Paris 2024: le Centre aquatique olympique sera conçu par Ateliers 2/3/4/ et VenhoevenCS

C'est le bâtiment en structure bois conçu par le duo d'architectes Ateliers 2/3/4/ et VenhoevenCS qui remporte le dialogue compétitif pour la construction du Centre aquatique olympique, seul équipement neuf bâti pour accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Projet pour le centre aquatique olympique, JO Paris 2024, Architectes: VenhoevenCS & Ateliers 2/3/4 - © Architectes: VenhoevenCS & Ateliers 2/3/4/ Image: Proloog
photo n° 1/12
Zoom sur l'image Paris 2024: le Centre aquatique olympique sera conçu par Ateliers 2/3/4/ et VenhoevenCS

Articles Liés

Paris 2024: la construction en forme olympique

Paris 2024: le Village Olympique selon Dominique Perrault

On connaît désormais les architectes de la pièce maîtresse du programme de construction des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Le Centre aquatique olympique (CAO), qui sera bâti à une centaine mètres du Stade de France à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), sera conçu par le duo d'agences Ateliers 2/3/4/ et VenhoevenCS, concepteurs du groupement conduit par Bouygues Bâtiment Île-de-France. L'équipe franco-hollandaise a remporté le dialogue compétitif lancé en novembre 2018 par la Métropole du Grand Paris, le maître d'ouvrage du seul équipement neuf qui sera construit dans le cadre des JO de Paris. Il accueillera les épreuves de waterpolo, natation artistique et plongeon. Bâti sur le site d'un centre de recherches d’Engie en cours de démolition, au cœur de la ZAC Plaine Saulnier dirigée par l'architecte urbaniste François Leclercq, le CAO s'affirmera tout en contraste face à l'enceinte elliptique imaginée par Macary, Zublena, Regembal et Costantini pour accueillir la Coupe du monde de football 1998. Face à l'anneau suspendu aux 18 mats métalliques de 60 mètres de haut qui couronne le Stade de France, le CAO déploiera une ossature en bois dont les courbes recouvertes de panneaux solaires, culmineront à 30 m de haut. Des brises soleils en bois fixés à une structure secondaire en métal envelopperont la piscine, protégeant une galerie périphérique de plein air. Enfin, dans le prolongement du parvis minéral du grand stade, le CAO proposera des abords très végétalisés, où une centaine d'arbres devraient être plantés. Egalement conçu par Ateliers 2/3/4/ et VenhoevenCS, un franchissement piéton de 18 mètres de large en structure métallique, reliera les deux équipements en surplombant l’autoroute A1. Deux poutres caissons latérales supporteront un tablier en acier, sans appui intermédiaire. De part et d'autre de la voie rapide, une histoire de l'architecture contemporaine se donnera à lire. D'un côté le style international et la quête d'une légèreté métallique des années 1990, de l'autre une architecture du XXIe siècle, compacte, qui arbore ses ambitions écologiques tels des ornements.

Bois et lumière naturelle

En phase avec les exigences environnementales des organisateurs des Jeux, les architectes du CAO revendiquent, comme les concepteurs des immeubles du village olympique, une conception bioclimatique: la ligne concave de la toiture permet d'optimiser le volume chauffé, le bois de construction choisi pour réduire l'empreinte carbone du projet sera d'origine française. Parce qu'après les Jeux, la piscine doit devenir un équipement sportif d'envergure voué à l’apprentissage de la natation autant qu'à l'accueil de compétitions nationales et internationales, le bâtiment se réorganisera de l'intérieur sans changer d'image. De 6000 places de spectateurs, déployées en gradin sur trois côtés du bassin en mode JO, il passera à un format modulable évoluant de 2500 à 5000 places et couvrant deux faces seulement. Entièrement vitrées, les façades est et ouest de l'équipement baigneront alors de lumière naturelle l'intérieur de la halle. Autour du bassin de 50 m, de nouveaux programmes inciteront à la pratique sportive (fitness, mur d'escalade, football, basketball, etc.). Le chantier, d'une durée prévisionnelle de 26 mois, devrait être lancé à l'été 2021. Le coût total de l’opération, comprenant la conception, la construction et la concession d'une durée de 20 ans de l'équipement et du franchissement piéton, s’élève à 174,7 millions d’euros.

  • Lieu : Saint-Denis, Seine-Saint-Denis
  • Maîtrise d’ouvrage : Bouygues Bâtiment Île-de-France / Métropole du Grand Paris
  • Maîtrise d'œuvre : Atelier 2/3/4/ (architectes et paysagistes) + VenhoevenCS (architectes); schlaich bergermann partner sbp, BET structure, façade; Inex, BET fluides; Inddigo, BET HQE; Katene, BET traitement de l'eau; Mazet & associés, économistes; Peutz, BET acoustique; CL Infra, BET VRD; CSD & associés, conseil sécurité incendie
  • Calendrier : 2018-2025

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

  • panelarchi

    Le seul projet neuf des JO et passer à côté. Ratage complet sans envergure avec un peu de bois pour faire écolo. On est loin du Nid d'Herzog et DeMeuron. Tranquille, projet qui ne fera pas de vague, sauf quand le prix annoncé sera doublé comme toujours avec ce type d'appel à projet.

Réfectoire de l’école maternelle de l’école de plein air de Pantin Photographie

Redécouvrir des écoles visionnaires au musée […]

10/07/2020

300 Le musée d'histoire urbaine et sociale de Suresnes retrace, sur plus d'un siècle, les liens entre pédagogie et espace bâti, s'appuyant sur le patrimoine scolaire d'exception de la ville, dont l'école de plein air d'Eugène Beaudouin et Marcel Lods. Entre la loi Guizot de 1833 et le début de la […]

Une flèche pour Notre-Dame de Paris?

Notre-Dame de Paris: un incendie fécond pour l'île […]

10/07/2020

300 Alors que la décision de reconstruire à l'identique la flèche de Notre-Dame de Paris est finalement prise, et que l'opportunité d'organiser un concours pour l'aménagement des abords du monument est en discussion, AMC revient sur les conséquences de l'incendie qui ravagea, le 15 avril 2019, la […]

Sophie Bertrand architecte, bâtiment agricole pour polyculture à Vidaillat (Creuse)

Un hangar agricole polymorphe par Sophie Bertrand

09/07/2020

300 En Creuse, dans La Forêt Belleville à Vidaillat, l’architecte Sophie Bertrand a construit un bâtiment aussi polymorphe que fonctionnel. Par la mixité de ses usages et par la mise en valeur d’un savoir-faire local, il révèle l’intérêt de faire appel à un architecte pour un programme sous-estimé […]

Atelier Sophie Bertrand Architectures

Atelier Sophie Bertrand - Portrait

09/07/2020

300 L'architecte Sophie Bertrand est diplômée en 2001 de l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Clermont-Ferrand. Elle a travaillé huit ans au sein de l'agence Fabre et Speller avant de fonder sa propre structure en 2010 à Eymoutiers, dans le Limousin. Installée en Limousin à Eymoutiers, Sophie […]

Roselyne Bachelot, nouvelle ministre de la Culture et de la Communication

Roselyne Bachelot, nouvelle ministre des […]

08/07/2020

300 La femme politique et chroniqueuse médiatique Roselyne Bachelot succède à Franck Riester à la tête du ministère de la Culture et de la Communication. Elle s'installe rue de Valois au moment où le monde de la Culture, dont les architectes, subit durement le contrecoup de la crise sanitaire. Mis à mal […]

Lettre ouverte des enseignants contractuels et vacataires des écoles d'architecture

Lettre ouverte: quand l'Etat entretient la […]

08/07/2020

300 Quelques heures seulement après sa nomination, la nouvelle ministre de la Culture Roselyne Bachelot a pu découvrir une lettre ouverte signée des enseignants des écoles d'architecture et dénonçant la précarité de leurs confrères contractuels et vacataires. Une action lancée le 4 mars 2020, qui […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital