Artelabo - Maison dans la vallée de l’Hérault

Situé dans un village du sud de la France, le projet de «villa tranquille» répond à un contexte très particulier. Le terrain sur lequel il prend place, de très petite dimension, est situé entre une remise vigneronne en activité et le parking d’une villa, et en contrebas d’une rue principale au sud. Orienté nord, il est soumis à un régime de vents dominants. En revanche, il bénéficie d’une vue exceptionnelle et imprenable sur la vallée. Pour les architectes Nadine Chambon Fayard et Laurent Fayard de l’agence Artelabo, l’enjeu du projet était de créer les conditions d’une intimité, une maison introvertie et protégée du regard mais entièrement tournée vers le paysage.

Maison dans la vallée de l’Hérault - Artelabo - © Marie-Caroline Lucat
photo n° 1/7
Zoom sur l'image Artelabo - Maison dans la vallée de l’Hérault

La maison réalisée par l’agence Artelabo se caractérise par une composition régulière, simple et systématique. Elle emploie un langage constructif banal et un registre formel évident, qui, en perturbant les codes de l’habituel, donne à voir une esthétique singulière. Le projet est basé sur une grille de 3 mètres en largueur et 4 en profondeur.

Un objet architectural

La géométrie globale de la construction se base sur une séquence répétitive de quatre volumes, qui, disposés en décalage les uns par rapport aux autres, organisent les espaces extérieurs comme autant de patios au cœur de la maison. Le tout étant cerclé d’un mur périphérique. Le gabarit des volumes, à deux pentes de toiture, évoque celui d’une petite maison. L’expression du bâtiment renvoie directement à l'archétype de la domesticité, de même que les moyens constructifs employés, typiques du sud de la France (maçonnerie, enduit, toiture tuile), instaurent un lien contextuel, culturel et paysager. Mais le jeu de composition et l'absence d’ouverture latérale font de cette maison un objet architectural étrange.

Etre dehors, tout en étant dedans

Un grand châssis fixe ouvre très largement la maison sur le paysage. Les quatre cours intérieures procurent à l’habitation du soleil et une lumière abondante, alors que son enveloppe opaque préserve l'intimité. Toutes les pièces de la maison s’ouvrent sur un, deux ou trois patios, et sur le grand paysage par transparence. Profondément méditerranéenne, la maison est conçue pour vivre ouverte, pour respirer la nuit comme le jour, pour y être dehors, tout en étant dedans. L’architecture fait référence aux bâtisses du sud: grille en acier thermolaqué aux motifs rappelant des moucharabieh, porte d’entrée secrète donnant sur un patio, enduit très blanc reflétant la lumière et la chaleur estivale, etc. D’une grande clarté en toutes saisons, offrant un tableau animé sur le paysage et de multiples regards sur le ciel, la construction dessine un cadre de vie intime, serein et poétique.

 

 

  • Lieu : «Villa Tranquille», Vallée de l’Hérault, Hérault
  • Maîtrise d’ouvrage : privée
  • Maîtrise d'œuvre : agence Artelabo
  • Programme : séjour 20 m2; cuisine 20 m2; deux chambres de 10 m2; deux salles de bains; buanderie
  • Surface : 80 m2 SU et 4 patios de 10 m2 chacun; total, 120 m2
  • Calendrier : 2015-2016
  • Coût : 180 000 €HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Paulo Mendas da Rocha. Fauteuil Paulistano, 1957, Objekto

Le mobilier d'architectes s'expose à la Cité de […]

19/07/2019

Si elle s’avère une pratique assez courante chez les architectes contemporains, la production de mobilier revêt une grande diversité de formes et de motivations. En témoigne l’exposition « Mobilier d’architectes, 1960-2020 », actuellement […]

Made in URSS : Design et graphisme, 1950-1989, Justin McGuirk

L’univers soviétique au quotidien

19/07/2019

En Occident, les études sur le design soviétique sont rares et, dans notre conscience collective, le mode de vie induit par la société communiste a conduit à sa chute tout autant que son système politique. Sans chercher à revisiter l’histoire […]

Laboratoire dermatologique à Brabois (54), Aurélie Husson architecte (Studiolada)

Des laboratoires hors standards par Studiolada

18/07/2019

Les laboratoires conçus par Aurélie Husson de Studiolada sont implantés sur l’une des dernières parcelles du technopole de Brabois, un parc d’activité typique des années 1980 de la banlieue de Nancy, qui s’étend au milieu d’une […]

Rendez-vous à suivre

Cinq rendez-vous d'architecture, du 18 au 24 […]

18/07/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Merveilleuses maisons Jusqu’au 27 juillet, à la maison de l'architecture de Normandie, à Rouen Hommage aux maisons d’architectes, alors […]

14 logements sociaux à Saint-Etienne par Link architectes

A Saint-Etienne, une opération de 14 logements […]

17/07/2019

Pour que leur bâtiment fasse corps avec le déjà-là, les architectes l’ont conçu avec les qualités urbaines et esthétiques de son environnement. Dans un contexte bouché et minéral, où les perspectives sont rares, […]

Link architectes. Gérald Lafond, Jérôme Glairoux et Romain Chazalon

Link architectes - Portrait

17/07/2019

Basée à Lyon, l'agence Link architectes a été fondée en 2010 et regroupe les architectes Jérôme Glairoux, Romain Chazalon et Gérald Lafond. Jérôme Glairoux, Romain Chazalon et Gérald Lafond sont diplômés de […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus