Centre de découverte de l’estuaire de la Loire tout en bois par Bruno Mader

Face au petit port de Cordemais, à quelques kilomètres à l’ouest de Nantes, un nouveau bâtiment en bois foncé s’élève parmi les herbes hautes. Un centre de découverte de l’estuaire conçu par l’agence parisienne Bruno Mader Architecte.

Façade ouest avec le belvédère, Centre de découverte Terre d'Estuaire, Cordemais (44), 2019 - © Stéphane Chalmeau
photo n° 1/12
Zoom sur l'image Centre de découverte de l’estuaire de la Loire tout en bois par Bruno Mader

Articles Liés

Bruno Mader architecte

ÉQUERRE D’ARGENT 2008 / NOMINÉ – BRUNO MADER - ÉCOMUSÉE DES LANDES

Bruno Mader - Centre de secours - Paris

Ouvert en février 2019, le centre de découverte de l’estuaire accueille le public – notamment composé de scolaires de la région – pour la visite de l’exposition permanente sur le territoire, sa faune et sa flore mais aussi son industrie et son histoire. Un ballon ascensionnel permet de s’élever à plus de 10 mètres de haut afin de découvrir un paysage éclectique constitué aussi bien de l’hippodrome de Cordemais, une centrale thermique à charbon avec ses hautes cheminées et les prairies humides non constructibles qui s’étendent vers ouest.

Du bois du coin

Familier des bâtiments en bois, l’architecte Bruno Mader opte pour ce matériau dès la conception du projet. Les éléments de façades seront en peuplier, une essence qu’on retrouve dans l’estuaire. D’habitude peu utilisé pour une mise en œuvre brute, ce type de bois a été ici rétifié – thermo-chauffé à plus de 240 degrés à l’aide d’azote – afin de le rendre plus résistant et rigide pour une utilisation en façade.

Jeux de planches

Dans le but d’évoquer à la fois les hangars à planches et cabanes de pêcheurs ponctuant l’estuaire, les architectes ont créé une façade ajourée à l’aide de planches en quinconce de 25 cm de large par 120 cm de long et 3 cm d’épaisseur. Derrière, trois possibilités cohabitent : l’opacité générée par une seconde peau en bois peint en noir, le vide pour ventiler le belvédère par exemple ou la transparence du vitrage devant lequel les planches sont tournées à l’horizontal pour agir comme pare-soleils.

Que du bois ?

A l’extérieur, le bois foncé grise avec le temps alors que la structure en épicéa, ainsi que le mobilier intérieur, reste clair. Une structure et une enveloppe en bois brut ? Pas vraiment puisque les concepteurs ont choisi de peindre en blanc deux façades de salles d’exposition face à face, comme si elles prolongeaient les murs blancs du hall d’accueil à l’extérieur. Seul bémol : la matière ressemble à du plâtre vu de loin et rompt avec le tout bois apparent. En réalité, une structure métallique surélève le bâtiment situé en zone inondable mais reste suffisamment camouflée pour disparaître à l’œil des visiteurs.

 

  • Lieu : Port de Cordemais (44)
  • Maîtrise d’ouvrage : Communauté de communes Estuaire et Sillon
  • Maîtrise d'oeuvre : Bruno Mader Architecte (Benoît Zeimett)
  • Programme : Centre de découverte Terre d'Estuaire avec salles d'exposition permanent, salle d'exposition temporaire, salle de conférence, salles d'activités modulables, bureaux
  • Surface : 2 300 m² dont 1 800 m² de surface utile
  • Calendrier : ouverture en février 2019
  • Coût : 7 M€ HT dont scénographie 1,8 M€
  • Entreprises : Die Werft (scénographie), Phytolab (paysage), Atelier Nao (BET structure bois), Louis Choulet (BET fluides), Bureau Michel Forgue (économie), ECR Environnement (BET VRD)

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Exposition Le Maire et l’architecte. Marché aux bestiaux en activité, 1928, Tony Garnier.

Lyon célèbre les 150 ans de Tony Garnier

13/12/2019

Avec son utopie de «Cité industrielle», Tony Garnier fut le premier architecte moderne à penser la ville dans son ensemble. Né le 13 août 1869, cet architecte lyonnais, Grand Prix de Rome en 1899, a profondément transformé le visage de sa ville […]

Localarchitecture

Localarchitecture - Portrait

06/12/2019

Diplômés de l’EPFL, Manuel Bieler, Antoine Robert-Granpierre et Laurent Saurer fondent l'agence Localarchitecture à Lausanne en 2002. Les architectes Manuel Bieler, Antoine Robert-Granpierre et Laurent Saurer développent avec leur agence Localarchitecture une […]

A l'étage de la boutique Unifor, restauration de Simone Agresta

Renaissance d’une boutique Afra et Tobia Scarpa à […]

12/12/2019

UniFor a entièrement rénové son showroom historique à Paris, en ravivant l'œuvre conçue par Afra et Tobia Scarpa en 1979. Une intervention signée d’un autre architecte italien, Simone Agresta, qui a rendu hommage aux designers par la remise […]

Rendez-vous à suivre

Six rendez-vous d'achitecture, du 13 au 22 […]

12/12/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Distance critique Jusqu'au 13 décembre à L'îlot-S, à Annecy L'artiste Vincent Mauger a réalisé pour […]

124 logements sociaux et en accession, Fres architectes, Nantes

Un balcon en forêt par Fres architectes, à Nantes

11/12/2019

Dans la ZAC Bottière-Chênaie, à Nantes, l'agence Fres architectes livre 124 logements sociaux et en accession au cœur d'un paysage recomposé, reprenant les boisement courants dans la région. Dans la ZAC Bottière-Chênaie, l’agence […]

Jean-Luc CROCHON, architecte, agence Cro&Co Architecture

Cro&Co Architecture - Portrait

11/12/2019

Fondée par Jean-Luc Crochon et désormais co-dirigée par Nayla Mecattaf, l'agence Cro&Co Architecture est basée à Paris. Cro&Co Architecture est une agence structurée autour de deux architectes associés, Jean-Luc Crochon, fondateur […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus