Corbu au patrimoine mondial de l'Humanité

Après deux candidatures infructueuses en 2009 et 2011, les œuvres du grand Corbu entrent au patrimoine mondial de l'Humanité. L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) a annoncé, dimanche 17 juillet 2016 à Istanbul, l’inscription au prestigieux inventaire de dix-sept réalisations du maître moderne, réparties dans sept pays: l'Allemagne, l'Argentine, la Belgique, la France, l'Inde, le Japon et la Suisse. Découvertes en images des œuvres du plus Français des architectes suisses.

 
Chapelle Notre-Dame-du-Haut à Ronchamp (Haute-Saône), Le Corbusier, 1950 - © AONDH
photo n° 1/31
Zoom sur l'image Corbu au patrimoine mondial de l'Humanité
Plus de cinquante ans après sa mort, Le Corbusier entre enfin au panthéon de l'Humanité: l’Unesco a annoncé, le dimanche 17 juillet à Istanbul, l’inscription au patrimoine mondial de l’Humanité de dix-sept réalisations du maître moderne. "La Fondation Le Corbusier se réjouit de voir la valeur universelle exceptionnelle de la série transcontinentale proposée par sept Etats reconnue par l’Unesco. La préservation du patrimoine moderne est une entreprise de longue haleine. L’inscription sur la liste du patrimoine mondial de dix-sept bâtiments ou sites de Le Corbusier nous encourage à poursuivre nos efforts sur l’ensemble de son œuvre pour maintenir ce patrimoine vivant et le transmettre aux générations futures. Elle contribue également à favoriser la connaissance de cet héritage complexe et fragile et à le faire partager au plus grand nombre", s'est réjouit Antoine Picon, le président de la fondation Le Corbusier dans un communiqué.
 
L’inscription sur la Liste du patrimoine mondial de ses réalisations constitue le sacre ultime pour celui dont l'aura avait subi quelques déboires en 2015, à cause de la polémique sur ses amitiés –et ses idées?– fascistes et leurs influences sur sa production bâtie. Dix des réalisations désormais inscrites à l'Unesco sont situées en France, comme la Cité radieuse de Marseille, la chapelle de Ronchamp, le cabanon de Roquebrune-Cap-Martin et la villa Savoye avec la loge du jardinier à Poissy.
 
 

Liste des œuvres inscrites:

- les maisons La Roche et Jeanneret (1923) à Paris
- une villa au bord du lac Léman (1923) à Corseaux (Suisse)
- la cité Frugès (1924) à Pessac (Gironde)
- la maison Guiette (1926) à Anvers (Belgique)
- les maisons de la Weissenhof-Siedlung (1927) à Stuttgart (Allemagne)
- la villa Savoye et la loge du jardinier (1928) à Poissy (Yvelines)
- l’immeuble Clarté (1930) à Genève
- l’immeuble locatif de la porte Molitor (1931) à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)
- l’Unité d’habitation (1945), dite "Cité radieuse", à Marseille (Bouches-du-Rhône)
- la Manufacture (1946) à Saint-Dié-des-Vosges (Lorraine)
- la maison du docteur Curutchet (1949) à La Plata (Argentine)
- la chapelle Notre-Dame-du-Haut (1950) à Ronchamp (Haute-Saône)
- le Cabanon de Le Corbusier (1951) à Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes)
- le complexe du Capitole (1952) à Chandigarh (Inde)
- le couvent Sainte-Marie-de-la-Tourette (1953) à Eveux (Rhône)
- la maison de la culture (1953) à Firminy (Loire)
- le musée national des Beaux-Arts de l’Occident (1955) à Tokyo
 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Labo Rabo, projet lauréat d’Europan 16 sur le site de Grenoble

Europan 16 : Labo Rabo, projet lauréat à Grenoble

20/01/2022

300 Concours d’idées d’architecture et d’urbanisme biennal, Europan propose aux jeunes professionnels de la conception urbaine, paysagère et architecturale de travailler autour d’une thématique spécifique et sur des sites réels. Pour sa 16ème édition intitulée « Villes vivantes, des projets-processus […]

Ricardo Bofill, architecte

Ricardo Bofill (1939-2022)

17/01/2022

300 Dans les environs de Barcelone, sous les tentures de la mythique « Fabrique », cimenterie devenue agence d'architecture luxuriante, il a conçu des projets titanesques livrés aux quatre coins du monde. En France, de Noisy-le-Grand à Montpellier, en passant par Paris, l'architecte Ricardo Bofill, […]

Le pari du vivant-(se) repenser ensemble, projet lauréat d’Europan 16 sur le site de Douaisis Agglo

Europan 16 : Le pari du vivant, projet lauréat […]

19/01/2022

300 Concours d’idées d’architecture et d’urbanisme biennal, Europan propose aux jeunes professionnels de la conception urbaine, paysagère et architecturale de travailler autour d’une thématique spécifique et sur des sites réels. Pour sa 16ème édition intitulée « Villes vivantes, des projets-processus […]

PHOTO - 28011_1644965_k2_k1_3792722.jpg

Redécouvrir l'atypique Edmond Lay - Livre

19/01/2022

300 Le parcours de l'architecte Edmond Lay est remarquable et fascinant. Pourtant, l'œuvre de celui qui a été récompensé par le grand prix national de l'Architecture en 1984 demeure mal connue (lire Référence dans AMC n°296). Profondément marqué par l'architecture organique de Frank Lloyd Wright, Edmond […]

La Muralla Roja, 1973, Calpe, Alicante (Espagne), Ricardo Bofill - Taller de Arquitectura

Visite en images des principales réalisations de […]

18/01/2022

300 Monumentales et monochromes, répétitives et étourdissantes, toujours hautement photogéniques… Les réalisations de Ricardo Bofill et de son agence basée à Barcelone, le Taller de Arquitectura, incarnent une version hautement narrative de l'architecture postmoderne qui marqua le XXe siècle. Symétrie, […]

Plan du projet des Halles à Paris (Ricardo Bofill, 1974).

Flashback : Bofill, le "nouveau philosophe"

17/01/2022

300 Octobre 1974 : Ricardo Bofill, ou les aventures d'un "nouveau philosophe" en architecture. Il aura fallu attendre 1979 pour que Ricardo Bofill et son associé Manolo Nuñez puissent officiellement exercer en France, décision prise par arrêté ministériel en octobre de cette année-là. Antigone, le grand […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital