ARTEO architectures - Centre de valorisation des déchets - Saint Thibault-des-Vignes (Seine-et-Marne)

En 2013, les architectes d’ARTEO, Didier Leneveu et Anne Forgia, sont lauréats du concours conception-réalisation-exploitation lancé par le SIETREM (Syndicat mIxte pour l'enlèvement et le traitement des résidus ménagers) pour la construction d'un nouveau centre de tri au cœur de la zone industrielle de Saint Thibault-des-Vignes (Seine-et-Marne). Livré en juin 2017, le centre répond au projet politique porté par les élus des 31 communes adhérentes au syndicat et qui ont fait le choix du recyclage des déchets. Sa conception associe fonctionnalité industrielle, sensibilisation publique et ambition architecturale forte.

Centre de valorisation des déchets, ARTEO architectures, Saint Thibault-des-Vignes (Seine-et-Marne) - © Cécile Septet
photo n° 1/9
Zoom sur l'image ARTEO architectures - Centre de valorisation des déchets - Saint Thibault-des-Vignes (Seine-et-Marne)

Articles Liés

DATA – Centre de tri sous le périphérique à Paris

Ajap 2014 : Atelierpng – Centre de tri – Paris

Le centre de valorisation des déchets du SIETREM à Saint Thibault-des-Vignes (Seine-et-Marne) est capable de trier 25000 tonnes de déchets par an. Pour sa conception, les architectes de l'agence ARTEO ont mené une large réflexion sur l’intégration dans l’environnement d’un bâtiment perçu comme hostile car traitant des déchets, ainsi que sur sa fonctionnalité et son confort d'usage. Ils ont pensé le bâtiment comme un manifeste, militant pour l’architecture dans ces zones industrielles mal aimée où les architectes ont rarement droit de cité. En plus des espaces dédiés à l’activité industrielle (hall de réception, hall industriel, hall de stockage, refus) et des locaux dédiés au personnel, les architectes ont imaginé, avec le concours du plasticien Eric Fayolle, un circuit de visite public avec vue panoramique sur l’installation. Ludique et graphique, ce parcours est voué à sensibiliser les scolaires, tant au fonctionnement du centre de tri qu'aux problématiques environnementales posées par l'épuisement des ressources naturelles.

Un jardin en toiture

L'implantation du bâtiment permet une insertion douce dans le paysage, offrant aux regards des aménagements paysagers et renvoyant en partie arrière du terrain les nuisances industrielles. Au même titre que l’étude de la fonctionnalité, les architectes ont tenu à contribuer à une réflexion écologique face aux risques de pollution que pose une telle installation. Ainsi, un bassin paysager de rétention des eaux pluviales sert également de réserve incendie. L’enveloppe se déforme pour répondre aux contraintes des équipements techniques et à celles des circulations extérieures des véhicules de tri, dont les voiries sont minimales. Depuis la façade nord-ouest, la toiture crée une large noue aménagée en jardin. C’est le circuit emprunté par les visiteurs. Le cheminement planté offre des vues sur le process et se poursuit jusqu’à un belvédère situé au centre du bâtiment. Ce dispositif permet de faire pénétrer la lumière au centre du bâtiment et d’intégrer les ventilations hautes des halls industriels. L'assise du bâtiment, en béton noir, protège des chocs de l’activité. La partie supérieure, composée de panneaux de polycarbonate alvéolaire fixés sur la charpente en bois lamellé-collé, diffuse généreusement la lumière à l’intérieur. La façade est animée par une loggia en saillie au droit de la cabine du tri manuel et en surplomb du bassin paysager. Ce balcon offre des vues sur l’extérieur et un espace de repos pour le personnel.

  • Lieu: Saint Thibault-des-Vignes (Seine-et-Marne)
  • Maîtrise d’ouvrage: SIETREM
  • Maîtrise d'œuvre: GENERIS-VEOLIA, mandataire; ARTEO architectures, mission de maîtrise d’œuvre architecturale en conception-construction-exploitation. Cotraints: EIFFAGE TP, constructeur; NEOS, fabricant du process; ESE, BET VRD-GO; SEPOC, BET process; Eric Fayolle, artiste
  • Programme: Espaces dédiés à l’activité industrielle (hall de réception, hall industriel, hall de stockage, refus), bureaux administratifs, locaux sociaux dédiés au personnel, circuit visite public
  • Surface: 6000 m2
  • Calendrier: concours, mai 2013; livraison, juin 2017
  • Coût: 17 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

24 logements sociaux, Augustin faucheur architecte, Montreuil

24 logements sociaux à Montreuil, par Augustin […]

05/06/2020

300 L'architecte Augustin Faucheur a conçu cette opération de 24 logements sociaux comme un ensemble composite de volumes, unifiés par les matériaux. Sur une parcelle pentue d’un quartier pavillonnaire de Montreuil (Seine-Saint-Denis), ces 24 logements sociausx conçus par l'architecte Augustin Faucheur […]

Chemin des carrières, point d'observation, Alsace, Reiulf Ramstad Arkitekter

Un ruban de corten, en hommage aux carrières […]

04/06/2020

300 Le Chemin des Carrières est un hommage rendu aux chemins de fer alsaciens, au travail des hommes dans l’extraction des carrières. Le ruban de corten imaginé par Reiulf Ramstad Arkitekter se fraye un parcours sur 11km dans un terrain redevenu sauvage. Le Chemin des Carrières, à Rosheim en Alsace, […]

DENSIFIER / DÉDENSIFIER, PENSER LES CAMPAGNES URBAINES, dir. Jean-Michel Léger et Béatrice Mariolle. Photographies de Denis Gabbardo. Préface de Paola Vigano.

La consommation des campagnes urbaines - Livre

04/06/2020

300 La densification des constructions et la diversité des formes urbaines qui en découlent soulèvent de nombreuses questions. Comme le souligne Paola Vigano dans la préface de cet ouvrage consacré aux campagnes urbaines françaises, il faudrait d'abord définir l'objet fondamental qu'est la consommation […]

Christo, The Pont-Neuf Wrapped 2, Paris, 1975-1985

Christo à Paris, du Pont-Neuf à l'Arc de Triomphe

03/06/2020

300 L'automne 2021 s'annonce emballant. Christo, l'artiste bulgare qui empaqueta le Pont-Neuf à Paris à l'automne 1985, doit récidiver sur l'Arc de Triomphe; le Centre Pompidou inaugurant au même moment une grande rétrospective du travail de l'artiste et de sa femme Jeanne-Claude. Son décès le 31 mai […]

Christo (1935–2020) - Valley Curtain, Rifle, Colorado, 1970-72

Hommage à Christo: voyage à la redécouverte de ses […]

03/06/2020

300 Décédé le 31 mai 2020 à New-York, l'artiste Christo, célèbre emballeur du Pont-Neuf à Paris, travailla toute sa vie avec sa femme Jeanne-Claude Denat de Guillebon, décédée en 2009. Des premiers objets empaquetés par l'artiste né en 1935 en Bulgarie, aux monumentales installations de plein-air […]

Christo (1935–2020) - Christo at The Floating Piers, June 2016

Christo, l'emballeur du Pont-Neuf, est décédé

03/06/2020

300 Les Parisiens retiendront de lui le Pont-Neuf enveloppé d'un drapé à l'automne 1985. L'artiste Christo s'est éteint le 31 mai 2020 à New-York, à l'âge de 84 ans. Il préparait une nouvelle intervention manifeste dans la capitale, l'empaquetage de l'Arc de Triomphe. Il aura fallu 13 km de corde, 450 […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital