Becoming Xerophile, le jardin du désert qui ne buvait pas d’eau

L'agence d'architecture britannique Cooking Sections, associée pour l'occasion à AKT II, a créé dans le cadre de la Trienniale d’architecture Sharjah, qui s'est tenue aux Emirats arabes unis en 2019, un jardin pérenne, à la consommation d’eau niveau zéro. Son nom étonnant, Becoming Xerophile.

 

Becoming Xerophile, création du jardin dans un environnement désertique, Trienniale d’Architecture Sharjah, AKT II et l’agence d’architecture Cooking Sections - © Cooking Sections
photo n° 1/5
Zoom sur l'image Becoming Xerophile, le jardin du désert qui ne buvait pas d’eau

Articles Liés

Jardins en optique accordéon à Mexico

Gilles Brusset compose l’entrée de l’ambassade de France à Haïti

Déconfinés et prudents: un parc aux itinéraires distancés signé Studio Precht

Le jardin exempt d’eau, est une idée qui a germé dans les esprits de AKT II et l’agence d’architecture Cooking Sections, dans le cadre de la Triennale d'architecture Sharjah (Emirats arabes unis, 2019). L'installation paysagère vivra trois ans, de façon à laisser le temps aux plantations de pousser et de démontrer l’éventuelle efficacité du concept. Il se nomme Becoming Xerophile, qui signifie «l’amour de la sècheresse» comme l’indiquent ses racines grecques.

Neuf cratères dans le désert

Son dessin renouvelle la topographie de l’école Al-Oasimiyah avec neuf bols de sable -ou cratères- qui recréent un microclimat à partir du sol et de gravats local. Il accueille 40 espèces de plantes typiques du désert, pas nécessairement considérées comme esthétiques. L’expérience presque scientifique entend se servir de la nature pour ramener la vie. Ces bacs sableux par la matérialité, l’ombrage déterminé par le positionnement et la profondeur, optimisent l'humidité de l'air et utilisent l'infiltration de la nappe phréatique. Il s’agit de vérifier à l’aide de capteurs le rôle du rayonnement solaire, de l'humidité du sol et de la vitesse du vent dans ces conditions particulières.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Exposition

Fernand Pouillon en son royaume de Belcastel

30/10/2020

300 Dans l’Aveyron, au château de Belcastel, qui fut la dernière demeure de Fernand Pouillon, deux expositions célébraient en octobre 2020, l’architecte visionnaire disparu en 1986 et longtemps décrié de son vivant. Avec « Architecture vivante », le photographe et cinéaste Stéphane Couturier s'est […]

Pascal Chombart de Lauwe et Etienne Chevreul-Demas, architectes. agence Tectone

Tectone - Portrait

30/10/2020

300 L’architecte urbaniste Pascal Chombart de Lauwe fonde Tectone en 1986 avec Jean Lamude (décédé en 1996). Etienne Chevreul-Demas devient associé en 2017. Bien que les normes complexifient la production des logements, l’agence Tectone, forte d’une expérience de trente ans dans le domaine, défend qu’il […]

Abonnés AMC

PHOTO - 22932_1370558_k3_k1_3176913.jpg

Référence: Maurice Blanc, moderne Grenoblois

29/10/2020

300 Le Grenoblois Maurice Blanc (1924-1988) consacre sa vie à l'architecture et à l'urbanisme avec une contribution originale qui se déploie entre 1950 et 1980. Maître d'œuvre engagé, il est l'un des initiateurs locaux de la formation permanente des architectes et un acteur politique municipal. Pour cet […]

Rendez-vous à suivre

5 rendez-vous d'architecture, à ne pas manquer ce […]

29/10/2020

300 Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. 1. Conquêtes spatiales, à Annecy Au tournant des années 1960, Jean-Louis Chanéac, Claude Costy et Pascal Häusermann imaginent un nouveau langage architectural aux formes organiques, exprimant une vision […]

Abonnés AMC

Projet pour l'Arena Porte de la Chapelle, Paris, SCAU et NP2F architectes

JO Paris 2024 : Grands équipements, petit souffle

28/10/2020

300 Les grands équipements qui seront bâtis à l'occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le centre aquatique à Saint-Denis et l'Arena porte de la Chapelle, offrent des traductions sans ostentation aux injonctions légitimes à la modération environnementale. Au risque de manquer le […]

« Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel »,

Déconstruire la mythologie du bonheur - Livre

28/10/2020

300 Publié par le prestigieux Centre canadien d’architecture à l’occasion de l’exposition du même nom organisée dans ses murs l’an dernier, « Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel » est un collage réflexif, richement illustré et nourri d’une belle variété de […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital