Camper au pied de la fondation Cartier

Dormir au pied de la fondation Cartier à Paris, dans un camping temporaire, pour prolonger un peu l'été… C'est ce que propose l'association Yes we camp, l'un des trois animateurs de l'opération d'occupation temporaire de l'ancienne maternité Saint-Vincent-de-Paul à Paris (XIVe arrondissement).

Camping des Grands Voisins, association Yes we camp, Paris XIVe arr. - © Elena Manente (Yes We Camp)
photo n° 1/10
Zoom sur l'image Camper au pied de la fondation Cartier

Baptisée "Les Grands Voisins", l'opération d’occupation temporaire de l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul à Paris, dans le XIVe arrondissement, regorge de curiosités. Un sauna mobile, une serre pour culture en aquaponie*, un poulailler, des ruches et même un camping ont été aménagés entre les édifices de l'ancienne maternité, eux-mêmes transformés en foyer pour travailleurs étrangers, centre d'hébergement d'urgence, bureaux, médiathèque et bar-restaurant. Aujourd’hui, plus de 1000 personnes vivent et travaillent sur le site dont la vocation médicale a marqué l'architecture. Et le grand public se presse du mercredi au dimanche pour arpenter ces 3,4 hectares en devenir, coincés entre la fondation Cartier et un monastère. Car dans quelques années, l'ancienne maternité deviendra un nouveau quartier, avec de nouveaux habitants et de nouveaux usages. En attendant le début des travaux, l’occupation des lieux –permise par la signature d'une convention de gestion entre l’association Aurore et l’établissement public foncier d’Ile-de-France– vise à limiter les dépenses d’entretien et de gardiennage de ce foncier public. Mais l'objectif de l'opération est aussi social et urbain: il s'agit d'ouvrir des lieux en partie murés qui minaient la vie du quartier, de les raccrocher à la ville en multipliant les interactions entre les différentes populations qui l'habitent.

 

Matériaux de récup

Trois "grands voisins" se partagent l'animation de cet étonnant village urbain pour le rendre accessible à tous. Aurore, gestionnaire du lieu, accueille 600 résidents dans plusieurs services d’hébergement d’urgence et de stabilisation (le foyer de travailleurs étrangers est géré par Coallia); l’association Plateau urbain, tout juste lauréate du Palmarès des jeunes urbanistes 2016, permet à 130 associations, entreprises et artistes d'investir les espaces vacants pour développer leurs activités professionnelles; tandis que Yes we camp assure l’ouverture du site au public et aménage les espaces extérieurs et des lieux de convivialité. Les urbanistes, architectes, menuisiers ou encore plombiers qui animent cette association ont construit le fameux camping, ses bungalows en tous genres –cabanes en bois d'inspiration polynésienne ou sur pilotis, coque individuelle en plastique, etc.– et ses sanitaires à partir des matériaux et du mobilier trouvés sur place. Dépaysement assuré dans ce chaleureux village, au cœur de l'environnement léché du XIVe arrondissement.

 

* Culture réalisée parallèlement à un élevage de poissons. Les déjections des poissons sont utilisées comme engrais.


 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

FAIRE Paris 2019, accélérateurs de projets innovants du pavillon de l'Arsenal et de la Ville de Paris

Faire 2019: ouverture des candidatures

17/05/2019

Le pavillon de l’Arsenal et la Ville de Paris, en collaboration avec MINI et la Caisse des Dépôts, lancent la troisième édition de l'appel à projets innovants FAIRE Paris, destiné aux architectes, urbanistes, paysagistes, ingénieurs, […]

Les Jardins parisiens d'Alphand, Sous la direction de Sylvie Depondt, Bénédicte Leclerc, Eric Burie.

Alphand, le créateur du paysage parisien - Livre

17/05/2019

Polytechnicien et ingénieur des Ponts et Chaussées, rien ne prédestinait Jean-Charles Adolphe Alphand à devenir, en 1854, responsable des « promenades et des plantations de Paris », service venant d'être créé par le baron Haussmann. Ce […]

Sophia Antipolis, Cermics, Brante & Vollenweider architectes, 1996

Cermics, Sophia Antipolis, Brante & Vollenweider […]

16/05/2019

Les premiers coups de pioche remontent à 1971, mais c'est dès les années 1960 que l'ingénieur Pierre Laffitte imagine dans l'arrière-pays niçois "un quartier latin aux champs, voué à l'intelligence et à la […]

Centre de recherche et de design Mercedes-Benz, Sophia Antipolis, Pierre Fauroux architecte, 1989-1991

Centre de recherche et de design Mercedes-Benz, […]

16/05/2019

Les premiers coups de pioche remontent à 1971, mais c'est dès les années 1960 que l'ingénieur Pierre Laffitte imagine dans l'arrière-pays niçois "un quartier latin aux champs, voué à l'intelligence et à la […]

Rendez-vous à suivre

Cinq rendez-vous d'architecture, du 16 au 22 mai

16/05/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Formes et lumière Jusqu’au 16 mai, à la galerie d’Architecture, à Paris Exposition de la photographe Gitty Darugar qui […]

Institut de Physique de Nice, Sophia Antipolis, Yves Bayard & Henri Vidal architectes, 1985

Institut de Physique de Nice, Sophia Antipolis, […]

13/05/2019

Les premiers coups de pioche remontent à 1971, mais c'est dès les années 1960 que l'ingénieur Pierre Laffitte imagine dans l'arrière-pays niçois "un quartier latin aux champs, voué à l'intelligence et à la […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus