Daquin & Ferrière - groupe scolaire - Ivry-sur-Seine

Conçue par l'agence Daquin & Ferrière architecture, l'école Rosa-Parks à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) regroupe 7 classes maternelles, 12 classes élémentaires, un pôle restauration et une salle de sports.

Groupe scolaire, Daquin & Ferrière, Ivry-sur-Seine - © Hervé ABBADIE
photo n° 1/20
Zoom sur l'image Daquin & Ferrière - groupe scolaire - Ivry-sur-Seine

Située sur le secteur du plateau à Ivry-sur-Seine, l’école Rosa-Parks est implantée sur un terrain tout en longueur (175 x 35 m). Elle fait face, au sud, à un tissu pavillonnaire. L’enjeu urbain du projet était de contribuer au désenclavement des quartiers ouest de la ville, avec la réalisation d’un mail piéton est-ouest, et de marquer fortement la présence de ce nouvel équipement sur l’avenue de Verdun, axe urbain majeur. Les architectes ont choisi de positionner le mail au nord du site et de le traiter comme un vestibule urbain paysagé. Il dessert l’école Rosa-Parks et la salle de sport accessible au public en assurant une transition douce entre l’avenue de Verdun et les quartiers résidentiels en limite ouest de la commune.

Bois et béton matricé

L’entrée du groupe scolaire est implantée au centre du mail, à l’articulation de la maternelle qui se développe à l’ouest du site et de l'école élémentaire à l’est. Le projet installe un jeu de glissement des éléments de programme le long des circulations. Les salles de classe s’organisent dans un volume fuselé revêtu de bois qui longe le mail, face aux cours de récréation orientées au sud. Ce volume se plie légèrement, ménageant une succession d’encorbellements qui conduisent naturellement à l’entrée de l’école. Le bâtiment se retourne sur l’avenue de Verdun, où prennent place les espaces de restauration (RDC) et la salle de sport (R+1). Ajustée à l’alignement de l’avenue, cette dernière prend la configuration d’un volume soulevé sur un socle en béton matricé. Serties d’inox recuit brillant, ses façades latérales ménagent des transparences sur les arbres du coeur d’îlot et reflètent la meulière des immeubles voisins. Les volumes compacts (RDC et R+1) de l’école maternelle respectent l’échelle de la petite enfance et viennent dialoguer avec les pavillons proches.

 

Matériau fondateur et structurant du parti architectural, le bois traverse l’ensemble du projet. Il se décline en structure (poteaux, planchers, murs séparatifs), en façade (ossature bois et clins verticaux en mélèze traités avec un saturateur de fond aux nuances de gris) et dans les aménagements intérieurs (faux plafonds, agencements menuisés, mobilier…). Les menuiseries extérieures en bois-aluminium garantissent un entretien limité. Le choix du bois, suggéré par le maître d’ouvrage au stade du concours s’est naturellement imposé pour ses atouts environnementaux (matériau renouvelable, régulateur d’hygrométrie…), ses vertus d’intégration dans un tissu résidentiel arboré, sa chaleur et sa convivialité, appréciable dans des espaces destinés à l’enfance.

 

 

  • Lieu : Ivry-sur-Seine, Val-de-Marne
  • Maîtrise d’ouvrage : Ville d'Ivry-sur-Seine
  • Maîtrise d'oeuvre : Daquin & Ferrière Architecture ; EPDC, BET ; MEBI, économiste ; LASA, BET acoustique ; ERIBOIS, BET structure bois
  • Programme : équipement scolaire comprenant : 7 classes maternelles + 1 centre de loisirs, 12 classes élémentaires + 1 centre de loisirs, un pôle restauration et une salle de sports
  • Surface : 5 410 m² SHON
  • Calendrier : concours, décembre 2010 ; chantier, novembre 2012 à septembre 2014 ; livraison, septembre 2014
  • Coût : 14,47 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

PHOTO - 010_Image67296.jpg

Dans les archives d'AMC: Raj Rewal, en quête d'une […]

14/05/2021

300 En novembre 2013, Sandrine Gill et Patrick Henry rencontrent Raj Rewal, dans son agence à Delhi. Né en 1934, l'architecte appartient à cette génération post-coloniale d'intellectuels indiens qui ont voyagé et étudié hors de leur pays. S'il reconnaît l'apport de Le Corbusier et Louis Kahn, il ne […]

PHOTO - 24961_1478094_k2_k1_3420683.jpg

Raj Rewal en conversation - Livre

14/05/2021

300 Bien que Raj Rewal, figure du modernisme indien, soit considéré comme l'un des acteurs majeurs de la scène architecturale de l'Asie du Sud-Est, son œuvre demeure largement méconnue tant elle est abondante et protéiforme. A l'heure où la tendance de « la plus grande démocratie du monde » est […]

Palmarès de l'Equerre d'argent 2021, les candidatures sont ouvertes

Équerre d'argent 2021: les candidatures sont […]

12/05/2021

300 Les candidatures pour participer à la 39e édition du palmarès de l'Equerre d'argent sont ouvertes ! Proposez vos réalisations avant le 10 septembre 2021. Décernée depuis 1983, le prix organisé par les rédaction du Moniteur et d'AMC a pour objectif de faire connaître le meilleur de la production […]

Abonnés AMC

Extension d'équipement scolaire, Ateliers O-S, Lugrin (Haute-Savoie)

Pureté des formes et humanité de la matière, une […]

11/05/2021

300 A Lugrin, commune du pays d'Evian offrant un panorama époustouflant sur le lac Léman, la silhouette étirée en Corten du nouveau réfectoire de l'école signée Ateliers O-S émerge du site étagé en terrasses. Avec sa forme archétypale de la grange à deux pans, il joue de la pureté de son volume pour […]

Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la maire de Paris, en charge de l’urbanisme, l’architecture, du Grand Paris, de la transformation des politiques publiques et des relations avec les arrondissements.

PLU bioclimatique, esthétique parisienne et […]

11/05/2021

300 Révision du plan local d'urbanisme, élaboration d'un "Manifeste de l’esthétique parisienne", débat sur la construction de nouvelles tours, etc. Dans un long entretien avec les journalistes du Moniteur, Marie-Douce Albert et Nathalie Moutarde, Emmanuel Grégoire, le premier adjoint à la maire de […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1477829_k2_k1_3420175.jpg

L'impossible héritage berlinois, entre mythes et […]

10/05/2021

300 A Berlin, dans le quartier populaire de Neukölln en passe d'être gentrifié, le projet de destruction-reconstruction de l'iconique grand magasin Kartast fait polémique. Un projet confié à David Chipperfield par Signa Holding, qui révèle le rapport ambigu qu'entretient la ville avec les fantômes […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital