Coup d'œil sur Polaris #3 : une architecture de tact pour le lot 6 de l'Atelier Stéphane Fernandez

Réalisé selon le plan d'ensemble signé par l'agence LAN, le quartier Polaris est en cours de livraison sur l'île de Nantes. Inscrit entre les barres d'un grand ensemble et un complexe tertiaire des années 1980, il s'apparente à un projet de macrolot où l'architecture mise en œuvre est au service de la densité. Cette semaine, la rédaction d'AMC vous emmène à la rencontre de trois projets, livrés ou en voie de l'être, signés respectivement LAN, Abinal & Ropars, ainsi que Atelier Stépane Fernandez.

Plot 6, îlot Polaris à Nantes par Atelier Stéphane Fernandez - © Fabrice Fouillet
photo n° 1/10
Zoom sur l'image Coup d'œil sur Polaris #3 : une architecture de tact pour le lot 6 de l'Atelier Stéphane Fernandez

Articles Liés

Polaris sur l'île de Nantes, à la croisée de LAN, Abinal & Ropars et Stéphane Fernandez

Coup d'œil sur Polaris #1 : la tour 360 View de 79 logements, par LAN

Coup d'œil sur Polaris #2 : un béton matricé pour les 73 logements sociaux d'Abinal &[...]

Réalisé pour le compte de la Samoa, l'îlot Polaris - anciennement îlot Brossette du nom de l'entrepôt implanté autrefois - est l'une des dernières opérations livrées du renouvellement urbain de l'île de Nantes. Elle comprend la réalisation d'un espace public à la fois fluide et intime, ainsi que six bâtiments abritant tous types de logements, une école d'hôtellerie, des bureaux et des commerces. Au sud de l'îlot, le plot 6 de l'Aixois Stéphane Fernandez - dernière pièce du puzzle Polaris - abrite plusieurs plateaux tertiaires, cloisonnés ou non, ainsi que 34 logements libres et abordables. La forte fréquentation routière du boulevard Vincent-Gâche a incité la répartition bifaciale des programmes. A première vue, plutôt comparable à ses voisins de LAN, le plot 6 s'en distingue néanmoins sur plusieurs points. 

Ode à la modénature

D'abord par sa situation périphérique. Le bâtiment est un pivot pour l'opération, sa position et son dessin assurant la transition entre le nouvel îlot et le déjà-là. Sous l'effet de la perspective, son volume trapézoïdal apparaît tantôt vertical depuis le boulevard Vincent-Gâche, tantôt horizontal depuis les autres voies : un jeu formel simple mais efficace qui accompagne le mouvement des visiteurs vers l'intérieur de l'îlot. Inscrit dans un paysage construit typique des années 1970, le grand volume régulier et unitaire retire des formes urbaines environnantes une trame horizontale, dont les proportions de ses ouvertures rappellent les buildings de l'école de Chicago. Afin d'articuler les différentes échelles, de la ville au foyer, la façade est minutieusement décomposée en nombreux éléments : le regard passe ainsi du monolithe de béton blanc légèrement teinté par le sable de Loire, aux joints creux horizontaux entre chaque étage, à l'encadrement des baies, en passant par les menuiseries métalliques. La richesse de la modénature est d'autant plus perceptible que le visiteur se rapproche des façades et découvre la liberté de découpage des fenêtres selon qu'elles donnent sur un open space, les pièces d'un appartement ou une loggia. Autre élément notable du projet, le rez-de-chaussée et le premier étage sont habillés de Cenia, une pierre grise aux reflets mats. Brute de sciage, cette dernière apporte une certaine sensualité à l'immeuble dont la légère marbrure donne une perception plus composite. Au droit des locaux commerciaux, un épais auvent de béton brut en porte-à-faux court à rez-de-chaussée, renforçant le lien entre le plot et l'espace public. Derrière cette épaisse peau quasi intemporelle se cache un patio généreux dont la couleur jaune, à la manière d'un bouton d'or, irradie les espaces attenants. Côté logement comme côté bureau, les étages profitent d'une même hauteur, fixée à 3 m, en vue d'une éventuelle réversibilité du plot.

 

  • Lieu : Nantes
  • Maîtrise d’ouvrage : Kaufman & Broad
  • Maîtrise d'oeuvre : Atelier Stéphane Fernandez
  • Programme : 35 logements, 7 plateaux de bureau, cellule commerciale, parking sous-terrain de 85 places
  • Surface : logement, 3 250 m2 SDP ; bureau, 6 750 m2 SDP
  • Calendrier : livraison, 2019
  • Coût : NC

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Chai à barriques, Château de Camensac, Saint-Laurent-Médoc, Fabre de Marien, 2018

Chai du Château de Camensac de Fabre de Marien

19/09/2019

Après avoir réalisé le pôle agricole en 2016 sur le domaine du château de Camensac, à Saint-Laurent-Médoc, au nord de Bordeaux, l’agence Fabre de Marien revient sur place pour réhabiliter le chai et le cuvier existant – cellier […]

Immeuble de bureaux Anis, Dimitri Roussel et Nicolas Laisné, Nice, 2018

Des terrasses de travail imaginées par Nicolas […]

18/09/2019

Pour concevoir un immeuble de bureaux au sein de la ZAC Méridia à Nice, conçue et pilotée par l’agence Devillers et Associés, les architectes Nicolas Laisné et Dimitri Roussel se sont demandé ce qu’est un lieu de travail aujourd’hui. […]

Notre nid par Maxence Grangeot, Festival des Architectures Vives, Montpellier, 2019

Appel à candidatures pour le Festival des […]

18/09/2019

Avec pour objectif de faire découvrir le travail de jeunes architectes, paysagistes et urbanistes, le Festival des Architectures Vives (FAV) ouvre les portes de cours d'hôtels particuliers dans le centre historique de Montpellier, où sont exposées des installations […]

Nicolas Laisné et Dimitri Roussel

Nicolas Laisné et Dimitri Roussel - Portrait

18/09/2019

Fondée en 2003 par Nicolas Laisné (diplômé de Marne-la-Vallée la même année) et rejointe en 2010 par Dimitri Roussel (diplômé de La Villette en 2007), l’agence d’architecture Laisné-Roussel est à l'origine de […]

Tod Williams et Billie Tsien à leur agence à New York, 2019

Tod Williams et Billie Tsien sont les lauréats du […]

17/09/2019

Depuis 1988, la Japan Art Association, plus ancienne fondation culturelle du Japon, décerne chaque année le Praemium Imperiale. Un prix qui récompense des disciplines aussi variées que l’architecture, la peinture, la sculpture, la musique et le […]

Vue intérieure de la bibliothèque l'Heure Joyeuse, Ellena Mehl architectes, Paris, 2018

L'Heure Joyeuse d'Ellena Mehl architectes

17/09/2019

Dans le 5e arrondissement de Paris, à quelques encablures de la place Saint-Michel, le bâtiment datant de 1975 et abritant la bibliothèque l’Heure Joyeuse devenait vétuste et non conforme à l’accueil du public. La mission de l’agence Ellena Mehl […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus