Abonnés AMC

Dans les archives d'AMC: Raj Rewal, en quête d'une modernité contemporaine

En novembre 2013, Sandrine Gill et Patrick Henry rencontrent Raj Rewal, dans son agence à Delhi. Né en 1934, l'architecte appartient à cette génération post-coloniale d'intellectuels indiens qui ont voyagé et étudié hors de leur pays. S'il reconnaît l'apport de Le Corbusier et Louis Kahn, il ne renonce pas pour autant à l'héritage de la tradition indienne qui irrigue son travail, référencé et inventif. Il a fait don de maquettes et de dessins au Centre Pompidou. L'entretien, qui est l'occasion d'évoquer les enjeux urbains de l'Inde contemporaine ou encore la fabrication d'un logement plus sobre en énergie, est publié dans AMC n°232 - avril 2014.

Entretien réalisé par Sandrine Gill et Patrick Henry

Raj Rewal dans son agence, New Delhi, novembre 2013. © Photo Patrick Henry - © Patrick Henry
photo n° 1/8
Zoom sur l'image Dans les archives d'AMC: Raj Rewal, en quête d'une modernité contemporaine

Articles Liés

Raj Rewal en conversation - Livre

Qui a dit: "Un des problèmes majeurs des logements modernes est qu’ils se ressemblent[...]

AMC : Quelle est votre vision du développement des villes indiennes et en particulier de Delhi ? Raj Rewal : Comme vous le savez il y a deux Delhi : Old Delhi, la ville historique et New Delhi construite pendant la période britannique par Lutyens et Baker. Ces deux villes étaient séparées à l'origine mais elles deviennent de plus en plus proches, ce qui constitue à la fois un avantage et un désavantage. À Delhi, on dénombre pas moins d'un demi-million de nouveaux arrivants chaque année en quête de travail, s'installant faute de mieux dans des bidonvilles et des colonies illégales. Comment leur rendre la vie meilleure ? Quelles sont les propositions alternatives ? Certaines personnes disent qu'il faut interdire l'accès des nouveaux arrivants dans des villes telles Delhi, Bombay, Calcutta dont les infrastructures, eau, électricité, sont déjà […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital