De la grange au co-working, par MA architectes

MA architectes a reconverti une grange en espace de co-working les jours ouvrés, et salle polyvalente le week-end, dans l’Hérault. Prades-le-Lez, commune de 5200 habitants, se félicite de cette initiative privée sur ses terres.

Bureaux à Prades le Lez, Lez iris; le local, Courtesy MA Architecte - © Jean-Michel Renault
photo n° 1/10
Zoom sur l'image De la grange au co-working, par MA architectes

Articles Liés

De la serre horticole au bureau arboré, par O-Office

Le siège social WWF, au Pré-Saint-Gervais, de NeM architectes

Emrys architects livrent, à Londres, des ateliers pour Craft Central

Il est assez inhabituel qu’un équipement d’intérêt communal résulte d’une initiative privée. C’est pourtant le cas de cet espace de co-working/salle polyvalente réinvestissant –pour le compte de la SCI Lez-Iris– l’ancienne menuiserie de la rue Sauvielle à Prades-le-Lez, dans l’Hérault. Située à moins de 10 km au nord de Montpellier, cette petite cité médiévale classée a connu un essor exceptionnel, passant en 35 ans de 1500 à 5200 habitants.

Un lieu altruiste

Rachetée par un voisin au départ du menuisier, cette grange du XIXe siècle non loin des remparts a vu sa destinée confiée à Camille Renault. Ancien collaborateur des designers Marc Newson et Sébastien Segers et de l’agence H2o, ce jeune architecte a été étroitement associé à l’élaboration du programme. Il s’agissait d’imaginer un lieu "altruiste" proposant des bureaux à partager entre micro-entrepreneurs mais pouvant accueillir le week-end des activités collectives (cours de gymnastique ou yoga, projections cinéma ou conférences, salle de réunion ou de réception). Afin de préserver au maximum le vaste volume originelle, une bande servante sur deux niveaux a été adossée au mur méridional mitoyen: une cuisine-cafétéria ouverte avec office et quatre sanitaires occupent le niveau bas, de part et d’autre de l’escalier, tandis qu’un bureau et une petite salle de réunion –tous deux avec réserve– sont installés à l’étage.

Pierre apparente

La façade de l’ensemble est constituée d’un caillebotis en chêne massif à l’avant d’une isolation acoustique en laine de verre, atténuant la sonorité du grand espace polyvalent sous double hauteur à parois en pierre apparente. Les deux vantaux de l’ancien portail ont été redessinés avec inserts vitrés. Deux portes fenêtres et une baie avec linteaux et encadrements pierre ont été percées dans la maçonnerie appareillée, afin d’apporter un maximum de lumière naturelle en complément des deux fenêtres de toit existantes. L’architecte s’y est depuis peu, domicilié. Au rez-de-chaussée, dont l’aménagement est vite replié le long des murs, les fin de semaine sont rythmées d'activités sportives autant que d'ateliers associatifs.

 

  • Lieu : Prades-le-Lez, Hérault
  • Maîtrise d’ouvrage : SCI Lez-Iris
  • Maîtrise d’œuvre : Camille Renault (MA Architectes); exécution : Atelier F; BET : Lifta Sud
  • Surface : 147 m2
  • Calendrier : livraison, 2018
  • Coût : 150 000 €
  • Entreprises : Bati Pro Construction (gros œuvre), Tradition Bois 34 (charpente), DCC Concept  (cloison)
  • Matériaux : chêne massif, pierre de Beaulieu, laine de verre LRTV 50

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Pierre Audat architecte,  restructuration et extension d’un bâtiment industriel à Paris

Pierre Audat redynamise un immeuble industriel […]

17/01/2020

  Situé en fond de cour dans le XI e arrondissement de Paris, avenue Philippe Auguste, le bâtiment est un immeuble industriel typique du XIXe siècle avec son ossature en bois et son escalier central maçonné. Plus qu’une simple rénovation, sa […]

Bâtiment universitaire, université Paris Sud 11, Dominique Lyon architectes, Orsay (Essonne)

Un belvédère pour les étudiants de Saclay, par […]

16/01/2020

Conçu par l'architecte Dominique Lyon, le nouveau bâtiment d’enseignement de physique de l’université Paris-Sud s'installe à proximité de laboratoires déjà présents sur le plateau de Saclay (Essonne). Il s'enroule sur […]

Concours Young european architects 2020

Appel à candidatures: Young european architects […]

16/01/2020

Architectes européens de moins de 40 ans en quête de reconnaissance, il reste un mois pour candidater aux prix Young european architects organisé par Architecture-Studio et sa fondation vénitienne, la CA'ASI. Les lauréats de ce concours international seront […]

Lauréat du prix Première Œuvre 2019, atelier de verrerie à Brioude (Haute-Loire), Antoine Dufour Architectes, Sydec Allier Allagnon (maître d’ouvrage)

Prix de la Première Œuvre 2019: le patrimoine, de […]

15/01/2020

Le prix de la Première Œuvre 2019 est attribué à l'atelier de verrerie de l'artiste Emmanuel Barrois à Brioude (Haute-Loire), conçu par l'agence Antoine Dufour Architectes. Un projet de réhabilitation mesuré, qui préserve les […]

Pierre Dufour et Aymeric Antoine architectes, agence Antoine-Dufour, prix de la Première Œuvre 2019

Antoine Dufour architectes, portrait des lauréats […]

15/01/2020

Lauréats du prix de la Première Œuvre 2019 avec l'installation de l'atelier du maître verrier Emmanuel Barrois dans une ancienne halle ferrovière à Brioude (Haute-Loire), les architectes Aymeric Antoine et Pierre Dufour revendiquent le travail sur […]

Atelier de stockage, ancien camp de Natzweiler-Struthof, Natzwiller (67) ; Antoine Dufour, Choulet, Ecallard, Bollinger Grohmann

L'agence Antoine Dufour architectes, en projets

15/01/2020

Les architectes Aymeric Antoine et Pierre Dufour, lauréats du prix de la Première Œuvre 2019, revendiquent le travail sur l'existant comme acte créatif. Par la charge de Pierre Dufour -architecte en chef des Monuments historiques dans les départements du […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus