De calme et de rigueur: Lyon Confluence selon Herzog & de Meuron

Finis les courbettes formelles et les épidermes scintillants sur la ZAC Lyon Confluence. Entré dans sa deuxième phase, l'aménagement de la presqu'île désormais dirigé par Herzog & de Meuron, invite architectes et promoteurs à se concentrer sur les typologies d'espace plutôt que sur la gamme chromatique de leur projet. Premier échantillon à sortir de terre, l'îlot A3 illustre ce retour au calme porté par les architectes bâlois.

Ilot-pilote Lyon confluence 2, Herzog & de Meuron, architectes en charge du plan directeur de la ZAC et chef de l'îlot - © Maxime Delvaux
photo n° 1/10
Zoom sur l'image De calme et de rigueur: Lyon Confluence selon Herzog & de Meuron

Planifiés par Herzog & de Meuron, les îlots de Lyon Confluence 2 s’organisent autour de passages publics traversants. A droite, le bâtiment de Christian Kerez ; au fond, la tour de logements d’Herzog & de Meuron.

Articles Liés

Christian kerez, architecte - portrait

ÉQUERRE D’ARGENT 2001 / LAURÉAT – HERZOG ET DE MEURON – 57 LOGEMENTS

Atelier Didier Dalmas - Salle de sport - Lyon

Le long du cours Charlemagne, le changement d'ambiance est tranchant. Face aux courbettes et aux épidermes scintillants des immeubles de la ZAC Lyon Confluence 1 –collection d’effets caractéristiques des années 2000-2010–, le premier îlot livré dans le cadre de la deuxième phase d'aménagement de la presqu'île affiche une sobriété unitaire qui n’en stimule pas moins les sens. Preuve qu’attiser la curiosité ne passe pas forcément par une surenchère de signes. Il faut dire que le nouveau plan directeur établi par Herzog & de Meuron pour la zone va dans le sens de la rigueur. Concepteurs et promoteurs sont invités à se concentrer sur les typologies d’espace plutôt que sur la gamme chromatique de leur réalisation. Une autre forme d'air du temps en somme, où travailler des emballages thermico-écolo n'est plus à l'ordre du jour. Où le formalisme peu bavard prévaut, comme témoignage de la responsabilité de concepteurs conscients de l'impact environnemental et économique de leurs gestes. En apparence en tout cas. Dans Lyon Confluence 2, priorité est donc donnée aux volumétries compactes sans porte-à-faux, sans attique, sans échancrure, et aux matériaux minéraux clairs, en évocation des immeubles bourgeois qui bordent le Rhône. Dans le plan d’Herzog & de Meuron, des îlots mixtes à forte densité ponctués de halles de marché réhabilitées et d’immeubles neufs de belles hauteurs s’organisent autour de jardins ouverts à la vue par des passages publics traversants.

Camaïeu de gris, déclinaison de béton

Premier livré en suivant cet austère cahier des charges, l'îlot A3 est tout en camaïeu du gris. Désignés «chefs de l’îlot» pour cette première opération menée sur leur ZAC, Herzog & de Meuron ont travaillé avec Icade pour y conduire l’ensemble des projets. Influent, le duo a suggéré quelques architectes dans l’air du temps pour bâtir les huit bâtiments: Tatiana Bilbao, Manuel Herz, Christian Kerez et les Lyonnais AFAA. Ces derniers coordonnant en prime les études et assurant le suivi de tous les chantiers. Autour de l'ancienne halle aux fleurs réhabilitée en salle de sport par l'architecte Didier Dalmas, les projets neufs ont été calés en groupe lors de workshops chez AFAA, en étroite collaboration avec l’entreprise Léon Grosse, entrée tôt dans la course –promotion privée oblige. De cette méthode de coconception est né le choix de décliner le béton sur toutes les constructions: coulé en place sur l'immeuble de belle hauteur conçu par Herzog & de Meuron; en béton sablé et cadres préfabriqués sur la construction de Tatiana Bilbao face à l'esplanade François-Mitterrand; banché à la planchette sur un autre plot de logements conçu par l'architecte mexicaine de l'autre côté de l'îlot. Dans la superposition de pans lisses et opaques qui caractérise finalement l'îlot A3, l’immeuble de bureaux de Christian Kerez capte le regard par sa transparence et sa légèreté apparente. Etirées sur fond de baies panoramiques, ses files de poteaux façonnent d’étranges illusions d’optique. Les bandes de coulage des poteaux des premiers étages, en béton damé, miment le calepinage des colonnes antiques; les poteaux du milieu sont en béton vibré; ceux des trois derniers niveaux sont préfabriqués en béton centrifugé, pour que les fûts atteignent une finesse habituellement réservée au métal. Ce travail sophistiqué de la matière magnétise, en établissant une tension physique et visuelle que les photographies ne suffisent pas à retranscrire.

 

L'immeuble de bureaux conçu par Christian Kerez au sein de la ZAC Lyon Confluence 2, est publiée dans le AMC n°275-février 2019.

 

  • Lieu : Lyon (Rhône), ZAC Lyon Confluence 2
  • Aménageur : SPL Lyon Confluence
  • Maîtrise d’ouvrage îlot A3 : Icade Promotion
  • Maîtrise d'œuvre îlot A3 : Herzog & de Meuron, plan directeur de la Zac et chef de l'îlot A3 ; Michel Desvigne, paysagiste ; Tatiana Bilbao, architecte ; Manuel Herz, architecte ; Christian Kerez, architecte ; AFAA, architecte ; Didier Dalmas, architecte
  • Programme : logements, bureaux, crèche, salle de sport, commerces

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Restructuratin de la caserne Lourcine (Paris XIIe) pour accueillir la faculté de droit de Paris 1, Chartier Dalix architectes

Un théâtre de verdure pour une université, […]

07/07/2020

300 Pascale Dalix et Frédéric Chartier installent la faculté de droit de l'université Paris 1 dans l’enceinte de la caserne Lourcine (Paris XIIIe arr.). Place d'Armes transformée en théâtre verdure, hauteurs de plancher retrouvées et matériaux ancestraux révélés, les architectes ont adapté le lieu à ses […]

Lauréat ex-aequo du prix W 2020, Julien Picard et Julien Desbat, École nationale supérieure d'architecture de Nantes, France, avec le projet

Les lauréats du prix W 2020 en images

07/07/2020

300 Consacré depuis 14 ans au travail sur l'existant et à la "greffe architecturale", le prix W organisé par la Fondation Wilmotte tient une place de choix parmi la kyrielle de concours d'idées censés stimuler l'inventivité des étudiants en architecture et des jeunes diplômés. L'édition 2020 de la […]

CONCOURS ACIER 2020.PREMIER PRIX EX AEQUO Machine à paysage (réécriture d’un site abandonné à Montpellier) Caroline Desplan, ENSA Paris-Belleville

Concours Acier 2020, un palmarès sous […]

06/07/2020

300 Ils étaient 12 finalistes à se présenter devant le grand jury du concours Acier 2020 organisé par ConstruirAcier. Le sujet: "Turbulences, l’architecture face aux mutations climatiques et aux risques naturels». Zoom sur les quatre lauréats distingués qui, selon le président du jury, l’architecte […]

Prix Architecture Résiliente Innovante des Pays de la Loire 2020

Les candidatures au PARI 2020, le prix […]

06/07/2020

300 Avec la création du PARI, le prix Architecture Résiliente Innovante de la région des Pays de la Loire, la Maison régionale de l’architecture des Pays de la Loire souhaite mettre en valeur la créativité, la responsabilité sociale et environnementale qui s’expriment sur son territoire, à travers des […]

Julien Quinet,

Étudiants confinés, dessins exposés, à la galerie […]

03/07/2020

300 Les dessins de logements, réalisés par les étudiants de "l'atelier confiné" piloté à distance par Guillaume Ramillien, enseignant à l'école d'architecture de Versailles, sont exposés à la galerie d'architecture à Paris jusqu'au 17 juillet 2020. Qui mieux que des étudiants en architecture pouvaient […]

Les choses de la ville, France Inter, David Abittan

L'architecture et la ville, de retour sur les […]

03/07/2020

300 La série consacrée à l'architecture, Les choses de la ville, diffusée sur France Inter les samedis et dimanches revient pour une nouvelle saison. Premier épisode, le 4 juillet 2020 à 7h24. On a quitté David Abittan fin août 2019, aux pieds des étoiles d'Ivry-sur-Seine de Jean Renaudie et Renée […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital