Bonte et Migozzi architectes - Villa KGET - Ensuès-la-Redonne (Bouches-du-Rhône)

Sur un terrain escarpé de Ensuès-la-Redonne, face à la mer Méditerranée, les architectes Bonte et Migozzi livrent une maison à ossature bois qui revisite l'archétype du cabanon.

Villa KGET, Bonte et Migozzi architectes, Ensuès-la-Redonne - © Julien Kerdraon © 2015
photo n° 1/8
Zoom sur l'image Bonte et Migozzi architectes - Villa KGET - Ensuès-la-Redonne (Bouches-du-Rhône)

Articles Liés

PREMIÈRE ŒUVRE 2013 / NOMINÉ - BARRAULT & PRESSACCO - MAISON INDIVIDUELLE

PREMIÈRE ŒUVRE 2012 / NOMMÉ - PIERRE AUDAT - MAISON ATELIER

Le terrain est escarpé, peuplé de pins et d’agaves, le panorama sur la mer Méditerranée imprenable. Quelques murets en pierre, un cabanon… Pour les architectes Bonte et Migozzi, tout doit être mis en œuvre pour minimiser l’impact de la future maison dans ce site d'exception. Ils optent pour un terrassement léger en trois parties. Une première sur la crête accueille l’escalier d'accès à la villa, les deux autres servent à placer les différents niveaux de la villa dans la pente. La construction est posée sur pilotis de manière à préserver les murets en pierre, les mouvements naturels du terrain, et à rajouter quelques essences locales, figuiers, eucalyptus, viornes… La forme triangulaire de la maison permet d'optimiser la surface constructible. Le rez-de-jardin est réservé à deux coins nuits avec salle d’eau, le rez-de-chaussée, plus haut, à une cuisine et un séjour prolongé par une terrasse. Dans l’optique toujours de ne pas heurter ce paysage, la maison est construite en ossature bois, revêtue de tasseaux de mélèze posés à la verticale. Cette structure forme une tonnelle au dessus de la terrasse - référence à la tonnelle provençale- qui se végétalisera avec le temps pour un camouflage total.

 

  • Lieu : Ensuès la Redonne (Bouches-du-Rhône)
  • Maîtrise d’ouvrage : privée
  • Maîtrise d'oeuvre : Bonte et Migozzi architectes
  • Surface : 225 m2 SP
  • Calendrier : juillet 2015
  • Coût : 790 000 euros HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Julien Quinet,

Étudiants confinés, dessins exposés, à la galerie […]

03/07/2020

300 Les dessins de logements, réalisés par les étudiants de "l'atelier confiné" piloté à distance par Guillaume Ramillien, enseignant à l'école d'architecture de Versailles, sont exposés à la galerie d'architecture à Paris jusqu'au 17 juillet 2020. Qui mieux que des étudiants en architecture pouvaient […]

Les choses de la ville, France Inter, David Abittan

L'architecture et la ville, de retour sur les […]

03/07/2020

300 La série consacrée à l'architecture, Les choses de la ville, diffusée sur France Inter les samedis et dimanches revient pour une nouvelle saison. Premier épisode, le 4 juillet 2020 à 7h24. On a quitté David Abittan fin août 2019, aux pieds des étoiles d'Ivry-sur-Seine de Jean Renaudie et Renée […]

Casa RR à Baza en Espagne, VIDA architecture + MATRIZ arquitectura

Rigueur géométrique pour une maison multi-usage en […]

02/07/2020

300 En Espagne, à Baza, la casa RR conçue par les agences Vida architecture et Matriz arquitectura, concilie budget modeste et simplicité de mise en œuvre. En réinterprétant la figure traditionnelle du patio central, elle fabrique un cadre de vie adapté aux modes de vies contemporains, flexibles et […]

Ana Vida

Ana Vida, architecte - Portrait

02/07/2020

300 VIDA architecture est une jeune agence crée en 2016 par Ana Vida, qui développe son activité entre la France et l’Espagne. Nourrie d'une expérience franco-espagnole, l’agence Vida architecture explore les modes d’habiter et de travailler de notre époque, convaincue que l’architecture doit être […]

HOMO URBANUS, Bêka & Lemoine réalisateurs, Bordeaux, Paris, Rome, extrait du film Homo Urbanus Tokyoitus, 2018

Filmer le genre urbain, Bêka & Lemoine à Arc en […]

01/07/2020

300 Arc en rêve, le centre d'architecture de Bordeaux, a rouvert ses portes. L'occasion de découvrir l'exposition «Stadium» consacrée au Stadium de Vitrolles, bâtiment emblématique de Rudy Ricciotti laissé à l'abandon depuis 1998. L'occasion également de visiter, à partir du 4 juillet 2020, celle […]

UN SIÈCLE DE BANLIEUE JAPONAISE, AU PAROXYSME DE LA SOCIÉTÉ DE CONSOMMATION, Cécile Asanuma-Brice

Décrypter l'habitat urbain japonais - Livre

01/07/2020

300 Dans cette brillante synthèse résultant d'une enquête de vingt ans, la chercheuse en sociologie urbaine Cécile Asanuma-Brice apporte une réflexion inédite sur les processus d'urbanisation de l'une des sociétés de consommation les plus avancées de la planète. De la fin du XIXe siècle à Fukushima, […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital