Capital agricole, manifestation plurielle créée par le pavillon de l'Arsenal

Préoccupés par la crise environnementale et les problématiques qu’elle soulève concernant leur alimentation et leur santé, les habitants de la métropole parisienne considèrent de nouveau l’agriculture. Mais l’image presque romantique qu’ils en ont gardée est loin de l’organisation et des pratiques de la ville d’aujourd’hui. Jusqu'au 27 janvier 2019 au pavillon de l’Arsenal, l’exposition « Capital agricole – Chantiers pour une ville cultivée » fait la lumière sur les liens entre production agricole et production urbaine, entre le cultivé et l’habité, entre le sol et la ville.

Photographie issue de l'exposition Capital agricole, au Pavillon de l'Arsenal - © Sylvain Gouraud
photo n° 1/5
Zoom sur l'image Capital agricole, manifestation plurielle créée par le pavillon de l'Arsenal

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondialeen Ile-de-France, l’urbanisme a hiérarchisé les rapports entre la ville, la nature et l'agriculture. Peu à peu, il a conduit à une impasse environnementale, jusqu’à anéantir l’historique pratique agricole francilienne. Réunis autour de l’agence d’architecture SOA - commissaire de l’exposition - dans le cadre de la manifestation «Capital agricole – Chantiers pour une ville cultivée», architectes, urbanistes, agriculteurs, ingénieurs, géographes, ou sociologues se fondent sur cette agriculture urbaine oubliée pour envisager de nouveaux modèles.

Vers un nouvel urbanisme agricole

Quand certains investissent les toits ou les sous-sols des immeubles parisiens, d’autres envisagent la possibilité de cultiver les zones d’activité, d’investir les pelouses désertées des grands ensembles, ou encore de fourrager les parcs et même les abords d’autoroutes. Dans un cheminement à la fois chronologique et thématique, l’exposition guide le visiteur vers le devenir agricole francilien. Des photographies d’époque et des archives de la pensée des grandes utopies d’aménagement se mêlent à de nouveaux travaux, tels qu’une cartographie inédite de la métropole, des dessins de Yann Kebbi sur l’évolution des outils et habitats du monde paysan, ou encore les portraits photographiques et audio de sept pionniers de l’agriculture métropolitaine, réalisés par l’artiste Sylvain Gouraud. Révélant les liens entre ville, nature et agriculture, «Capital agricole» dépasse leurs oppositions premières et offre des pistes quant à un nouvel urbanisme.

Manifestation plurielle

Plusieurs événements pour échanger autour de la question fondamentale de l’agriculture accompagnent l'exposition, jusqu'au 27 janvier 2019. En novembre et décembre, la grande halle du pavillon de l’Arsenal accueillera même un marché paysan rassemblant des agriculteurs et des producteurs franciliens.

 

  • «Capital agricole – Chantiers pour une ville cultivée», au pavillon de l'Arsenal à Paris
    Jusqu'au 27 janvier 2019
    pavillon-arsenal.com

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

  • miloub

    Bonjour, Ces espaces néo-agronomiques urbains ne pourraient-ils être mieux valorisés en les utilisant pour former et réintégrer socialement une part des marginaux urbains dont tout un chacun veut les sortir de leur misère : avec des formateurs, l'outil agricole et son rapport de réalité au terrain, avec ses contraintes permettrait sans doute d'intéresser bon nombres de personnes à la dérive. Oui, il devrait être possible d'user de ces outils au profit de l'intérêt général et social !

Maison Delcourt, Richard Neutra architecte, 1968, Croix, France

La maison Delcourt de Richard Neutra: un trésor […]

12/12/2018

Croix, petite commune bourgeoise de la banlieue lilloise recèle de trésors. Après la réouverture au public de la villa Cavrois en 2015, œuvre de Robert Mallet-Stevens enfin réhabilitée, c'est la maison Delcourt, construite par Richard Neutra au […]

prix Mies van der Rohe 2019

Les 19 projets français nommés au prix Mies van […]

12/12/2018

Décerné tous les deux ans par la Commission européenne et la fondation Mies van der Rohe, le prix Mies van der Rohe récompense le meilleur de la production architecturale contemporaine européenne. Parmi les 383 ouvrages nommés pour l’édition […]

Le Confort moderne, Nicole Concordet architecte, Poitiers

Nicole Concordet réinvente le Confort Moderne, à […]

11/12/2018

Lieu culturel transdisciplinaire cher à la ville de Poitiers depuis sa création en 1985, le Confort Moderne a rouvert ses portes en décembre 2017, après seize mois de chantier. Une réhabilitation menée par l'architecte Nicole Concordet, lauréate […]

217 logements étudiants, Bathilde Millet architecte, Roubaix

Alcôves de bois et béton matricé par Bathilde […]

11/12/2018

Pour cette opération de 217 logements étudiants construite le long des voies ferrées à Roubaix, l'architecte Bathilde Millet a imaginé une façade épaisse à habiter, mi-bois, mi-béton. A la fois alcôve, bureau et […]

Rencontre avec l'architecte Augustin Rosenstiehl, […]

11/12/2018

Commissaire de l'exposition "Capital agricole", manifeste pour un nouvel urbanisme agricole présenté au pavillon de l'Arsenal jusqu'au 27 janvier 2019, l'architecte Augustin Rosenstiehl, cofondateur de l'agence SOA, sera en conférence le mercredi 12 […]

Nicole Concordet, architecte

Nicole Concordet, lauréate 2018 du prix de la […]

10/12/2018

Depuis sa création en 2013, le "prix des Femmes architectes" créé par l'ARVHA, Association pour la recherche sur la ville et l’habitat, met en valeur les œuvres et les carrières de femmes architectes, sources d'inspiration pour les plus […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus