CENTRE D’INTERPRÉTATION DU PATRIMOINE ARCHÉOLOGIQUE - NUNC ARCHITECTES - NOMINÉ À L'ÉQUERRE D'ARGENT 2014

Situé au cœur d’un village de 380 habitants en Alsace Bossue, le Centre d’interprétation du patrimoine archéologique (CIPA) de Dehlingen aurait pu être bâti sur le site des fouilles de la villa gallo-romaine à l’origine du projet. Mais les élus ont souhaité l’installer au cœur du village pour valoriser la Maison Koeppel, ancien logis du XVIIe siècle, entièrement rénové, avec son extension, construite en pisé dans le gabarit exact de l’ancienne grange, détruite par un incendie en 2002.

Centre d’interprétation du patrimoine archéologique, Nunc architectes, Dehlingen - © Luc Boegly
photo n° 1/5
Zoom sur l'image CENTRE D’INTERPRÉTATION DU PATRIMOINE ARCHÉOLOGIQUE - NUNC ARCHITECTES - NOMINÉ À L'ÉQUERRE D'ARGENT 2014

Les salles d'exposition sont logées dans une maison datant de 1698 et dans une extension qui adopte le même gabarit.

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2014 : BÂTIMENTS NOMINÉS À L'ÉQUERRE D'ARGENT

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE CINQ LOGEMENTS - RAMDAM - NOMINÉ POUR LE PRIX DE LA[...]

FOYER DE JEUNES TRAVAILLEURS ET CRÈCHE - CHARTIER DALIX/AVENIER CORNEJO - NOMINÉ À[...]

Les deux entités se font face de part et d’autre d’une faille de lumière sous une toiture unique en lames de bois. Le choix de construire l’extension en pisé répond, par sa massivité, à la logique constructive vernaculaire des maisons locales faites de murs périphériques massifs en moellons porteurs. Le procédé de compactage du pisé par couches successives de terre crue évoque les fouilles archéologiques dégageant l’histoire strate après strate. La charpente contemporaine et les planchers en bois massif contrecollé de l’extension résonnent en écho aux pans de bois de la structure intérieure de la maison du XVIIe. La simplicité formelle, l’utilisation de matériaux locaux et la circulation d’air chaud à travers les parois sont des clins d’œil aux constructions gallo-romaines. 
Une paroi composite innovante et performante thermiquement a été mise au point pour les façades latérales. Elle est constituée d’un premier mur porteur intérieur en pisé, d’une isolation en granules de liège et d’un second mur extérieur en pisé préfabriqué qui protège le premier des intempéries. L’assemblage des modules extérieurs dessine un calepinage sur la façade, apportant singularité et caractère à l’édifice. Les performances énergétiques du bâtiment sont optimisées par des apports solaires passifs, grâce à un mur capteur sur le pignon sud. La surtoiture en latte de mélèze permet de recréer à l’échelle du paysage, une silhouette épurée de la maison, tout en intégrant discrètement toutes les émergences inhérentes à un bâtiment public.

 

Visitez le site de des architectes : www.nunc.fr

 

  • Lieu : Dehlingen
  • Maîtrise d’ouvrage : Communauté de communes de l’Alsace Bossue
  • Maîtrise d’œuvre: Nunc Architectes, architecte mandataire et scénographie ; Les Économistes, économie ; Ali Mesbah, consultant pisé.
  • Entreprise pisé : Caracol
  • Programme : Centre d’interprétation du patrimoine archéologique
  • Surfaces : 574 m2 Shon (extension), 428 m2 Shon (réhabilitation)
  • Coût des travaux : 1,9 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital