Cigüe investit le Palais de la Porte Dorée ce week-end

Le collectif d’architectes Cigüe s’empare du Palais de la Porte Dorée le temps d'un week-end, dans le 12e arrondissement de Paris, pour la première édition de « L’envers du décor », du 2 au 4 février 2018.
Palais de la Porte Dorée, Paris - © Nouvel Mathieu
photo n° 1/5
Zoom sur l'image Cigüe investit le Palais de la Porte Dorée ce week-end

Articles Liés

CIGUË - BOUTIQUE KRISVANASSCHE

Le Palais de la Porte Dorée a été construit par Albert Laprade dans le style Art déco à l’occasion de l’exposition coloniale de 1931. Successivement « musée des colonies », « musée de la France d’outre-mer » et « musée des Arts africains et océaniens », il est, depuis 2007, le « musée national de l’histoire de l’immigration ». Ses portes s'ouvrent aujourd'hui en grand avec un événement entièrement gratuit intitulé « L’envers du décor, quand les artistes revisitent le Palais », du vendredi 2 au dimanche 4 février 2018. 
 

Un programme transdisciplinaire

 
En collaboration avec les équipes du palais, Cigüe a conçu un riche programme d’installations et de performances dialoguant avec l’architecture des lieux, invitant des artistes issus de divers univers. 
Grâce à sa formule inédite, l’envers du décor permet au palais de la porte dorée d’attirer enfin l’attention du public pour « mettre en débat son passé et l’ouvrir sur de nouveaux horizons à travers le regard des artistes contemporains. »
 
  • Retrouvez les installations de Ciguë, de Jean-Benoît Vétillard et Matteo Ghidoni, du laboratoire d’expérimentation urbaine et sociale Kassandras (Matthieu Prat) et du collectif MKNM (Magda Kachouche et Noémie Monier) ; les musiciens Jonathan Fitoussi et Clemens Hourrière ; le groupe rock électro Zombie Zombie ; l’Agence Nationale de Psychanalyse Urbaine, les déambulations du sonneur de cornemuse Erwan Keravec, le circassien et danseur Jean-Baptiste André et le plasticien Vincent Lamouroux, et les artistes de l’Institut d’Études théâtrales de Gießen (Allemagne) sous la direction artistique du compositeur et metteur en scène allemand Heiner Goebbels.
  • Programmation complète sur le site du Palais de la porte dorée

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Série d’assises BW#, Sebastien Wierinck, édition Cyria, Place Thiers Nancy (54)

Vers le renouveau des bancs publics ?

22/02/2018

L’art de poser son postérieur en extérieur fait partie des recherches récurrentes des concepteurs de mobilier. Quatre projets au banc d’essai, à destination des terrasses, des jardins et des espaces publics.  Le mobilier urbain est le moyen de faire vivre […]

Rendez-vous à suivre

Six rendez-vous d'architecture, du 23 février au […]

22/02/2018

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Portes ouvertes de l’Ensa Strasbourg Le 24 février, de 10h à 17h Informations Poésie de la lumière Jusqu’au 24 […]

Mélodie - Panicale - Résidence étudiante - La Verrière - ITAR - 2016

Gaëla Blandy: photographe sur la corde sensible […]

22/02/2018

Chaque semaine, AMC donne la parole à un photographe d'architecture pour commenter l'une de ses prises de vues. Invité de cette série: Gaëla Blandy «  J’errais comme un fantôme dans la résidence étudiante, […]

Gulizzi + Auer & Weber, Palais des sports, Aix-en-Provence

Gulizzi + Auer & Weber - Palais des sports - […]

21/02/2018

En épousant symboliquement la courbure des gradins, la forme singulière de l’Aréna du pays d’Aix évoque le mouvement et devient un signal visible depuis l’A51 en direction de Marseille. Son enveloppe s’apparente à un entrelacs […]

Lucio Fontana, Ambiente spaziale con neon, 1967/2017, installation Pirelli HangarBicocca, Milan, 2017 ;  Fondazione Lucio Fontana

Derniers jours pour découvrir Lucio Fontana à […]

21/02/2018

A Milan, une visite au HangarBicocca s’impose, autant pour la sélection des œuvres, que par les possibilités qu’offre son espace magistral. Dans Ambiente spaziale, les boîtes de lumière de Lucio Fontana offrent une perspective chromatique […]

Katharina Grosse, The Horse Trotted Another Couple of Metres, Then it Stopped, 2017, acrylique sur tissu, Carriageworks, Sydney

Immersion totale dans une oeuvre d'art bariolée à […]

21/02/2018

L’artiste allemande Katharina Grosse a investi le centre d’art contemporain Carriageworks à Sydney en y déployant une installation monumentale, aussi mouvante qu’immersive.   Intitulée « The Horse Trotted Another Couple of Metres, Then it Stopped […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus