Au pied du TGI, la Maison des avocats signée Renzo Piano enfile sa robe de verre et d’acier

Conçue, comme son illustre voisin le Tribunal de Paris, par Renzo Piano Building Workshop, la nouvelle Maison des avocats s’élève en toute légèreté au cœur de la Zac Clichy-Batignolles (XVIIe arr.).

La Maison des avocats, Renzo Piano Building Workshop, Paris XVIIe arr. - ©  L.Zylberman/Graphix-Images
photo n° 1/13
Zoom sur l'image Au pied du TGI, la Maison des avocats signée Renzo Piano enfile sa robe de verre et d’acier

Articles Liés

Renzo Piano - Tribunal de Paris - équerre d'argent 2017

Renzo Piano et le palais de justice de Paris - Entretien

Équerre d'argent 2017: Renzo Piano, le plus parisien des architectes italiens

De l’acier, du verre, un peu de béton bien dosé et beaucoup de bouleau. La recette du Renzo Piano Building Workshop (RPBW) à Clichy-Batignolles (Paris, XVIIe arr.) est efficace. Elle a fait le succès du Tribunal de Paris, lauréat de l’Équerre d’argent 2017. Elle constitue aujourd’hui l’essence de la Maison des avocats, inaugurée en face par le barreau de Paris, acquéreur-utilisateur des lieux. Mais il ne faut pas voir dans l’équipement de services dédié aux 30000 robes noires de la capitale, une pâle copie du Tribunal. Si le verre qui l’enveloppe est le même que celui de son aîné, construisant une heureuse cohérence vue la proximité des bâtiments, la nouvelle construction, par son envergure plus réduite -7150 m2 seulement, contre 120000 m2 pour le Tribunal-, est un ouvrage plus expérimental et plus maîtrisé encore.

Cinq points d'appui

La complexité de la situation imposait la maîtrise de l’ouvrage dans toutes ses dimensions. Certes l’emplacement de la parcelle triangulaire dédiée aux avocats est privilégié, évident même, pour que la nouvelle cité judiciaire de Clichy-Batignolles offre des services équivalents à ceux qui étaient présents sur l’île de la Cité. Mais le passage de deux lignes de métro en sous-sol et la présence de soutènements du Tribunal ont complexifié l’affaire. Sur une emprise de 1200 m2, seulement 400 m2 de pleine terre sont disponibles pour fonder la Maison des avocats. RPBW a donc opté pour une structure suspendue. Une pile de béton intégrant les circulations verticales et quatre doubles poteaux métalliques assurent l’ancrage au sol de l'édifice. Le reste de l’ossature métallique, du troisième au huitième niveau, est suspendu à ces cinq points d’appui. Les porte-à-faux sont impressionnants: 27 mètres à la pointe ; 10 à l’arrière. Le squelette blanc, son rythme et sa finesse sont mis en scène à l’intérieur de la double peau vitrée qui enveloppe la construction. Alors les tirants se font motifs d’une façade à chevrons lumineuse. Ici, la filiation avec Beaubourg n’est pas anecdotique.

Aussi brut que sophistiqué

A l’intérieur, le dessin du second œuvre, très soigné, sert les audacieux choix structurels. Pour que l’ensemble de la construction supporte bien les déformations, des joints de dilatation très serrés –tous les 4 m- rythment les dalles de béton coulées en place. Offerts à la vue dans les espaces de travail grâce à la mise en œuvre de faux-planchers, les joints alternent avec des engravures recevant les éclairages. Le tout construisant des plafonds aussi bruts que sophistiqués. Idem pour les menuiseries intérieures en bois, dont la hauteur varie de 3,20 m à 6 m. Suspendues en tête pour suivre les mouvements du bâtiment, elles sont rythmées de faux montants servant de poignées aux ouvrants. Des prestations de conception et de réalisation d'un luxe rare, à la hauteur de l’investissement financier que représente le projet pour l’Ordre des avocats du barreau de Paris: 86 millions d’euros HT, tout de même (coût global de l’opération).

  • Lieu : Zac Clichy-Batignolles, Paris XVIIe arr.
  • Maîtrise d’ouvrage : Sogelym Dixence
  • Acquéreur : SCI MOdA
  • Utilisateur : Ordre des avocats du barreau de Paris et CARPA (Caisse des réglements pécuniaires des avocats)
  • Maîtrise d'œuvre : Renzo Piano Building Workshop, architecte ; AIA Ingénierie, BET structure et fluides ; RFR, façades ; Builders & Partners, maîtrise d'œuvre d'éxecution
  • Programme : bureaux, bibliothèque, business center, auditorium
  • Surface : 7150 m2 surface de plancher, dont 7000 m2 de bureaux et 150 m2 de surface commerciale
  • Calendrier : livraison, janvier 2020
  • Coût : 86 millions d'euros HT, coût global de l'opération
  • Entreprise générale : PETIT-VINCI Construction France

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Vue de la salle à manger de la Villa Majorelle

A Nancy, la Villa Majorelle rouvre ses portes

28/02/2020

Maison-manifeste de l’Art nouveau, la Villa Majorelle a rouvert ses portes au public après plusieurs mois de travaux. Réalisée par l’architecte Henri Sauvage en 1901-1902 pour l’artiste Louis Majorelle, elle témoigne, tant dans son architecture […]

« Je ne suis pas une femme architecte, je suis architecte ». Jane Hall.

Hommage au féminin - Livre

28/02/2020

"Je ne suis pas une femme architecte, je suis architecte." Le titre de cet ouvrage qui rend hommage aux professionnelles de la discipline parle pour lui-même.  « Diriez-vous de moi que je suis une diva, si j'étais un homme? », avait lancé Zaha […]

Les écoles d'architecture en colère, écrivent au Premier ministre

24/02/2020

"Un étudiant en architecture a-t'il moins de valeur qu’un jeune artiste, qu’un jeune musicien ou qu’un circassien?". La mobilisation des écoles nationales supérieures d'architecture de France (Ensa) se poursuit. Dans une lettre ouverte adressée au Premier ministre Edouard Philippe, les présidents des conseils […]

Manifeste clinique, projet mentionné Europan 15 sur le site de Marseille, table des orientations

Europan 15: Manifeste clinique, projet mentionné à […]

27/02/2020

Concours d’idées biennal ouvert aux architectes, paysagistes et urbanistes européens âgés de moins de 40 ans, Europan a dévoilé sa 15e cuvée, lancée sur le thème “La ville productive”. C'est la seconde édition […]

Architectures brutalistes, paris et environs, 100 bâtiments remarquables, Simon Texier. Photographies de Samuel Picas

Un brutalisme francilien - Livre

27/02/2020

Plus que tendance, le brutalisme fait débat, par-delà les divergences qui ont, en leur temps, opposé le légendaire couple d'architectes britanniques Alison et Peter Smithson et le critique Reyner Banham qui théorisera ce mouvement. Apparu dans les années […]

Urbanisme agricole, projet lauréat d'Europan 15 sur le site Pays de Dreux

Europan 15: Urbanisme agricole, projet lauréat au […]

26/02/2020

Concours d’idées biennal ouvert aux architectes, paysagistes et urbanistes européens âgés de moins de 40 ans, Europan a dévoilé sa 15e cuvée, lancée sur le thème “La ville […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus