Bientôt déconfinés: deux kits de survie pour ouvrir les portes

Prévenir de la contamination au coronavirus par le contact de la main est une problématique à laquelle répondent créateurs et fabricants. Deux propositions simples existent déjà, une extension de poignée en plastique venue de Londres avec plan en open source, et un prolongement de doigt en cuivre de New-York, en appel de fonds pour sa commercialisation.

Door Adaptor Kit, signé Ivo Tedbury et Freddie Hong, accessoire adaptateur de poignée barre pour une action du coude,en Open Source - ©  Ivo Tedbury et Freddie Hong
photo n° 1/6
Zoom sur l'image Bientôt déconfinés: deux kits de survie pour ouvrir les portes

Articles Liés

Confinés et sportifs: pédaler, courir et ramer avec style

A l'heure de la contagion, un New-Yorker revisite les panneaux de signalisation

Station spatiale pour sport d'intérieur

En temps de contamination, les accessoires qui cherchent à minimiser le contact direct de la main fleurissent sous la pression de l'urgence internationale. Des initiatives qui font prendre conscience de la grande capacité de la main à transmettre autre chose que de la chaleur... L'un des postes majeurs de contamination étant la poignée de porte, plusieurs idées simples ont germé, gratuites ou payantes.

Extension de poignée coupe-feu

Le Hand free adaptator (Adaptateur main libre) est un accessoire facile à poser pour répondre au besoin de traverser les espaces publics sans utiliser ses doigts. Cette extension de poignée à la ligne courbe, imprimée en plastique en 3D, assure en effet la préhension au coude et s'attache sur des systèmes standard type coupe-feu, à l'aide d'un jeu de serre-câble. Elle convient aux lieux publics et son plan est mis à la disposition de tout usager potentiel. Cet adaptateur vient d'une collaboration londonnienne entre Ivo Tedbury et Freddie Hong, tous deux architectes-designers de la Bartlett School of Architecture, avec une spécialisation robotique-informatique. "Je me suis étonné, explique Ivo Tedbury, du nombre de portes communes que je devais franchir depuis mon appartement pour rejoindre un un magasin, alors qu'une contamination au coronavirus par la main ne demande que 30 secondes".  Il faut trois heures pour 1 livre sterling de matière (un bioplastique PLA par exemple) pour que l'objet soit prêt. La forme en L se noue en trente secondes. Une petite contribution contre le coronavirus, disent ses concepteurs, en évoquant le site internet associé, souhaitant que les designers du monde entier soient stimulés par l'exercice.

Un sixième doigt en laiton

D'autres concepteurs se sont intéressés au doigt, proposant Hygiene Hand, un outil individuel portatif de prolongement de la main. Pensé comme un couteau suisse, cet objet à peine plus grand qu'une clé sert selon son maniement, à balayer un écran tactile, enfoncer un bouton d'ascenseur, agripper une poignée barre d'entrée, taper un code de carte de crédit, etc. Autant de postes de contamination évidents. Conçu cette fois, par un ex-ambulancier paramédical new-yorkais, il est constitué d'une pièce 100% laiton, choisi pour ses qualités antimicrobiennes. Le prototype vient de la société spécialisée dans les outils de survie et de sauvetage Statgear, actuellement en levée de fonds kickstarter, avec une prévision de lancement en juin. Deux idées pour une architecture... mains libres!

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

Projet pour l'Arena Porte de la Chapelle, Paris, SCAU et NP2F architectes

JO Paris 2024 : Grands équipements, petit souffle

28/10/2020

300 Les grands équipements qui seront bâtis à l'occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le centre aquatique à Saint-Denis et l'Arena porte de la Chapelle, offrent des traductions sans ostentation aux injonctions légitimes à la modération environnementale. Au risque de manquer le […]

« Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel »,

Déconstruire la mythologie du bonheur - Livre

28/10/2020

300 Publié par le prestigieux Centre canadien d’architecture à l’occasion de l’exposition du même nom organisée dans ses murs l’an dernier, « Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel » est un collage réflexif, richement illustré et nourri d’une belle variété de […]

Enzo Mari portrait

Enzo Mari s'en est allé, son œuvre vit à la […]

27/10/2020

300 Le décès d'Enzo Mari, père fondateur d'un design pour un homme de la sobriété, sonne comme un lever de rideau, alors que son œuvre brille actuellement -autant que son œil était vif- dans les salles du musée milanais de La Triennale. A 88 ans, le grand Enzo Mari, créatif insatiable, défenseur avant […]

Appel aux étudiants, pour réfléchir aux lieux du […]

27/10/2020

300 Derniers jours pour participer à "Traversées", le concours d'écriture en français et en portugais, ouvert aux étudiants en architecture et en urbanisme, pour réfléchir de façon créative au contexte que nous traversons, à l'heure de la pandémie, des confinements et couvre-feu. Lancé par l’Ambassade […]

RCR Arquitectes au Centre Pompidou à Paris

RCR Arquitectes et MiAS font leur entrée au musée

26/10/2020

300 Le Centre Pompidou à Paris présente, jusqu'en mai 2020, les 73 croquis et 10 maquettes de l'agence catalane RCR Arquitectes, lauréate du prix Pritzker en 2017 qui intègrent la collection d’architecture du Musée national d'art moderne. Le studio MiAS Arquitectes expose quant à lui 42 maquettes, 14 […]

LiquenLAV. Valentin Sanz, architecte

LiquenLAV, architecture, design et graphisme - […]

26/10/2020

300 Basée en Espagne, à Almenar de Soria, l'agence d'architecture, de design et de graphisme ­LiquenLAV a été fondée par Valentin Sanz. Valentin Sanz est d’abord architecte, mais il développe au cours de réalisations un intérêt particulier pour le design d’objet et de mobilier. Diplômé de l’université […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital