Collection d'énergies positives - Exposition au Centquatre

Encore Heureux, l'artiste Bonnefrite et l'Ecole urbaine de Lyon présentent au Centquatre une exposition, pour encourager les consciences climatiques. Aux pessimistes et aux collapsologues, ils opposent une multitude d'initiatives qui construisent un monde plus durable et équitable.

Centquatre (Paris), exposition - © Quentin Chevrier
photo n° 1/4
Zoom sur l'image Collection d'énergies positives - Exposition au Centquatre

Articles Liés

Encore heureux s'installe au Centquatre à Paris

Le Pavillon circulaire d'Encore Heureux, un manifeste pour une architecture plus[...]

"On n'a pas de vaccins pour le climat". Mais de bonnes idées nous ne manquons pas, pourrait-on ajouter au sortir de la visite de l'exposition "Energies Désespoirs", présentée jusqu'au 8 août 2021 dans la grande halle du Centquatre, à Paris. Imaginée par les architectes Nicola Delon et Julien Choppin, co-fondateurs d'Encore Heureux, avec l'artiste Bonnefrite et l'Ecole urbaine de Lyon, elle est pensée comme un pied de nez aux pessimistes. A ceux qui pensent que rien ne pourra empêcher l'effondrement, que les grands feux de forêt succèderont aux inondations jusqu'à engloutir la terre, ils opposent une collection d'initiatives qui construisent, à l'ère de l'anthropocène, un futur plus durable et équitable. Illustrées par les peintures de l'artiste Bonnefrite, des slogans issus des luttes pour le climat traduisent une forme de lucidité intime et collective face aux grands enjeux politiques d'aujourd'hui. Aux 50 désespoirs représentés en noir et blanc, répondent 50 heureuses nouvelles multicolores scientifiquement documentées. Et selon le sens de visite, le visiteur peut avoir la seule vision d’un monde qui s’effondre ou au contraire, celle d’un monde qui se reconstruit (résistances, relocalisations, coopératives citoyennes, stratégies de basse technologie, etc.). Une scénographie en recto-verso qui restitue l'ambivalence troublante dans laquelle nous sommes quotidiennement plongés face à ces grands défis, entre énergies et désespoirs. Et qui rappelle surtout l'importance de l'art pour nourrir un imaginaire de résistance.

  • Exposition "Energies Désespoirs"
  • Jusqu'au 8 août 2021
  • Centquatre, Paris
  • www.104.fr

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital