ARTEO architectures - Centre de valorisation des déchets - Saint Thibault-des-Vignes (Seine-et-Marne)

En 2013, les architectes d’ARTEO, Didier Leneveu et Anne Forgia, sont lauréats du concours conception-réalisation-exploitation lancé par le SIETREM (Syndicat mIxte pour l'enlèvement et le traitement des résidus ménagers) pour la construction d'un nouveau centre de tri au cœur de la zone industrielle de Saint Thibault-des-Vignes (Seine-et-Marne). Livré en juin 2017, le centre répond au projet politique porté par les élus des 31 communes adhérentes au syndicat et qui ont fait le choix du recyclage des déchets. Sa conception associe fonctionnalité industrielle, sensibilisation publique et ambition architecturale forte.

Centre de valorisation des déchets, ARTEO architectures, Saint Thibault-des-Vignes (Seine-et-Marne) - © Cécile Septet
photo n° 1/9
Zoom sur l'image ARTEO architectures - Centre de valorisation des déchets - Saint Thibault-des-Vignes (Seine-et-Marne)

Articles Liés

DATA – Centre de tri sous le périphérique à Paris

Ajap 2014 : Atelierpng – Centre de tri – Paris

Le centre de valorisation des déchets du SIETREM à Saint Thibault-des-Vignes (Seine-et-Marne) est capable de trier 25000 tonnes de déchets par an. Pour sa conception, les architectes de l'agence ARTEO ont mené une large réflexion sur l’intégration dans l’environnement d’un bâtiment perçu comme hostile car traitant des déchets, ainsi que sur sa fonctionnalité et son confort d'usage. Ils ont pensé le bâtiment comme un manifeste, militant pour l’architecture dans ces zones industrielles mal aimée où les architectes ont rarement droit de cité. En plus des espaces dédiés à l’activité industrielle (hall de réception, hall industriel, hall de stockage, refus) et des locaux dédiés au personnel, les architectes ont imaginé, avec le concours du plasticien Eric Fayolle, un circuit de visite public avec vue panoramique sur l’installation. Ludique et graphique, ce parcours est voué à sensibiliser les scolaires, tant au fonctionnement du centre de tri qu'aux problématiques environnementales posées par l'épuisement des ressources naturelles.

Un jardin en toiture

L'implantation du bâtiment permet une insertion douce dans le paysage, offrant aux regards des aménagements paysagers et renvoyant en partie arrière du terrain les nuisances industrielles. Au même titre que l’étude de la fonctionnalité, les architectes ont tenu à contribuer à une réflexion écologique face aux risques de pollution que pose une telle installation. Ainsi, un bassin paysager de rétention des eaux pluviales sert également de réserve incendie. L’enveloppe se déforme pour répondre aux contraintes des équipements techniques et à celles des circulations extérieures des véhicules de tri, dont les voiries sont minimales. Depuis la façade nord-ouest, la toiture crée une large noue aménagée en jardin. C’est le circuit emprunté par les visiteurs. Le cheminement planté offre des vues sur le process et se poursuit jusqu’à un belvédère situé au centre du bâtiment. Ce dispositif permet de faire pénétrer la lumière au centre du bâtiment et d’intégrer les ventilations hautes des halls industriels. L'assise du bâtiment, en béton noir, protège des chocs de l’activité. La partie supérieure, composée de panneaux de polycarbonate alvéolaire fixés sur la charpente en bois lamellé-collé, diffuse généreusement la lumière à l’intérieur. La façade est animée par une loggia en saillie au droit de la cabine du tri manuel et en surplomb du bassin paysager. Ce balcon offre des vues sur l’extérieur et un espace de repos pour le personnel.

  • Lieu: Saint Thibault-des-Vignes (Seine-et-Marne)
  • Maîtrise d’ouvrage: SIETREM
  • Maîtrise d'œuvre: GENERIS-VEOLIA, mandataire; ARTEO architectures, mission de maîtrise d’œuvre architecturale en conception-construction-exploitation. Cotraints: EIFFAGE TP, constructeur; NEOS, fabricant du process; ESE, BET VRD-GO; SEPOC, BET process; Eric Fayolle, artiste
  • Programme: Espaces dédiés à l’activité industrielle (hall de réception, hall industriel, hall de stockage, refus), bureaux administratifs, locaux sociaux dédiés au personnel, circuit visite public
  • Surface: 6000 m2
  • Calendrier: concours, mai 2013; livraison, juin 2017
  • Coût: 17 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Nommé à l'Equerre d'argent 2017, catégorie Habitat, 87 logements en accession et sociaux à Nantes (Loire-Atlantique), Berranger Vincent (architectes), Ataraxia et Groupe Pichet (maître d'ouvrage)

Berranger-Vincent - 87 logements à Nantes - […]

20/11/2017

L’opération de 87 logements en accession et sociaux livrés par l’agence Berranger-Vincent à Nantes fait partie des huit réalisations encore en lice pour le prix de l'Equerre d'argent 2017. Annonce des résultats le 27 novembre 2017. Une des […]

Trophée de l'Equerre d'Argent, sculpté par Bruno Romeda

Equerre d'argent 2017: les huit bâtiments […]

20/11/2017

Huit réalisations sont encore en lice pour recevoir l'Equerre d'argent 2017. Le nom du lauréat de la 35e édition du prix, récompensant le meilleur bâtiment ou ouvrage d’art livré sur le territoire français au cours de l’année […]

Equerre d'argent 2017, le vote du public

Equerre d'argent 2017: votez pour votre lauréat

20/11/2017

L’Equerre d’argent 2017 sera remise le 27 novembre à l'un des huit bâtiments finalistes sélectionnés par le jury, qui auditionnera leurs architectes et maîtres d'ouvrage avant d'annoncer le palmarès. D'ici là, et pendant que […]

Anne Démians, architecte

Anne Démians

20/11/2017

L'architecte Anne Démians dirige depuis 2005 une agence de 25 personnes intégrant des ingénieurs et des urbanistes. En 2008, Anne Démians est désignée, par Paris Habitat et Cogedim, architecte mandataire d’une opération d’habitations […]

Nommé à l'Equerre d'argent 2017, catégorie Première Œuvre, 26 logements participatifs à Montreuil (Seine-Saint-Denis), NZI (architectes), CPA-CPS/ATHENAE CONSEIL (maître d'ouvrage)

NZI - 26 logements participatifs à Montreuil, […]

13/11/2017

L'opération de 26 logements participatifs, conçue à Montreuil (Seine-Saint-Denis) par NZI architectes fait partie des cinq réalisations nommées au prix de la Première Œuvre 2017. De multiples montages financiers sont possibles […]

Pôle intermodal, Dominique Perrault architecte, Naples, Italie

Dossier spécial: espaces souterrains

17/11/2017

Longtemps considérés comme des espaces de services et de relégation, les sous-sols sont en passe de devenir tendance, d’être assimilés à une manne salvatrice pour le devenir de nos métropoles saturées. Le phénomène est […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus