Biennale de Venise 2018: les lieux infinis d'Encore Heureux

Le projet du futur pavillon français de la 16e Biennale internationale d’architecture de Venise a été dévoilé le 22 février par les architectes de l'agence Encore Heureux. La conférence de presse s’est déroulée, une fois n’est pas coutume, loin des locaux officiels du ministère, dans la Lingerie des Grands Voisins. Intitulé "Lieux infinis", il prend au pied de la lettre la notion de "Freespace" invoquée par les commissaires irlandaises Yvonne Farrell et Shelley McNamara (Grafton Architects), en choisissant d'exposer non pas des modèles, mais des expérimentations.

 

 

Lieux infinis, pavillon français pour la biennale internationale d'architecture de Venise 2018 - © Encore heureux / Jochen Gerner
photo n° 1/4
Zoom sur l'image Biennale de Venise 2018: les lieux infinis d'Encore Heureux

Articles Liés

«On visite une biennale pour ressentir une émotion», Julien Choppin, commissaire du[...]

Biennale de Venise 2018: Encore Heureux commissaire du Pavillon français

"Lieux infinis" fait référence à l’absence de limites, mais aussi à ce qui n’est pas fini, qui reste ouvert, capable. Le sous-titre, "Construire des bâtiments ou des lieux?" pointe cette adéquation essentielle, selon les commissaires Nicola Delon, Julien Choppin et Sébastien Eymard, entre contenant et contenu. Les dix lieux français qui seront mis en avant sont pionniers, en devenir, voire en suspens, à l’occupation transitoire ou à l’existence fragile. Ils revendiquent chacun à leur manière la place alternative de l’architecte, qui au-delà du bâtiment, se doit de construire du lien, des équipes, des histoires, qui iront parfois bien plus loin que l’enveloppe qui les a vu naître. 
On y retrouvera: les Grands Voisins et le Centquatre à Paris, l’hôtel Pasteur à Rennes, la Grande Halle à Colombelles, les Ateliers Médicis à Clichy-sous-Bois-Montfermeil, la Friche la belle de mai à Marseille, le Tri postal à Avignon, le 6B à Saint-Denis, la Convention à Auch, et la Ferme du bonheur à Nanterre. 
 

Dix cabinets de curiosités et une surprise

 
"Lieux infinis" sera donc d’abord une exposition de 400 m2, où, comme le rappelle Nicola Delon, un visiteur ne reste en moyenne que 5 minutes. En s’associant au collectif Etc, les commissaires ont conçu une scénographie réutilisant le bois du Studio Venezia réalisé par Xavier Veilhan pour l'édition 2017 de la biennale d’art.
Le récit de ces 10 lieux infinis constituera le cœur du pavillon. Chacun sera conçu comme un cabinet de curiosités, alliant les dessins de Jochen Gerner, les maquettes de Make it, les films de Ronan Letourneur, les photographies d’Alexa Brunet et les cartes de l’Atelier parisien d’urbanisme.
Les trois salles périphériques analyseront la notion de lieu infini, l'exploreront à travers des ateliers, et l'enrichiront avec un atlas mondial collaboratif. Un catalogue, réalisé par les éditions B42 et les graphistes de deValence, conçu comme un ouvrage collectif donnant la parole à des penseurs de notre temps mais aussi aux acteurs de ces différents lieux, permettra aux visiteurs d’aller plus loin sur cette notion. Une programmation étendue sur 24 semaines donnera du relief à l’exposition. Elle débutera sur les chapeaux de roue avec une conférence inaugurale réunissant Jean Nouvel, Mathieu Poitevin et Patrick Bouchain.
Cerise sur le gâteau, les visiteurs seront invités lors de la biennale à découvrir un onzième "lieu infini" inédit, cette fois-ci à Venise. Il complétera la liste non exhaustive et ancrera davantage cette analyse sur le territoire qui l’héberge, révélant déjà l’une des composantes nécessaires à la réussite d’un tel projet: une part de mystère.
Rendez-vous est donné dans 90 jours à Venise.
 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Tour Opale, Lacaton & Vassal, Chêne-Bourg (Suisse)

La Tour Opale à Genève, dernier projet livré par […]

07/05/2021

300 Appartements traversants ou à double orientation, baies vitrées coulissantes du sol au plafond, prolongement des logements par des jardins d'hiver et des balcons, rideaux thermiques : à Chêne-Bourg, dans la banlieue de Genève, les lauréats du Pritzker 2021, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal ont […]

Cour Bareuzai, Chapman Taylor, Dijon (Côte d'Or)

Un passage commerçant pour valoriser le patrimoine […]

07/05/2021

300 À Dijon près du Palais des Ducs de Bourgogne, l’agence parisienne Chapman Taylor a réalisé la reconversion-extension de deux hôtels particuliers en surfaces commerciales. Le projet, en reliant deux rues du centre-ville, permet au public d’accéder à un site patrimonial méconnu mais néanmoins […]

Abonnés AMC

Palais de Justice à Lisieux par Leonard & Weissmann

À Lisieux, le Palais de Justice s'installe dans […]

06/05/2021

300 Pour l'implantation du palais de justice de Lisieux dans l'ancienne usine Wonder, l'enjeu pour les architectes de Leonard & Weissmann est sans aucun doute de conserver la singularité de l'édifice tout en exploitant les qualités de son enveloppe architecturale. De larges dimensions investies par de […]

Appel à candidatures pour les Trophées Eiffel 2021

Architectes, proposez vos réalisations aux […]

06/05/2021

300 ConstruirAcier, association de promotion de la filière Acier française, organise chaque année depuis 2015 les Trophées Eiffel, récompensant des projets utilisant ce matériau pour tout ou partie. Pour participer à l’édition 2021 dont le jury sera présidé par Marc Mimram, les dossiers sont à envoyer […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1478011_k3_k1_3420452.jpg

L'épaisseur de la vie communale, un pôle municipal […]

05/05/2021

300 Tirant parti de sa mixité programmatique - une mairie, une médiathèque, un bureau de police, une salle des mariages et une antenne sociale -, ce projet d'extension-réhabilitation mené par l'agence Oh!Som à Saint-Savournin (Bouches-du-Rhône) dynamise le déjà-là pour créer un lieu de vie communal […]

Industries en héritage, Auvergne-Rhône-alpes.Service Patrimoine et inventaire, région Auvergne- Rhône-Alpes, Nadine Halitim-Dubois.

Généalogie du bâti industriel - Livre

05/05/2021

300 Depuis la fin du XVIIIe siècle, les industries métallurgiques et textiles ont laissé des traces profondes dans le paysage bâti de la région Auvergne-Rhône-Alpes. En témoignent les sites présentés dans cet ouvrage, en activité, en attente de réaffectation ou reconvertis, qui illustrent la richesse […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital