Deux installations françaises à la 17e biennale de Venise

Le commissaire de la 17e biennale d’architecture de Venise, Hashim Sarkis, a choisi de convier deux équipes françaises à présenter leurs œuvres dans les Giardini cette année. Dans le pavillon central, l’agence TVK présentera une installation monumentale intitulée «La terre est une architecture». Le Pavillon des oiseaux, conçu par Patrick Berger et le Consortium-land du centre d’art contemporain de Dijon, sera quant à lui visible en extérieur, et, on l’espère, habité. Rendez-vous le 22 mai 2021.
 
La terre est une architecture, TVK - Installation pour la 17ème biennale d'architecture de Venise - © TVK
photo n° 1/2
Zoom sur l'image Deux installations françaises à la 17e biennale de Venise

Articles Liés

La Biennale de Venise aura bien lieu, aperçu, en images, du pavillon français

La topographie artificielle de TVK et Tolila+Gilliland à Clichy-Batignolles

TVK

La région commune du monde

L’installation monumentale (3,5 x 7 m) La terre est une architecture de TVK propose une nouvelle définition de l’architecture, où les infrastructures font la médiation entre l’humain et la Terre. Leur réflexion se base sur la notion d’enchevêtrement, développée par plusieurs penseurs contemporains tels que Donna Haraway, Bruno Latour ou Philippe Descola, permettant d’aller au-delà de la séparation nature-culture, affirmant que la terre et ses habitants sont inextricablement liés.

«L’architecture ne peut plus être pensée de manière moderne comme une création d’objets artificiels qui s’extraient de la Terre, mais comme une structure qui comportera toujours une dimension terrestre.» Ce mode de pensée implique d’anticiper non seulement les usages humains d’une architecture, mais aussi son devenir terrestre à l’échelle territoriale.

La maquette représente un monde fictif, qui pourrait être le futur de la Terre, où cet enchevêtrement est rendu visible. En écho aux situations réelles explicitées dans l’ouvrage édité pour l’occasion (éditions Spector Books), les lignes, surfaces, volumes et fragments deviennent un ensemble d’archipels ou de continents qui transforment le sol pour façonner une nouvelle couche géologique. Le sol devient région commune du monde.

Une version numérique de l’œuvre projetée sur les murs de la salle pourra aussi être explorée à distance, grâce à différents médias tels que la photographie, la vidéo, ou la réalité augmentée. Des événements et conférences seront organisés autour de l’installation à travers le fonds de dotation créé par l’agence TVK.

 

Une architecture animale

Le département de recherche et d’expérimentation du Consortium Museum, centre d’art contemporain de Dijon, a choisi de présenter le fruit d’un travail entamé en 2018 avec Patrick Berger à Grancey-le-Château, en Côte-d’Or. Dans ce village a été imaginé un nouveau site architectural éthologique, où humains et animaux pourraient vivre ensemble. Avec Le Pavillon des oiseaux, Patrick Berger propose un monde à la lisière. Sa structure métallique oblongue et ouverte aux deux extrémités intègre des branches d’arbres verticales, laissant passer l’air et la lumière tout en formant abri. Les oiseaux peuvent venir y nicher dans les étages supérieurs, à bonne distance de l’homme tout en coexistant. L’installation sera accompagnée d’un court film expliquant la genèse et la philosophie du projet, avec la participation de Vinciane Despret, philosophe des sciences. 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 27054_1596036_k8_k1_3684085.jpg

La recherche en agence (5/5) : offrir un cadre […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

Immeuble tertiaire, Babin+Renaud, Lille

Sur les rives de la Deûle, Babin+Renaud utilise la […]

27/10/2021

300 Au sein de l'écoquartier des Rives de la Haute Deûle, à Lille, l'îlot conçu par Babin+Renaud accueille trois volumes de bureaux et d'activité de 5 700 m2, identifiables par l'unité des façades en briques qui font écho aux usines voisines. Réparti en un R+4 et deux R+2, le programme d'espaces de […]

PHOTO - 27054_1596048_k2_k1_3684118.jpg

Composition re-composition, un centre pédagogique […]

26/10/2021

300 Située à Gooik, à l'ouest de Bruxelles, cette ancienne ferme a fait l'objet d'une restructuration par l'architecte flamand Jo Taillieu avec l'ajout d'une structure de verre inspirée des serres agricoles. Elle abrite désormais un pôle pédagogique, résolument tourné vers le paysage. Avec un contenu […]

Christian de Portzamparc

Équerre d'argent 2021: Christian de Portzamparc, […]

26/10/2021

300 Les vingt réalisations en lice pour le prix de l'Équerre d'argent 2021 et les cinq pour celui de la Première Œuvre 2021 seront dévoilées dans quelques jours. Les nommés présenteront leurs projets devant un jury présidé par le lauréat du prix Pritzker, Christian de Portzamparc. Annonce du palmarès le […]

Rénovation de maison, côté jardin, Joinville, Ramses Salazar Architecte

Bain de soleil pour ex-maison des sixties, par […]

25/10/2021

300 À Joinville, à l’est de Paris, le soleil a réinvesti une maison des années 1960 pour proposer à un foyer de quatre personnes un écrin moderne, hautement fonctionnel. Un renouvellement des lieux par Ramsès Salazar. L’intervention de Ramsès Salazar élargit et anoblit par l’ouverture à la lumière […]

PHOTO - 27054_1596036_k9_k1_3684086.jpg

La recherche en agence (4/5) : faire évoluer la […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital