Concours pour la gare de Nantes (2/5) : la jetée urbaine d'Enia et GMP Architekten

Le marché de conception-réalisation pour la rénovation de la gare de Nantes, projet de 36 millions d’euros HT de travaux (avec honoraires), a été attribué au groupement composé de Demathieu Bard (mandataire) et de l’architecte Rudy Ricciotti, associé aux Nantais Forma6. Quatre autres équipes ont répondu au concours : les entreprises Razel-Bec (mandataire) et Joseph Paris avec l'agence Richez_Associés et Lavigne Cheron Architectes ; GTM Ouest (mandataire) et ETPO - Soletanche associées à Enia Architectes et GMP Architekten ; BESIX (mandataire) et Legendre avec Dietmar Feichtinger Architectes ; Quille Construction (mandataire) et Bouygues TP avec Marc Barani. AMC vous propose de découvrir chacun des projets remis. Aujourd'hui, la proposition d'Enia Architectes et GMP Architekten : une "jetée", étirée entre les halls nord et sud et arrimée aux quais par des "pontons".

Concours pour la gare de Nantes, Enia Architectes – GMP Architekten, hall nord
photo n° 1/16
Zoom sur l'image Concours pour la gare de Nantes (2/5) : la jetée urbaine d'Enia et GMP Architekten

Articles Liés

Concours pour la gare de Nantes (1/5) : la canopée en BFUP de Rudy Ricciotti, lauréat

A Nantes, la gare constitue un trait d’union entre les quartiers historiques au nord et la ville en devenir au sud. Mais ce trait d’union est actuellement ténu, et le renouveau de l’infrastructure est l’occasion, selon les agences Enia et GMP Architekten, d’une double ambition : offrir la ville au voyageur et relier l’équipement avec son contexte. L'ambition de leur proposition est de faire que ville et gare se confondent, nouent un dialogue intime qui se traduit par une transparence maximale : la gare "nouvelle formule" se donne à lire de l'extérieur, dans son fonctionnement et ses ambiances.

Belvédère sur la ville

Le projet s'affirme autour d’une figure forte : "la jetée", grand franchissement reliant les bâtiments voyageurs nord et sud. Son altimétrie devient le niveau de référence unique, perceptible tout au long du parcours des voyageurs, mais également depuis l'ensemble du territoire. La jetée est un volume de verre épuré, ancré sur une infrastructure de béton blanc. C’est un belvédère lumineux sur la ville. La zone centrale de circulation est limpide et fluide (7 m de large du nord au sud) pour faciliter l’orientation du voyageur. A l’est, la jetée est arrimée aux quais par les pontons. De ce côté, sa façade est rythmée par des lames verticales qui tamisent la lumière naturelle et donnent à lire en transparence le fonctionnement des espaces intérieurs depuis les quais. Jetée et pontons se répondent par des morphologies clairement différenciées.

Théâtraliser les parcours pour les fluidifier

Sur le parvis nord, la transparence de la façade rend immédiatement compréhensible le cheminement intérieur jusqu’à la jetée. Cette lisibilité est encore plus évidente à l’intérieur du bâtiment voyageurs nord où une démolition partielle de l’existant permet de gérer une articulation fonctionnelle avec la jetée. L’analyse du bâtiment voyageurs sud a conduit les architectes aux mêmes conclusions qu’au nord. La démolition d’une partie de l’existant permet la création d’un hall spécifique qui initie le parcours vers la jetée tout en donnant à lire depuis l’extérieur tout le fonctionnement de la gare. Pour renforcer la fluidité des déplacements, l’ensemble des circulations verticales sont positionnées de part et d’autre de la vaste galerie aux RDC et R+1. Elles s’organisent de manière parfaitement symétrique par rapport à la jetée et contribuent ainsi à la clarté du fonctionnement de tout l’équipement.

 

 

Vidéo de présentation du projet :

 

 

 

  • Marché de conception-réalisation
  • Maîtrise d’ouvrage : SNCF Gare & Connexions
  • Maîtrise d'œuvre : GTM Ouest, entreprise mandataire, ETPO, Soletanche, entreprises ; Enia Architectes, GMP Architekten, architectes ; SCE, SETEC, ingénierie

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Pierre Audat architecte,  restructuration et extension d’un bâtiment industriel à Paris

Pierre Audat redynamise un immeuble industriel […]

17/01/2020

  Situé en fond de cour dans le XI e arrondissement de Paris, avenue Philippe Auguste, le bâtiment est un immeuble industriel typique du XIXe siècle avec son ossature en bois et son escalier central maçonné. Plus qu’une simple rénovation, sa […]

Bâtiment universitaire, université Paris Sud 11, Dominique Lyon architectes, Orsay (Essonne)

Un belvédère pour les étudiants de Saclay, par […]

16/01/2020

Conçu par l'architecte Dominique Lyon, le nouveau bâtiment d’enseignement de physique de l’université Paris-Sud s'installe à proximité de laboratoires déjà présents sur le plateau de Saclay (Essonne). Il s'enroule sur […]

Concours Young european architects 2020

Appel à candidatures: Young european architects […]

16/01/2020

Architectes européens de moins de 40 ans en quête de reconnaissance, il reste un mois pour candidater aux prix Young european architects organisé par Architecture-Studio et sa fondation vénitienne, la CA'ASI. Les lauréats de ce concours international seront […]

Lauréat du prix Première Œuvre 2019, atelier de verrerie à Brioude (Haute-Loire), Antoine Dufour Architectes, Sydec Allier Allagnon (maître d’ouvrage)

Prix de la Première Œuvre 2019: le patrimoine, de […]

15/01/2020

Le prix de la Première Œuvre 2019 est attribué à l'atelier de verrerie de l'artiste Emmanuel Barrois à Brioude (Haute-Loire), conçu par l'agence Antoine Dufour Architectes. Un projet de réhabilitation mesuré, qui préserve les […]

Pierre Dufour et Aymeric Antoine architectes, agence Antoine-Dufour, prix de la Première Œuvre 2019

Antoine Dufour architectes, portrait des lauréats […]

15/01/2020

Lauréats du prix de la Première Œuvre 2019 avec l'installation de l'atelier du maître verrier Emmanuel Barrois dans une ancienne halle ferrovière à Brioude (Haute-Loire), les architectes Aymeric Antoine et Pierre Dufour revendiquent le travail sur […]

Atelier de stockage, ancien camp de Natzweiler-Struthof, Natzwiller (67) ; Antoine Dufour, Choulet, Ecallard, Bollinger Grohmann

L'agence Antoine Dufour architectes, en projets

15/01/2020

Les architectes Aymeric Antoine et Pierre Dufour, lauréats du prix de la Première Œuvre 2019, revendiquent le travail sur l'existant comme acte créatif. Par la charge de Pierre Dufour -architecte en chef des Monuments historiques dans les départements du […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus