Cet été, Junya Ishigami enchantera la Serpentine Gallery

C’est l’architecte japonais Junya Ishigami, dont les œuvres aériennes étaient exposées à l’été 2018 à la Fondation Cartier, à Paris, qui réalisera le Pavillon Serpentine 2019. Installation à découvrir du 20 juin au 6 octobre 2019, au cœur des jardins de Kensington, à Londres.

Serpentine Pavilion 2019, Junya Ishigami architecte - © Junya Ishigami + Associates
photo n° 1/2
Zoom sur l'image Cet été, Junya Ishigami enchantera la Serpentine Gallery

Articles Liés

Le monde délicat de Junya Ishigami à la Fondation Cartier

L'architecte mexicaine Frida Escobedo réalisera le pavillon 2018 de la Serpentine Gallery

Le pavillon de la Serpentine selon Kéré

Ses œuvres délicates flirtant avec l’art et la poésie ont convaincu les parisiens à l’été 2018, lors de la grande exposition qui lui était consacrée à la Fondation Cartier. C’est au tour des amateurs d’architecture du monde entier de découvrir bientôt les architectures paysages de Junya Ishigami, puisque le japonais réalisera à l’été 2019, le pavillon éphémère de la galerie Serpentine à Londres. Dix-neuvième architecte à honorer la précieuse invitation du directeur artistique de l’institution, Hans Ulrich Obrist, et de sa directrice générale Yana Peel, l’ancien collaborateur de Sanaa rejoint ainsi la longue liste des concepteurs qui se sont prêtés à l'exercice, et qui a de quoi faire pâlir de jalousie tous les maîtres d’ouvrage avides de grandes signatures. Zaha Hadid, Rem Koolhaas, Herzog & de Meuron, Jean Nouvel, Sou Fujimoto… Tous ont conçu un pavillon éphémère dans les jardins de Kensington, livrant alors leur première réalisation londonienne -c'est la règle pour être invité. L’institution l’assure, l’installation imaginée par Bjarke Ingels, le fondateur de l’agence BIG, a été l'exposition d'architecture la plus visitée au monde en 2016.

Roches en lévitation

Rendez-vous couru des starchitectes mondialisés depuis 2000, l’événement s’est, ces dernières années, recentré sur les talents émergents. Né en 1974, Junya Ishigami prend ainsi la suite de l’architecte mexicaine Frida Escobedo et du burkinabé Diébédo Francis Kéré, dont les constructions éphémères nouaient, en 2018 et 2017, une relation particulière à la nature, aux éléments, à la lumière. Avec l’approche artisanale et la délicatesse des gestes qui le caractérise, Junya Ishigami propose de déployer une structure sculpturale: une vaste toiture en ardoises semblant émerger du sol reposera sur des poteaux diaphanes. Sous le auvent qui, malgré sa matière minérale, paraîtra en lévitation, l’espace voulu comme un refuge pour la contemplation sera semblable à celui d’une grotte. «La conception du pavillon joue avec notre perception de l'environnement bâti dans le contexte d'un paysage naturel, en insistant sur une sensation naturelle et organique, explique Junya Ishigami. Comme si la construction était un prolongement de la pelouse, une colline faite de rochers. Possédant la lourde présence des toits en ardoise que l'on voit dans le monde entier, et paraissant à la fois si légère qu'elle pourrait s’envoler sous la brise, la grappe de roches éparpillées lévite comme un morceau de tissu flottant.» Le pavillon, à découvrir du 20 juin au 6 octobre 2019, sera la démonstration d’un principe cher à l’architecte: «Freeing architecture» ou penser l’architecture librement, pour harmoniser les structures créées par l’homme avec celles qui leur préexistent dans la nature.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

PHOTO - 26720_1577283_k5_k1_3640084.jpg

Sous le béton, le bois. Mixité constructive pour […]

22/09/2021

300 Cet immeuble de logements intermédiaires conçu par l'agence JKLN et sis dans l'opération urbaine du boulevard Vincent-Auriol s'inscrit dans une logique de préfabrication tirant parti de la complémentarité du bois et du béton. Il réactualise un mode constructif mixte, qui devient générateur du […]

Christian de Portzamaparc

Christian de Portzamparc en direct depuis Venise

21/09/2021

300 Le 23 septembre 2021 à 17h, suivez en direct la conférence vénitienne de l'architecte Christian de Portzamparc, Prix spécial du jury du Grand Prix AFEX 2021 pour l'ensemble de son œuvre à l'export. A l'occasion des hommages officiels et publics aux pavillons nationaux de la 17e Biennale […]

PHOTO - Franck Hammoutène.eps

Franck Hammoutène (1954-2021)

21/09/2021

300 L'architecte Franck Hammoutène, lauréat de l'Équerre d'argent en 2006, est décédé le 14 septembre 2021. "Nos ouvrages sont contextuels, urbains. Radicaux puisque se voulant réalistes, pragmatiques et bénéfiques." Ainsi l'agence de Franck Hammoutène, basée à Paris, présente ses travaux. Né en 1954 à […]

Vue extérieure : Extension de l’hôtel de ville, Franck Hammoutene, Marseille, Prix de l’équerre d’argent 2006

Hommage à Franck Hammoutène en trois projets

21/09/2021

300 Lauréat de l'Équerre d'argent en 2006 pour l'extension de l'hôtel de ville de Marseille, l'architecte Franck Hammoutène est décédé le 14 septembre 2021, à l'âge de 67 ans. Retour sur trois de ses réalisations, qui illustrent son attachement à la géométrie, aux matières et au confort des espaces.

Susanna Fritscher, Theseus Temple, Vienna

Susanna Fritscher se joue du néoclassicisme à […]

09/09/2021

300 Aprés le Musée d'arts de Nantes, le Louvre Abu-Dhabi et le Centre Pompidou-Metz, l'artiste autrichienne Susanna Fritscher dévoile une nouvelle installation aérienne. Invitée par le musée des Beaux-Arts de Vienne, Susanna Fritscher a investi le Temple de Thésée, icône d'architecture néoclassique qui […]

Portrait de Bruno Gaudin et Virginie Bregal - Atelier Gaudin

Atelier Gaudin - Portrait

20/09/2021

300 Créé en 1998 par les architectes Bruno Gaudin et Virginie Bregal, l'Atelier Gaudin s'est toujours efforcé d'échapper à la spécialisation. De l'échelle urbaine à celle de l'architecture, jusqu'à la conception de mobilier, il vise à chaque projet à mettre en œuvre des dispositifs spatiaux et […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital