Derniers jours pour s'immerger dans l'œuvre totale d'Otto Wagner, à la Cité de l'architecture

L'exposition «Otto Wagner, maître de l'Art nouveau viennois», présentée à la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris jusqu'au 16 mars 2020, célèbre les réalisations de l'architecte et urbaniste (1841-1918), précurseur de la modernité autrichienne. Des infrastructures du métropolitain de Vienne à la célèbre Caisse d'épargne de la Poste, sans oublier les nombreux immeubles de rapport dont il a parsemé la capitale autrichienne, ses principaux projets y sont présentés. Participant d'une réflexion globale avec le décor et le mobilier, l'exposition offre une immersion dans cette œuvre totale, qui illustre la transition entre les XIXe et XXe siècles.

Otto Wagner, Österreichische Postsparkasse, photographie de la salle des guichets - © DR
photo n° 1/9
Zoom sur l'image Derniers jours pour s'immerger dans l'œuvre totale d'Otto Wagner, à la Cité de l'architecture

Articles Liés

L'Albertina de Vienne expose ses chefs-d'œuvre d'architecture dessinée à Paris

La carrière d'Otto Wagner s'étale sur près de soixante ans, à la charnière des XIXe et XXe siècles. Homme de transition et précurseur du mouvement moderne, l'architecte associe références à l'histoire et éléments innovants. Nombre de ses projets, jugés trop avant-gardistes par ses contemporains, resteront d'ailleurs dans ses cartons à dessin. Pour celui de cathédrale à Berlin, il reprend un modèle traditionnel -un plan carré surmonté d'une coupole- mais innove en choisissant un revêtement en métal ajouré. «Le classicisme ne l'a jamais quitté, note Hervé Doucet, l'un des cinq commissaires de l'exposition «Otto Wagner, maître de l'Art nouveau viennois», présentée à la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris jusqu'au 16 mars 2020. Pour lui, la modernité n'est pas une rupture mais une évolution.» L'innovation repose sur des modes de construction, le choix des matériaux et surtout, le primat du fonctionnel. «Ce qui n'est pas pratique ne peut pas être beau», aimait-il à répéter.

Théoricien et enseignant

Théoricien, auteur de nombreuses publications (dont Architecture moderne, publié en 1896) et enseignant, Otto Wagner est nommé à l'Académie des beaux-arts de Vienne en 1895. Un cliché le montre au milieu d'un groupe d'étudiants, dans une attitude détendue, qui dévoile la complicité entre le maître et ses élèves. Certains d'entre eux intègrent son agence, pour participer aux projets soumis aux concours. Otto Wagner les choisit pour leurs talents de dessinateur, une qualité primordiale selon lui. Devenus à leur tour architectes, ses étudiants se revendiquent «soldats de la modernité». En 1897, deux d'entre eux, Josef Maria Olbrich et Josef Hoffmann, fondent la Sécession, aux côtés de Gustav Klimt, Egon Schiele et Koloman Moser. Cette version autrichienne de l'Art nouveau entend...

  •  Exposition «Otto Wagner, maître de l'Art nouveau viennois»
  • Jusqu'au 16 mars 2020
  • Cité de l'architecture et du patrimoine, à Paris
  • www.citedelarchitecture.fr

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Rénovation Ecole Ingénieurs d’Yverdon-les-Bains HEIGVD. Nouveaux aménagements par inroom Geneviève Héritier (2014-2019)

Couleurs et spatialités différenciées, pour la […]

29/05/2020

300 En Suisse, l’école d’ingénieurs d’Yverdon-les-bains a bénéficié d’une rénovation complète qui se démarque par la qualité de ses aménagements intérieurs. L’utilisation de la couleur devient un support d’attractivité et de différenciation des espaces. Tout en valorisant l’architecture de béton du […]

Geneviève Héritier, fondatrice d'inroom,concepteur d'espace et coloriste

"La couleur est un allié essentiel pour faire le […]

29/05/2020

300 Spécialisée dans l’aménagement d’espaces collectifs publics et professionnels, l'agence suisse Inroom fait le lien entre l’architecture et les utilisateurs pour augmenter le bien-être et valoriser l’espace. Depuis quinze ans, elle crée des intérieurs pour des lieux sensibles tels qu’hôpitaux, […]

Nommée à l'Équerre d'argent 2019, catégorie Habitat, résidence La Quadrata à Dijon (Côte d’Or), Sophie Delhay (architecte), Grand Dijon Habitat (maître d’ouvrage)

A Dijon, Sophie Delhay milite pour l'art d'habiter

28/05/2020

300 Le confinement imposé à tous pour lutter contre l'épidémie de coronavirus a mis en lumière les maux de l'habitat, trop étroit, peu ouvert sur l'extérieur, surtout trop figé donc inadapté aux évolutions des modes de vie. Pourtant, des architectes explorent depuis longtemps des alternatives à la […]

Equerre d'argent 2020, les candidatures sont ouvertes

Equerre d'argent 2020: les candidatures sont […]

28/05/2020

300 Décernée depuis 1983, le prix de l'Équerre d’Argent a pour objectif de faire connaître le meilleur de la production architecturale réalisée sur le territoire français. Participez à la 38e édition en proposant votre réalisation avant le 11 septembre 2020 à minuit. Qui succèdera à la résidence […]

La reconstruction du pont de Gênes (Italie)

Le nouveau pont de Gênes signé Piano, mis en […]

27/05/2020

300 La crise sanitaire n'aura pas eu raison d'un des plus grands projets menés en Italie. La reconstruction du pont de Gênes touche à sa fin. Inauguration prévue cet été. Moins de deux ans seulement après l’effondrement du pont autoroutier Morandi à Gênes, qui a coûté la vie à 43 personnes le 14 août […]

Morandi à Gênes, Autopsie d’un pont

Déconstruire un pont à Gênes, de Morandi à Piano - […]

27/05/2020

300 Peut-être ce livre se serait-il appelé Naissance d’un pont, si le titre n’avait pas déjà été pris par Maylis de Kerangal pour son roman. Quoi qu’il en soit, "Autopsie d’un pont" retrace parfaitement l’aventure de la construction du pont de Gênes, dont on connaît la fin tragique, le 14 août 2018, son […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital