Diébédo Francis Kéré, en pleine nature à la Serpentine Gallery

C'est à l'architecte burkinabé Diébédo Francis Kéré que la très sélecte Serpentine Gallery a demandé de concevoir son pavillon éphémère, pour la saison 2017. La structure s'installera dans les jardins de Kensington, à Londres, du 23 juin au 8 octobre 2017.

Projet pour le pavillon 2017 de la Serpentine Gallery par l'architecte Francis Kéré, Londres - © Kéré Architecture
photo n° 1/3
Zoom sur l'image Diébédo Francis Kéré, en pleine nature à la Serpentine Gallery

Articles Liés

BIG briques à la Serpentine Gallery

Psychédélisme ibérique à la Serpentine Gallery

Depuis son lancement en 2000, le rendez-vous annuel londonien est aussi couru des amateurs d'architecture anglais... que des starchitectes du monde entier. Etre invité par la Serpentine Gallery, par Hans Ulrich Obrist, son célèbre directeur artistique, et Yana Peel, sa directrice générale, à concevoir le pavillon estival de l'institution constitue une belle marque de reconnaissance, qui propulse dans les rangs très serrés des stars mondiales de l'architecture. Car la liste des concepteurs qui se sont prêtés à l'exercice a de quoi faire saliver les métropoles les plus avides de grandes signatures. Zaha Hadid, Rem Koolhaas, Herzog&de Meuron, Jean Nouvel, Sou Fujimoto, SANAA… ont tous conçu un pavillon éphémère dans les jardins de Kensington, livrant alors leur première réalisation londonienne -c'est la règle pour être invité. Après le bling-bling Bjarke Ingels et son empilement sophistiqué de briques diaphanes en 2016, c'est au tour de l'humaniste Diébédo Francis Kéré de jouer à l'architecture temporaire, en créant une construction spectaculaire dont les premières images ont été révélées.

Ombre, eau et lumière

La petite structure circulaire, vouée à abriter des événements culturels, est inspirée de l'arbre qui sert de point de rencontre dans la maison natale de l'architecte au Burkina Faso. Le "tronc" en acier devient une canopée protectrice en bois, détachée des parois, en bois également. L'air circulera librement sous la couverture qui protégera les visiteurs de la pluie londonienne et/ou de la chaleur estivale. Adepte d'un travail en harmonie avec les éléments naturels, Diébédo Francis Kéré met le climat en spectacle: l'eau ruissellera sur la toiture jusqu'au cœur du tronc pour devenir cascade, avant d'être évacuée par un système de drainage dans le sol, tandis que les jours créés dans les parois transformeront la petite construction en lanterne au coucher du soleil. "Au Burkina Faso, le climat et le paysage naturel sont une réalité difficile avec laquelle je suis habitué à travailler, raconte l'architecte. Par conséquent, je me suis demandé comment ma contribution dans ce parc royal pouvait améliorer l'expérience de la nature du visiteur". Immersion possible à partir du 23 juin 2017.


Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Kevin Dolmaire

Regard de photographe: Kevin Dolmaire, photographe […]

26/05/2017

    Chaque semaine, AMC donne la parole à un photographe d'architecture pour commenter l'une de ses prises de vues. Invité de cette série: Kevin Dolmaire   Kevin Dolmaire, photographie l’architecture pour parler des hommes et du territoire. […]

Mémorial de Rivesaltes - Rudy Ricciotti Passellac & Roques architectes associés - Camp de Rivesaltes

Regard de photographe: Kevin Dolmaire, photographe […]

26/05/2017

Chaque semaine, AMC donne la parole à un photographe d'architecture pour commenter l'une de ses prises de vues. Invité de cette série: Kevin Dolmaire Novembre 2015, camp du mémorial de Rivesaltes. « Arrivé la veille de notre rendez-vous […]

Skygarden, Séoul (Corée du Sud). MVRDV

Skygarden: un nouveau concept de high line signé […]

24/05/2017

En plein cœur de la ville de Séoul (Corée du Sud), Skygarden est un parc d’un genre nouveau, implanté sur un viaduc autoroutier de 983 mètres de long. Inauguré le 20 mai 2017, le projet conçu par MVRDV revisite le principe de la high line […]

Aldo Rossi architecte du suspens, en quête du temps propre de l’architecture, Can onaner. Editions Métis Presses, 2016

Voyage dans les limbes rossiennes

24/05/2017

L’ambitieux essai de l’architecte franco-turc Can Onaner propose de déconstruire l'inquiétante étrangeté qui émane des réalisations d'Aldo Rossi, en puisant ses outils dans la psychanalyse. Il y a quelque chose d’effrayant dans la […]

Rendez-vous à suivre

Six rendez-vous d'architecture, du 25 mai au 1er […]

24/05/2017

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Aux origines du Grand Paris: 130 ans d’histoire Jusqu’au 28 mai 2017, au musée d’histoire urbaine et sociale, Suresnes Le MUS, musée […]

Salon de Milan 2017 - Le stand Knoll par OMA inspiré du pavillon Mier van der Rohe

Koolhaas revisite Mies van der Rohe pour Knoll

23/05/2017

A l’occasion de la 56e édition du salon de Milan 2017, l’éditeur Knoll a de nouveau fait appel à OMA pour la conception et l’aménagement de son stand où étaient présentés les nouvelles collections et les produits […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus