22 septembre
     
  6. Marjan Teeuwen, Destroyed houses
    L'artiste néerlandaise, pour qui force de construction et force de destruction vont de pair telles deux polarités, investit le site emblématique des Rencontres d'Arles. A partir des gravats d'une maison sur le point d'être détruite, elle y érige méthodiquement l'une de ses installations immersives, entre architecture et sculpture. Plusieurs photographies de son travail sont également présentées.
    Croisière, jusqu'au 22 septembre
     
  7. La Zone, aux portes de Paris
    Ce sont des clichés d'anonymes qui viennent remémorer et documenter la Zone, bidonville implanté aux portes de Paris à la fin du XIXe siècle, sur une bande de terre de 34 km de long et 250 m de large jouxtant les anciennes fortifications de Thiers. En 1920, la population est estimée à 40 000 personnes et, dix ans plus tard, sortent de terre les premières habitations à bon marché, qui aujourd'hui encore marquent la frontière entre la capitale et sa banlieue.
    Croisière, jusqu'au 22 septembre
     
  8. Christian Lutz, Eldorado
    Dans la continuité, et comme le versant oriental de sa série Insert coins, réalisée entre 2011 et 2014 à Las Vegas et apportant une lumière crue sur les laissés-pour-compte de la "capitale du divertissement et des jeux d'argent", le photographe suisse expose The Pearl River, une plongée dans le clinquant nouveau temple mondial des casinos, Macao. De la désillusion américaine à l'illusion chinoise.
    Maison des peintres, jusqu'au 22 septembre
     
  9. Home sweet home, 1970-2018: la maison britannique, une histoire politique
    Trente artistes dressent un portrait des intérieurs britanniques et de leurs habitants, révélant une mosaïque de chez-soi comme autant de réalités sociales, culturelles et politiques.
    Maison des peintres, jusqu'au 22 septembre
     
  10. The Anonymous project, The House
    Joyeuse reconstitution d'une maison des années 1960, The House accueille les clichés Kodachrome de The Anonymous Project, ambitieuse collecte de négatifs couleur et diapositives des cinquante dernières années en vue de créer un fonds de photographie vernaculaire.
    Maison des peintres, jusqu'au 22 septembre


    L'ensemble de la programmation est à retrouver ici

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Walden Raft, par Elise Morin et Florent Albinet installé sur le lac d'Annecy / Annecy paysages 2019

Bel été

29/07/2019

La rédaction d’AMC vous souhaite un bel été et vous donne rendez-vous en septembre pour de nouvelles actualités. D’ici là, inscrivez-vous pour recevoir les newsletters thématisées du mois d’août (les expositions et […]

L'exposition Superstudio, la vie après l'architecture au Frac Centre-Val de Loire, 2019

Superstudio, fossoyeur du modernisme

26/07/2019

Entre 1966 et 1982, les architectes florentins de Superstudio ont engagé une réflexion théorique et critique sur la société de consommation. Par une surenchère de récits et d’images iconoclastes, le groupe se pose en fossoyeur de […]

Michel Buffet Guillemette Delaporte, préface d’Alain Fleischer

Michel Buffet, entre art et industrie

26/07/2019

Né en 1931, Michel Buffet fait partie de la première génération de designers industriels. Son travail incarne les formes et les couleurs des Trente Glorieuses, période durant laquelle les modes de vie changent, les transports se développent, les exigences de […]

k-studio Dexamenes Hotel, Plan large

En Grèce, K-studio transforme une exploitation […]

25/07/2019

K-studio redonne vie à une station viticole abandonnée, pour monter un hôtel de rêve sur plage privée, ton sur ton. Là, tout n’est que luxe, calme et volupté. Dans le Péloponèse à Kourouta, Nikos Karaflos a fait transformer […]

PULSE, immeuble de bureaux à Saint-Denis pas BFV Architectes

Un immeuble de bureaux en structure mixte qui […]

24/07/2019

Cet immeuble de bureaux de sept étages, conçu avec une structure mixte bois-béton, renferme un atrium surgissant telle une clairière dans une forêt dense. Par sa rigueur constructive, il transforme des espaces de travail en véritables lieux de vie. A la […]

BFV Architectes. Jean-Brice Viaud, Olivier Fassio et Jean Bocabeille

BFV Architectes - Portrait

24/07/2019

Créée en 2018, BFV Architectes réunit les architectes Jean Bocabeille, Olivier Fassio et Jean-Brice Viaud. BFV Architectes est une jeune agence. Créée en 2018, elle réunit trois "fringants quinquagénaires" souhaitant élargir leur […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus