DGT architects - Résidence à Oiso (Japon)

Oiso, petit village entre montagnes et mer à une heure de Tokyo, porte les traces d’occupation par l’homme depuis 5000 ans. 

 

Résidence à Tokyo par DGT architects - La distinction soubassement minéral-volume bois est marquée jusque dans les marches de l'escalier. - © Takumi Ota Photography
photo n° 1/5
Zoom sur l'image DGT architects - Résidence à Oiso (Japon)

Conscients de cet héritage, les propriétaires d’une petite parcelle ont confié à l’agence française DGT la conception d’une maison "qui perdurera au-delà de 100 ans". En étudiant les traces d’habitat dans la région, depuis la période Yayoi (âge du fer japonais) jusqu’à la période Edo (XVIIe-XIXe siècles), les architectes ont trouvé de multiples typologies, dont des maisons souterraines et des habitations surélevées. Ils ont choisi de condenser ces architectures dans une maison conjuguant le langage des habitations primitives et un design contemporain. Le terrain est creusé de 60 cm pour tirer parti de l’inertie du sol, et la terre excavée est utilisée pour colorer l’enduit des murs. Implantés dans le décaissement, quatre blocs asymétriques en béton abritent des fonctions spécifiques. Ils sont liaisonnés au rez-de-chaussée par de grandes baies vitrées à l’aplomb du volume supérieur qui reprend la typologie d’un cabanon traditionnel en bois. La salle de bains, la cuisine, une pièce à vivre traditionnelle et l’escalier sont chacun logés dans un bloc, tandis que l’emprise centrale totalement vitrée accueille le séjour. La minéralité du sol en béton brut et les murs blanchis à la chaux du rez-de-chaussée contrastent avec la monomatérialité du niveau supérieur. La structure bois est habillée de bardeaux traditionnels, alors que les parois intérieures sont revêtues de panneaux de bois thermoformé pour composer une sous-face de toiture aux lignes douces qui répond à la blondeur du parquet. Une série de baies coulissantes en bandeau éclaire la pièce. La distinction base minéralevolume bois s’opère minutieusement, marquée jusque dans le changement de matérialité des marches de l’escalier. 

 

  • Lieu : Tokyo (Japon)
  • Maîtrise d’ouvrage : privée
  • Maîtrise d'oeuvre : DGT Architects, Dan Dorell, Lina Ghotmeh et Tsuyoshi Tane et collaborateurs, architectes ; Yasuhirokaneda, BET structure ; EOS plus, ingénierie mécanique
  • Programme : logement individuel
  • Surface : 122 m2
  • Entreprises : Eiko Construction

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Bunk desk, bureau à étage signé Andre Gunnarsson

Enquête: l'open space domestiqué

25/07/2017

Depuis quelques années, les designers proposent du mobilier de bureau accueillant, flexible et aux formes organiques. Adaptés aux modes de travail nomades et connectés, ils s'inscrivent dans des espaces de vie qui calment l’agitation de l’activité […]

Hatch d'Unifor, système d'agencement modulable

Sélection produits: postes de travail

25/07/2017

  Le bien-être au travail est devenu un enjeu pour les entreprises, et source d'inspiration pour les fabricants, comme en témoignaient Orgatec cet automne à Cologne et Workspace en mars à Paris. Entretien avec Sophie Henley-Price, associée chez Studios […]

Concours étudiant: réhabiliter le patrimoine en […]

25/07/2017

Comment repenser la réhabilitation urbaine en partant de la matérialité de la ville? Tel est le défi lancé par le groupe cimentier français Vicat aux étudiants architectes, ingénieurs et paysagistes du Rhône à travers le concours […]

Réinventer la Seine, Rêver, FAAR Architecture, CAWA Architecte, Bassins historiques Barre, Vauban, Eure et Vatine, Le Havre

Les 20 projets qui réinventeront la Seine entre […]

24/07/2017

On connaît enfin les résultats de l’appel à projets "Réinventer la Seine", lancé en mars 2016 par la Ville de Paris, les agglomérations de Rouen et du Havre et Haropa – Port de Paris Seine Normandie. Vingt projets, portés par des […]

Atelier Provisoire

Atelier Provisoire

24/07/2017

Société coopérative bordelaise, Atelier Provisoire réunit Aline Rodrigues Lefort, Laurent Vilette, Hélène Soubiran, Rafael Santamaria, Vincent Paredes et Thomas Espert. Elle a instauré une méthode de travail par duo, les quinze combinaisons […]

Maison Louis Carré Coul 1

L’artiste Laëtitia Badaut Haussmann investit la […]

21/07/2017

La Maison Louis Carré a été édifiée sur les plans de l’architecte finlandais Alvar Aalto pour le galeriste et collectionneur Louis Carré. Ce chef-d’œuvre de l’architecture moderne, terminé en 1959, est le seul édifice […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus