bmc2 architectes - Maison de l'enfance – Metz

Située sur une parcelle stratégique à l’entrée du nouveau quartier de l’amphithéâtre et à proximité de la gare SNCF de Metz et du centre Pompidou, la Maison de l’enfance conçue par l'agence bmc2 forme une sorte de proue dont la double hauteur du socle et l’encorbellement répondent aux directives urbaines.

bmc2 architectes - Maison de l'enfance à Metz - © Photographie Luc Boegly - 2014
photo n° 1/14
Zoom sur l'image bmc2 architectes - Maison de l'enfance – Metz

La Maison de l'enfance imaginée par les architectes bmc2 se développe sur quatre niveaux : la ludothèque occupe les deux premiers niveaux, la crèche les deux autres ainsi que la toiture. Les circulations sont au nord, les pièces de vie au sud et au calme sur le jardin. Tous les locaux et les circulations sont éclairés et ventilés naturellement. Ces dernières offrent des perspectives lumineuses aux parcours. Les pièces de vie sont distribuées par un couloir longitudinal, une terrasse et communiquent également deux par deux grâce à des portes vitrées. On passe ainsi de petits locaux contigus et isolés à de grandes séquences que l’on peut parcourir en boucle. La façade métallique est incisée de bandes vitrées aux embrasures profondes en fonction des nécessités d’éclairement et de  vue depuis l’intérieur. Dans la même construction et un même métal, elle absorbe la grande clôture du jardin. Sur trois faces, cette enveloppe urbaine et ordonnée laisse percevoir les activités qu’elle abrite (hall de la ludothèque, galerie d'exposition, grandes salles d'activités, hall et circulation de la crèche, etc). Au sud, s’échappent de grandes terrasses qui prolongent les salles d'activités avec de larges parois vitrées coulissantes donnant au calme, sur de beaux arbres. Le bâtiment combine deux dispositifs constructifs : un squelette en béton constitué de poteaux et de dalles pleines et une enveloppe composée de modules de façade à ossature bois recouverts d’un bardage métallique. Les dalles pleines  sans retombées de poutre, libèrent le plénum de tout obstacle et simplifient le cheminement horizontal des réseaux. Les plateaux sont pensés comme des surfaces libres recombinables. Les façades en bois/métal sont faites de modules d’une hauteur d’étage, réalisés en atelier, puis assemblés sur place entre eux et liaisonnés à la dalle. Chacun d’entre eux est composé de montants verticaux, de lisses horizontales, de panneaux de contreventement sur la face extérieure, d’une isolation de 200 mm d’épaisseur en laine de verre, d’un pare-pluie, de lattes et de contre-lattes, puis du bardage métallique. Ce bardage est posé à la verticale sur un pas de 50 cm qui règle le rythme des ouvertures.

  • Lieu : Metz (Lorraine)
  • Maîtrise d'œuvre : bmc2 (Arnaud Bical et Laurent Courcier) architectes, Julien Gavet, chef de projet. Bet structure, Batiserf ; Bet fluides, Louis Choulet ; Bet économie, Bureau Michel Forgue; Bet acoustique : Ayda ; Contrôle technique, Apave
  • Programme : crèche de 60 berceaux et une ludothèque
  • Surface : 1700 m² Shon
  • Calendrier : mars 2011, concours ; décembre 2014, livraison
  • Coût : 3,5 millions d’euros HT valeur 2012, hors mobilier

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital