COBE, village de crèches à Copenhague

La parcelle aux dimensions réduites imposait de créer une crèche en étage, une organisation qui rompt avec les traditionnels équipements de la petite enfance. Nommée "Frederiksvej", elle a été inaugurée, début février 2016, en périphérie de Copenhague.

Village de crèches, COBE architecte, Copenhague - © Rasmus Hjortshoj
photo n° 1/8
Zoom sur l'image COBE, village de crèches à Copenhague

La forme des bâtiments rappelle un dessin d'enfant représentant une maison

Articles Liés

H2O – Extension et réhabilitation d’une crèche – Paris

SPLAAR - Crèche – Paris 14e

Onze petites maisons reliées entre elles composent la nouvelle crèche Smørblomsten, implantée dans le quartier de Frederiksberg à Copenhague. Des volumes cubiques coiffés de toitures à deux pans, de simples carrés pour les fenêtres, l'agence d’architecture danoise COBE s’est inspirée des dessins enfantins pour concevoir cet équipement aux lignes simples. Le défi du projet fut la taille réduite de la parcelle, où se tenait auparavant une crèche d'une capacité de 30 enfants. La nouvelle en accueille 182 sur 1700 m2 et trois niveaux. Les architectes ont trouvé des solutions astucieuses d'aménagement sécurisé et fonctionnel en étage. Les espaces de jeux extérieurs se situent tant dans la cour que sur des terrasses. Si l'extérieur, en bois et métal, est sombre, l'intérieur est incroyablement lumineux, les ouvertures dans le toit diffusant une lumière zénithale jusqu'au rez-de-chaussée.

  • Lieu : Frederiksberg, Danemark
  • Maître d'ouvrage : ville de Frederiksberg
  • Maître d'œuvre :  COBE, architecte mandataire ; Preben Skaarup, paysagiste; Søren Jensen Rådgivende, ingénierie ; Learning Spaces, consultant
  • Programme : crèche pour 182 enfants
  • Surface : 1700 m2
  • Calendrier : février 2016 (inauguration)
  • Coût : environ 4,8 millions €

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

  • JAM

    Un peu jeunes pour vivre derrière les barreaux. Sont-ce des poulets qu'ils soient mis en sécurité par du grillage toute hauteur? Très joli, très bien fait et belle illustration du brave nem world auquel nous conduit le sacro-saint principe de précaution. Rappel : sans risque, plus de liberté...

L'ornement est un crime. L'architecture du mouvement moderne, Matt Gibberd, Albert Hill

La persistance du mouvement moderne

19/10/2018

En présentant près de 300 maisons particulières construites entre le début du XXe siècle et aujourd’hui, ce beau livre noir et blanc – qui tient davantage du manifeste visuel que de l’ouvrage historique et scientifique – tente de […]

Configurations pour Tangram, Interstuhl

Salon du mobilier Orgatec : liberté au travail !

18/10/2018

Orgatec est l'occasion de revoir l'aménagement de ses bureaux de fond en comble. Le bureau rêvé existe, dans un confort extraordinaire du tout ajustable, du rangement fixe aux systèmes nomades. Alors à quand la réalité dans nos espaces ? […]

Paola Viganò

Alexandre Chemetoff, Étienne Tricaud et Paola […]

18/10/2018

Au cours de la 5e édition de la biennale d'architecture et d'urbanisme In-Situ à Caen, Frédéric Lenne, commissaire de la manifestation, organise divers rencontres pour débattre de comment faire battre le cœur des villes. Parmi une liste […]

Rendez-vous à suivre

Neuf rendez-vous d'architecture du 19 au 25 […]

18/10/2018

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Les journées nationales de l’architecture Les 19, 20, 21 octobre, partout en France Troisième édition de ces journées […]

L'extension d'une scène musicale à Rio de Janeiro (Brésil), par Oyapock architects

Oyapock livre l'extension d'une scène musicale à […]

17/10/2018

Sur les pentes de la favela de Vigidal, en balcon sur la baie de Rio, cette salle de musique a été agrandie en absorbant et en reliant les constructions voisines. Vocabulaire architectural, implantation et systèmes constructifs locaux favorisent son intégration dans un […]

Mathieu Garcia, Florent Descolas, Adrien Mondine, Raphael Franca et Rodrigo Tamburus

Oyapock

17/10/2018

Issus de l’agence Brenac & Gonzalez et du studio brésilien Arthur Casas, Mathieu Garcia, Florent Descolas, Adrien Mondine, Raphael Franca et Rodrigo Tamburus créent Oyapock en 2015. Leur nom fait référence au fleuve qui sépare la France (Guyane) et le […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus