Artelabo - Maison dans la vallée de l’Hérault

Situé dans un village du sud de la France, le projet de «villa tranquille» répond à un contexte très particulier. Le terrain sur lequel il prend place, de très petite dimension, est situé entre une remise vigneronne en activité et le parking d’une villa, et en contrebas d’une rue principale au sud. Orienté nord, il est soumis à un régime de vents dominants. En revanche, il bénéficie d’une vue exceptionnelle et imprenable sur la vallée. Pour les architectes Nadine Chambon Fayard et Laurent Fayard de l’agence Artelabo, l’enjeu du projet était de créer les conditions d’une intimité, une maison introvertie et protégée du regard mais entièrement tournée vers le paysage.

Maison dans la vallée de l’Hérault - Artelabo - © Marie-Caroline Lucat
photo n° 1/7
Zoom sur l'image Artelabo - Maison dans la vallée de l’Hérault

La maison réalisée par l’agence Artelabo se caractérise par une composition régulière, simple et systématique. Elle emploie un langage constructif banal et un registre formel évident, qui, en perturbant les codes de l’habituel, donne à voir une esthétique singulière. Le projet est basé sur une grille de 3 mètres en largueur et 4 en profondeur.

Un objet architectural

La géométrie globale de la construction se base sur une séquence répétitive de quatre volumes, qui, disposés en décalage les uns par rapport aux autres, organisent les espaces extérieurs comme autant de patios au cœur de la maison. Le tout étant cerclé d’un mur périphérique. Le gabarit des volumes, à deux pentes de toiture, évoque celui d’une petite maison. L’expression du bâtiment renvoie directement à l'archétype de la domesticité, de même que les moyens constructifs employés, typiques du sud de la France (maçonnerie, enduit, toiture tuile), instaurent un lien contextuel, culturel et paysager. Mais le jeu de composition et l'absence d’ouverture latérale font de cette maison un objet architectural étrange.

Etre dehors, tout en étant dedans

Un grand châssis fixe ouvre très largement la maison sur le paysage. Les quatre cours intérieures procurent à l’habitation du soleil et une lumière abondante, alors que son enveloppe opaque préserve l'intimité. Toutes les pièces de la maison s’ouvrent sur un, deux ou trois patios, et sur le grand paysage par transparence. Profondément méditerranéenne, la maison est conçue pour vivre ouverte, pour respirer la nuit comme le jour, pour y être dehors, tout en étant dedans. L’architecture fait référence aux bâtisses du sud: grille en acier thermolaqué aux motifs rappelant des moucharabieh, porte d’entrée secrète donnant sur un patio, enduit très blanc reflétant la lumière et la chaleur estivale, etc. D’une grande clarté en toutes saisons, offrant un tableau animé sur le paysage et de multiples regards sur le ciel, la construction dessine un cadre de vie intime, serein et poétique.

 

 

  • Lieu : «Villa Tranquille», Vallée de l’Hérault, Hérault
  • Maîtrise d’ouvrage : privée
  • Maîtrise d'œuvre : agence Artelabo
  • Programme : séjour 20 m2; cuisine 20 m2; deux chambres de 10 m2; deux salles de bains; buanderie
  • Surface : 80 m2 SU et 4 patios de 10 m2 chacun; total, 120 m2
  • Calendrier : 2015-2016
  • Coût : 180 000 €HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Exposition « CONQUÊTES SPATIALES- Où vivrons-nous demain ? »  au CAUE de haute-Savoie.Ambiance privée urbaine Pascal Häusermann et Claude Costy, s.d.

Les visions anticipatrices de Chanéac, Häusermann […]

18/09/2020

300 Au CAUE de Haute-Savoie, à Annecy, l'exposition "Conquêtes spatiales" invite à redécouvrir les travaux des architectes Jean-Louis Chanéac, Pascal Häusermann et Claude Costy en les mettant en perspective avec l'ouvrage du critique d'art et d'architecture Michel Ragon, paru en 1963, "Où vivrons-nous […]

Perraudin architecture, WYSWYG architecture, maison à Montélimar

De pierre et de lumière, une maison dans la Drôme […]

17/09/2020

300 Pierre calcaire brute de sciage, bois local et composition moderne, la maison imaginée dans la Drôme par l'architecte Gilles Perraudin constitue un manifeste de son approche architecturale, attentive aux ressources matérielles disponibles autant qu'aux ambiances qu'elles peuvent générer. Cette […]

RENA DUMAS, Une architecture intérieure.

Rena Dumas de l’intérieur - Livre

17/09/2020

300 Dans cette monographie consacrée à Rena Dumas, grande papesse de l'aménagement intérieur, riche en témoignages et en illustrations, se dessine le portrait d’une femme à la personnalité exceptionnelle, et celui d'une œuvre à part entière que l’on redécouvre. «Rena ne s’est pas simplement occupée des […]

Bas Smets, payagiste

Entretien avec Bas Smets: "Ne pas imiter la […]

16/09/2020

300 Le Bruxellois Bas Smets s’impose parmi les paysagistes européens les plus présents dans l’urbanisme. En France, il livre cette année l’aménagement paysager de la Part-Dieu à Lyon, d’une partie de la dalle de La Défense, du quartier Chapelle international à Paris et, l’an prochain, le jardin de la […]

AMC N°288-289 septembre 2020, couverture

Le numéro de septembre d'AMC est paru

16/09/2020

300 Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°288-289 septembre 2020) et disponible en format numérique: un entretien avec le paysagiste belge Bas Smets, une rencontre avec le sociologue Richard Sennett, un dossier sur les logements pavillonnaires, des détails "façades pliées" et une […]

Joly & Loiret, gymnase à Villepreux  (78)

Ni urbain, ni rural, un gymnase signé Joly &Loiret

15/09/2020

300 A Villepreux (Yvelines), l’agence Joly & Loiret tire parti d’une parcelle prise entre un espace rural et l’extension en cours de la ville pour concevoir un élégant gymnase de l’entre-deux. D’un côté, il se fond par sa matérialité et la simplicité de son volume dans un environnement terrien et […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital