David Chipperfield harmonise le patrimoine londonien de Selfridges

Installée depuis les années 1920 à Londres, l'enseigne Selfridges travaille avec David Chipperfield depuis plus de quatre ans pour revoir l'aménagement de la boutique mère de la Duke street. De par une architecture existante composite, ce projet d'extension relève d'un réel travail de suture.

David Chipperfield - Boutique Selfridges, à Londres - 2018 - © Simon Menges
photo n° 1/7
Zoom sur l'image David Chipperfield harmonise le patrimoine londonien de Selfridges

Grand magasin du centre-ville londonien, Selfridges était initialement situé dans une bâtisse de style classique achevée en 1929. Dès la fin des années 1930, l'enseigne s'agrandit et commandite la construction d'un second bâtiment, faisant face au premier. Ces deux entités ont été connectées à l'aide de passerelles, surplombant la rue. Finalement, cette rue a été comblée par une tierce construction, réunissant les deux parties de Selfridges sur un même îlot. D'une agglomération non désirées de styles architecturaux divers, le grand magasin a récemment souhaité revoir son aménagement intérieur global en rendant honneur à ce patrimoine. Assigné à David Chipperfield, le projet se base sur deux interventions : une nouvelle entrée côté Duke street remplaçant l'immeuble intercalaire ; et un espace supplémentaire de vente dans l'aile Est de la boutique.

Une suture par contraste

A la manière de l'originale d'Oxford Street, l'architecte réalise une seconde entrée côté Duke Street alignée aux façades historiques. Assumant son rôle de suture, elle prend la forme d'une cage de verre, dont la profondeur a été définie par la différence entre les deux alignements de façade de la version précédente et celle de David Chipperfield. Aménagé en café en R+1, le visiteur profite ainsi d'un espace en triple hauteur bordé par les architectures classiques et Art Déco des bâtisses attenantes. Par une distinction structurelle et visuelle, cette nouvelle greffe procure une cohérence à un ensemble autrefois hybride.

Une leçon d'architecture

A l'intérieur, ce dernier volume améliore grandement la fluidité du magasin à l'aide d'un hall continu entre les deux entités adjacentes. Si côté Oxford Street, l'architecte opte pour un style classique en rendant aux colonnes ioniques existantes leur hauteur maximale ; de l'autre côté, il privilégie une architecture moderne avec des colonnes parallélépipédiques habillées de marbre. Identiques à gauche comme à droite, en haut comme en bas, les luminaires unifient l'ensemble. Errant au sein de présentoirs tantôt aériens en bois et métal, tantôt massifs en pierre, le visiteur peut désormais faire ses achats en assistant à une véritable leçon d'architecture.

 

  • Lieu : Londres (Angleterre)
  • Maîtrise d’ouvrage : Selfridges Retail
  • Maîtrise d'oeuvre : David Chipperfield Architects London
  • Programme : espace de vente et de stockage
  • Surface : 5000m2
  • Calendrier : Livraison en 2018
  • Coût : NC

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Tente Superpausée, Collectif Vous, Ploemel (Morbihan), un espace détente sur trampolines de bateau

Bel été

31/07/2020

300 La rédaction d’AMC vous souhaite un bel été et vous donne rendez-vous en septembre pour de nouvelles actualités. D’ici là, inscrivez-vous pour recevoir les newsletters thématisées du mois d’août (les expositions et les livres à ne pas manquer, une sélection de réalisations...). Et n’oubliez pas de […]

Ecole polyvalente de 12 classes et multi-accueil petite enfance, Paris XVIIIe arr., TOA architectes

Coup d'œil sur Chapelle international #4: grandir […]

31/07/2020

300 Vaste opération de requalification de fonciers ferroviaires menée par Espaces Ferroviaires dans le XVIIIe arrondissement de Paris, sous la houlette de l'AUC, le nouveau quartier Chapelle international devrait accueillir d’ici 2023, 3000 nouveaux habitants et 3000 salariés dans un quartier mixte […]

La paysagiste Jacqueline Osty, Grand Prix de l'urbanisme 2020

Jacqueline Osty, la paysagiste faiseuse de ville, […]

30/07/2020

300 Le Grand Prix de l’urbanisme 2020 est décerné à la paysagiste Jacqueline Osty. La distinction, attribuée par le ministère de la Transition écologique aux professionnels de l'aménagement du territoire pour leur participation à faire progresser la fabrique urbaine, lui sera officiellement remise à la […]

310 Logements familiaux et étudiants, Ignacio Prego architectures, Paris XVIIIe arr.

Coup d'œil sur Chapelle international #3: mixité […]

30/07/2020

300 Vaste opération de requalification de fonciers ferroviaires menée par Espaces Ferroviaires dans le XVIIIe arrondissement de Paris, sous la houlette de l'AUC, le nouveau quartier Chapelle international devrait accueillir d’ici 2023, 3000 nouveaux habitants et 3000 salariés dans un quartier mixte […]

Le quartier Chapelle international en chantier, Paris XVIIIe arr., AUC urbaniste

Coup d'œil sur Chapelle international #1: l'AUC […]

29/07/2020

300 Vaste opération de requalification de fonciers ferroviaires menée par Espaces Ferroviaires dans le XVIIIe arrondissement de Paris, le nouveau quartier Chapelle international devrait accueillir d’ici 2023, 3000 nouveaux habitants et 3000 salariés dans un quartier mixte comprenant logements, bureaux […]

Hôtel Logistique et équipements publics, Paris XVIIIe arr., A.26 architectures

Coup d'œil sur Chapelle international #2: 400 […]

29/07/2020

300 Vaste opération de requalification de fonciers ferroviaires menée par Espaces Ferroviaires dans le XVIIIe arrondissement de Paris, le nouveau quartier Chapelle international devrait accueillir d’ici 2023, 3000 nouveaux habitants et 3000 salariés dans un quartier mixte comprenant logements, bureaux […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital