Data architectes - casino - La Seyne-sur-Mer (Var)

Intégré au quadrillage des darses et des halles des anciens chantiers navals de La Seyne-sur-Mer, Data architectes livre un casino d’un type inédit. Entièrement tourné vers la mer, le bâtiment bouleverse les codes de la pratique des jeux en ouvrant les salles sur l’extérieur. Le rapport du dedans/dehors devient la composante structurante d’un complexe culturel unitaire où s’imbriquent différents programmes : casino, salle de spectacle, restaurants et parking.

Data architectes, casino à Seynes-sur-Mer - ©  Javier-Callejas
photo n° 1/18
Zoom sur l'image Data architectes - casino - La Seyne-sur-Mer (Var)

En réponse à la beauté brute de ce paysage de friche portuaire, les architectes de Data, Léonard Lassagne et Colin Reynier, ont choisi de ne pas faire un bâtiment imposant. C’est le choix d’un travail sur l’horizontalité et sur la coupe qui a été retenu afin de s’implanter sur une parcelle complexe au sol pollué et de rassembler en un seul tenant des éléments programmatiques diversifiés. Bordé à l’est par la Grande darse dont il poursuit la trame orthogonale et à l’ouest par le parc public récemment amménagé, le bâtiment est un quadrilatère unitaire qu’habille une peau ajourée en tôle d’aluminium anodisé naturel. Dominé par une une tour-vigie abritant un restaurant panoramique, il se caractérise par un impressionnant porte-à-faux qui assoit son horizontalité tout en le projetant vers la mer. Sur un large parvis minéral, une entrée commune à triple hauteur dessert le casino et la salle de spectacle, conférant à ce grand hall un rôle pivot dans la distribution des circulations et de régulation des flux.

Ouvert de l’intérieur

À l’intérieur, la répartition des programmes s’organise à différentes hauteurs, exploitant au maximum la coupe du bâtiment avec une très grande fluidité. Si les principaux espaces sont mis en scène et clairement identifiés, il y a une perméabilité qui opère entre eux grâce à des systèmes de distribution et des volumes généreux, ainsi qu’à l’attention omniprésente portée au paysage environnant. À ce propos, il faut souligner qu’ouvrir les salles de jeux qui donnent directement sur le paysage maritime est loin d’être un acte anodin. Traditionnellement, ces espaces sont clos et ce sont les architectes qui ont convaincu la maîtrise d’ouvrage qu’ils pouvaient aussi être des lieux de vie à part entière et s’approprier autrement. Aujourd’hui, pour la plus grande satisfaction des consommateurs mais aussi du client, l’expérience du jeu s’en trouve démultipliée, associée au plaisir de profiter d’un lieu confortable et de son cadre exceptionnel. C’est une autre vision du casino qui s’impose en associant une dimension culturelle. Qu’il s’agisse de zones controlées ou pas, du patio où même des bureaux admnistratifs, on retrouve partout la même attention au confort et à l’impression de porosité.

Articulation programmatique

Inscrite dans un monolithe en béton, la salle de spectacle a une position centrale qui permet d’articuler les autres fonctions de l’équipement : un socle léger habillé de panneaux de verre et de tôle d’aluminium abrite le hall d’entrée, la galerie d’exposition et les parties administratives ; une plateforme métallique de 106 m de long en porte-à-faux sur chacune de ses extrêmités accueille le casino et le parking ; les restaurants sont situés dans un volume léger en metal en position surélévée. Sur le plan constructif, l’édifice a une structure mixte béton/acier, composée de noyaux en béton armé (cages verticales, salle de spectacle, rampe du parking) autour desquels se greffe une charpente en acier. Cette dernière est constituée de deux poutres treillis en V longitudinales de106 m de long chacune et de deux autres poutres de type PRS qui reprennent spécifiquement en proue le porte-a-faux de 16 m 50.

 

  • Lieu : La Seyne-sur-Mer (Var)
  • Maîtrise d’ouvrage : casino du La Seyne-sur-Mer, JOA. Directeur technique Philippe Osmont
  • Maîtrise d'œuvre : Data, architecte mandataire (Léonard Lassagne, Colin Reynier, Sylvia Bourgoin, Raphaël Boursier, Clementine Debaere, Edouard Guyard, Eva Salga). Consultants : Artelia, Mazet&Associés, Batiserf, VP&Green, Génie Acoustique.Décoration, Virginie Curtillet / Studio Divo
  • Programme : casino de jeux (1 250 m²), deux restaurants, un bar, une salle de spectacle de 700 places (450 assises), un espace d’exposition (180 m²), un parc de stationnement de 90 places sur trois niveaux en superstructure.
  • Surface : 5100 m²
  • Calendrier : livraison janvier 2016
  • Coût : 14,5 M€

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Labo Rabo, projet lauréat d’Europan 16 sur le site de Grenoble

Europan 16 : Labo Rabo, projet lauréat à Grenoble

20/01/2022

300 Concours d’idées d’architecture et d’urbanisme biennal, Europan propose aux jeunes professionnels de la conception urbaine, paysagère et architecturale de travailler autour d’une thématique spécifique et sur des sites réels. Pour sa 16ème édition intitulée « Villes vivantes, des projets-processus […]

Le pari du vivant-(se) repenser ensemble, projet lauréat d’Europan 16 sur le site de Douaisis Agglo

Europan 16 : Le pari du vivant, projet lauréat […]

19/01/2022

300 Concours d’idées d’architecture et d’urbanisme biennal, Europan propose aux jeunes professionnels de la conception urbaine, paysagère et architecturale de travailler autour d’une thématique spécifique et sur des sites réels. Pour sa 16ème édition intitulée « Villes vivantes, des projets-processus […]

PHOTO - 28011_1644965_k2_k1_3792722.jpg

Redécouvrir l'atypique Edmond Lay - Livre

19/01/2022

300 Le parcours de l'architecte Edmond Lay est remarquable et fascinant. Pourtant, l'œuvre de celui qui a été récompensé par le grand prix national de l'Architecture en 1984 demeure mal connue (lire Référence dans AMC n°296). Profondément marqué par l'architecture organique de Frank Lloyd Wright, Edmond […]

La Muralla Roja, 1973, Calpe, Alicante (Espagne), Ricardo Bofill - Taller de Arquitectura

Visite en images des principales réalisations de […]

18/01/2022

300 Monumentales et monochromes, répétitives et étourdissantes, toujours hautement photogéniques… Les réalisations de Ricardo Bofill et de son agence basée à Barcelone, le Taller de Arquitectura, incarnent une version hautement narrative de l'architecture postmoderne qui marqua le XXe siècle. Symétrie, […]

Ricardo Bofill, architecte

Ricardo Bofill (1939-2022)

17/01/2022

300 Dans les environs de Barcelone, sous les tentures de la mythique « Fabrique », cimenterie devenue agence d'architecture luxuriante, il a conçu des projets titanesques livrés aux quatre coins du monde. En France, de Noisy-le-Grand à Montpellier, en passant par Paris, l'architecte Ricardo Bofill, […]

Plan du projet des Halles à Paris (Ricardo Bofill, 1974).

Flashback : Bofill, le "nouveau philosophe"

17/01/2022

300 Octobre 1974 : Ricardo Bofill, ou les aventures d'un "nouveau philosophe" en architecture. Il aura fallu attendre 1979 pour que Ricardo Bofill et son associé Manolo Nuñez puissent officiellement exercer en France, décision prise par arrêté ministériel en octobre de cette année-là. Antigone, le grand […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital