De la pierre massive pour les 17 logements sociaux à Paris de Thibaut Barrault et Cyril Pressacco

Depuis la livraison d’une maison à Gonneville-sur-Mer (Calvados) – nommée au prix de la Première Œuvre en 2013 –, on soupçonnait chez Thibaut Barrault et Cyril Pressacco un intérêt particulier pour la matière.
17 logements sociaux à Paris XIe, par Barrault Pressacco - © Giaime Meloni
photo n° 1/10
Zoom sur l'image De la pierre massive pour les 17 logements sociaux à Paris de Thibaut Barrault et Cyril Pressacco

Articles Liés

PREMIÈRE ŒUVRE 2013 / NOMINÉ - BARRAULT & PRESSACCO - MAISON INDIVIDUELLE

La pierre et son fort potentiel dans l'architecture contemporaine à découvrir au pavillon[...]

Barrault Pressacco - portrait

Rue Oberkampf, en plein coeur du XIe arrondissement de Paris, là où les immeubles nés des tranchées haussmanniennes rencontrent le bâti hétéroclite du tissu faubourien, la façade de ce bâtiment de logements sociaux affiche ses 6 niveaux en pierre massive porteuse – 30 à 35 cm d’épaisseur – reposant en rez-de-chaussée sur des portiques en béton armé. Afin d’alléger la masse globale et de diminuer les reports de charges sur les façades, les planchers sont constitués de panneaux de bois massif de type CLT, qui s’appuient à l’intérieur des logements sur un ensemble poteaux-poutres en acier. Celui-ci dicte l’implantation des pièces humides et des gaines, permettant une certaine liberté d’agencement ; l’isolation intérieure est quant à elle réalisée en béton de chanvre projeté, enduit et taloché. La volumétrie du bâtiment se décompose en deux parties distinctes formant un L. La première, la plus dense, s’aligne sur la rue, tandis que la deuxième se développe dans la profondeur de l’îlot, en une succession de gradins offrant autant de terrasses. L’utilisation de la pierre massive est revendiquée : « C’est une possibilité de lien entre le territoire, la métropole et l’architecture. L’énergie embarquée ou consommée pour extraire, découper et mettre en oeuvre la pierre est faible. Elle ne subit que peu de transformations et conserve ses propriétés intrinsèques. » Le caractère rudimentaire de la mise en oeuvre est également assumé. « Il n’y a aucune sophistication dans les assemblages. Le dépouillement du dispositif garantit sa durabilité », assurent les architectes. Basé sur un principe d’empilement, le calepinage des façades signale discrètement la contemporanéité du bâtiment : les baies sont soulignées par un retrait de matière, une modénature en creux qui s’oppose à l’ajout d’ornement caractérisant celles des voisins haussmanniens.

 

  • Lieu : Rue Oberkampf, Paris
  • Maîtrise d’ouvrage : RIVP
  • Maîtrise d'oeuvre : Barrault Pressacco, architectes ; LM Ingénieur, BET structure et thermique ; Atelux, BET fluides ; QCS services, BET acoustique ; ALP ingénierie, économie
  • Programme : 17 logements sociaux et un commerce
  • Surface : 1 222 m2 SP
  • Coût : 3,75 M€

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Rénovation de maison, côté jardin, Joinville, Ramses Salazar Architecte

Bain de soleil pour ex-maison des sixties, par […]

25/10/2021

300 À Joinville, à l’est de Paris, le soleil a réinvesti une maison des années 1960 pour proposer à un foyer de quatre personnes un écrin moderne, hautement fonctionnel. Un renouvellement des lieux par Ramsès Salazar. L’intervention de Ramsès Salazar élargit et anoblit par l’ouverture à la lumière […]

Abonnés AMC

PHOTO - 27054_1596036_k9_k1_3684086.jpg

La recherche en agence (4/5) : faire évoluer la […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

PHOTO - 27054_1596130_k6_k1_3684371.jpg

Dossier détails : escaliers scénographiques

22/10/2021

300 On descend un escalier, on le monte, on s'y croise, on s'y arrête peut-être. Alors que les grands halls deviennent atriums, les escaliers se métamorphosent en plateformes d'échanges. Prolongement de l'espace public au cœur d'un immeuble de logements ou interface dynamique entre l'accueil, les […]

Objet-abri conçu par Benjamin Tovo pour le cycle des veilleurs de WLDN/Joanne Leighton, à la Maison du parc départemental Jean-Moulin - Les Guilands

Veiller sur le Grand Paris depuis la structure […]

22/10/2021

300 Jusqu’au 2 octobre 2022, la maison du parc départemental Jean-Moulin-Les Guilands, située entre Montreuil et Bagnolet (Seine-Saint-Denis) accueille sur son toit un « objet-abri », conçu par le designer Benjamin Tovo, dans le cadre de la performance « Le cycle des veilleurs » crée par la chorégraphe […]

Abonnés AMC

Stadium Square. Configuration de base : un quartier autour d’une place publique »

La recherche en agence (3/5) : s'ouvrir au marché […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

Lauréat de l'Équerre d'argent 2019, résidence Julia-Bartet, centre de formation pour apprentis et centre de distribution des Restos du Cœur à Paris XIVe, Charles-Henri Tachon (architecte), RIVP (maître d’ouvrage)

Trophée béton : Charles-Henri Tachon et Ingrid […]

21/10/2021

300 À l’occasion du lancement de l’édition 2022 du Trophée béton Pro aura lieu jeudi 21 octobre à la Maison de l’architecture Île-de-France une conférence spéciale intitulée « L’architecture béton en héritage ». Les architectes Charles-Henri Tachon, Ingrid Taillandier, Philippe Prost, Isabelle Buzzo et […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital