La rétrospective Gordon Matta-Clark au musée du Jeu de paume

À Paris au musée du Jeu de paume, réunissant près d’une centaine d’œuvres de Gordon Matta-Clark (1943-1978), l’exposition « Anarchitecte » explore l’importance du travail de l’artiste au regard d’une réévaluation de l’architecture après le modernisme. Couvrant un large éventail de médiums – photographie, film et gravure –, l’exposition présente des œuvres qui, du fait de leur lien avec la culture urbaine contemporaine, éclairent le contexte dans lequel s’inscrit la passionnante critique de l’architecture proposée par Gordon Matta-Clark. Jusqu’au 23 septembre 2018.

 

Harry Gruyaert Gordon Matta-Clark travaillant à Descending Steps for Batan, Galerie Yvon Lambert, Paris, 1977 - © Harry Gruyaert / Magnum Photos
photo n° 1/8
Zoom sur l'image La rétrospective Gordon Matta-Clark au musée du Jeu de paume

S’installant à New York peu après la fin de ses études à l’école d’architecture de l’université Cornell (1962-1968), Gordon Matta-Clark commence à produire une série d’œuvres in situ dont le propos semble être de procéder à une anatomie du corps même du paysage urbain : il découpe et démantèle littéralement les structures des bâtiments, exhibant ce qui subsiste à titre de preuve. Ces actions ont lieu, pour la plupart, dans le sud du Bronx à une époque où le quartier connaît un fort déclin économique en raison de l’exode massif de la classe moyenne vers la banlieue. Nombre de bâtiments abandonnés deviennent ainsi le terrain privilégié d’intervention de Matta-Clark. L’une des séries les plus iconiques de la période, Bronx Cuts, deviendra emblématique de son travail et servira de base à d’autres projets ambitieux tels que Conical Intersect (Paris, 1975).

Interagir avec l’espace public

Gordon Matta-Clark n’a pas seulement déstabilisé les notions de module et de répétition chères à l’architecture moderniste, il a aussi pris acte de cette tendance croissante à interagir avec l’espace public que traduit la prolifération des graffitis. Répliquant à la tristesse de l’expansion urbaine, le graffiti devient le moyen par lequel la jeunesse de tous les pays exprime sa rébellion contre le conformisme et, en fin de compte, contre l’autorité de l’architecte.

L’influence de Matta-Clark

Ironiquement, la méthode du «découpage», née des ruines du paysage de l’ère industrielle, allait bientôt influencer toute une génération de jeunes architectes, notamment parmi les adeptes de l’esthétique déconstructiviste – Frank Gehry, Peter Eisenman ou encore Daniel Libeskind. Avec la réévaluation de la culture urbaine, il est apparu plus récemment que le travail de Matta-Clark sur les graffitis témoignait aussi d’une certaine prescience des nouvelles orientations architecturales, si l’on en juge par le nombre croissant de créateurs qui puisent leur inspiration dans cette expression.
Retraçant le parcours de l’artiste depuis ses premières interventions dans le Bronx, l’exposition «Gordon Matta-Clark. Anarchitecte» propose une nouvelle lecture de son œuvre et de son influence sur l’art et l’architecture contemporains.

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 27440_1615983_k2_k1_3727448.jpg

Dossier détails : façades résilles

26/11/2021

300 À l'heure où les façades s'épaississent sous l'injonction de performance thermique et la quête d'une plus grande inertie, la création d'une sur-façade résillée découle d'un effet minimaliste, qui, le plus souvent, ne participe pas au clos-couvert. Les architectes cherchent à concilier ainsi […]

PHOTO - 27054_1596119_k3_k1_3684330.jpg

Référence : Faye et Tournaire, une modernité […]

26/11/2021

300 Les architectes Paul Faye (1928-2021) et Michel Tournaire (1929-2017) sont les inventeurs, au début des années 1970, de la « sitologie », une méthode d'insertion de l'architecture dans le paysage, qui apparaît en même temps que les premières alternatives écologiques. Formés aux beaux-arts de […]

Cérémonie de remise des prix de l’Équerre d’argent 2021

Équerre d'argent 2021 : la soirée en images

25/11/2021

300 La remise des prix de l'Équerre d'argent 2021 a eu lieu lundi 22 novembre, Station F à Paris, en présence des maîtres d’œuvre et des maîtres d’ouvrage des 25 réalisations nominées, des membres du jury 2021 présidé par Christian de Portzamparc, et des partenaires du prix. Retour en image sur cette […]

PHOTO - 27054_1596041_k2_k1_3684103.jpg

Les espaces intérieurs de Jacqueline Salmon

25/11/2021

300 Si Jacqueline Salmon s'est beaucoup intéressée à l'espace construit, qualifier son œuvre de photographie d'architecture serait réducteur. Futurs antérieurs, l'imposante monographie publiée aux éditions Loco témoigne de « toute une vie photosensible », pour citer Georges Didi-Huberman. En quarante […]

Le jury de l'Équerre d'argent 2021

Équerre d'argent 2021 : les dessous du palmarès

24/11/2021

300 "Une sélection réjouissante", "des œuvres généreuses, modestes ou fortes, intelligentes dans tous les cas", "de jeunes architectes en phase avec leur époque, qui réinventent leur métier"... Au cours des délibérations et pendant la cérémonie de remise des récompenses, les membres du jury de la 39e […]

Équipements de services publics à Neuvecelle (Haute-Savoie), nommés à l'Équerre d'argent 2021, MOA : Commune de Neuvecelle, architectes : Atelier PNG, Julien Boidot, Emilien Robin

Lauréat de l'Équerre d'argent 2021 : un ensemble […]

27/09/2021

300 A Neuvecelle, à côté d'Evian, une même parcelle accueille un ensemble d'équipements publics - gymnase, bibliothèque, écoles, maison de soins. Fruit de la collaboration de trois agences et d'un atelier de paysage, ces bâtiments offrent des parentés sans être similaires. Les superbes paysages […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital