Dietmar Feichtinger - ouvrages d’accès au Mont-Saint-Michel, nominés à l'Equerre d'argent 2015

Nominée à l'Equerre d'argent 2015, catégorie Ouvrages d'art, "La Jetée", ouvrages d'accès au Mont Saint-Michel (Manche), a été conçue par l'architecte Dietmar Feichtinger avec Schlaich Bergermann und Partner (ingénieurs cotraitants).

Nominée à l'Equerre d'argent 2015, catégorie Ouvrages d'art - © DAVID BOURREAU
photo n° 1/4
Zoom sur l'image Dietmar Feichtinger - ouvrages d’accès au Mont-Saint-Michel, nominés à l'Equerre d'argent 2015

Le site était voué à finir au milieu des prés salés. En cause, l’ensablement de la baie. Le phénomène est naturel, mais certains travaux n’avaient fait que l’aggraver comme la construction de la fameuse digue-route. Puis, une nappe de 15 ha de parking était venue s’étaler au pied des remparts. Pour éviter que le continent n’absorbe le Mont, le Premier ministre Edouard Balladur a donné son feu vert en 1995 à l’opération de remise en eau de la baie. La mission « tenait alors en cinq alinéas : rétablir un environnement de grève, supprimer les stationnements, démolir la digue-route, établir un lien fixe et permanent, et rétablir la hauteur initiale des remparts », raconte l’architecte Jean-Paul Porchon. Dans ce dispositif soumis tant aux règles de l’hydraulique que de l’esthétique, l’ouvrage de 1 841 m de longueur, à peu près deux tiers route et un tiers pont, achevé en 2014 par l’agence de l’architecte autrichien Dietmar Feichtinger, est donc une pièce maîtresse. L’objectif du maître d’œuvre a été d’intégrer l’infrastructure au site. « Pour valoriser la nature, il faut parfois se mettre en opposition. Le Mont-Saint-Michel, qui forme une verticale dans ce paysage, le fait, remarque l’architecte. Notre ouvrage, lui, ne devait pas rivaliser, mais au contraire se fondre avec l’horizon. » La ligne de vie entre le Mont et la terre est donc une longue courbe, élémentaire, fluide et presque horizontale. Son tracé simple mais accentué au maximum doit faciliter l’écoulement des eaux et magnifier l’arrivée sur le Mont. Pour assurer cette libre circulation des flots, "le programme suggérait de réaliser de grandes portées en béton, rappelle Jean-Paul Porchon, ancien architecte-conseil auprès du Syndicat mixte. Une variante en métal était cependant possible". Ce qui était une option est devenu le choix de Dietmar Feichtinger, qui souhaitait un tablier discret et donc mince. Mais la passerelle, achevée fin 2014, est aussi une véritable route, qui doit supporter le passage des poids lourds et des navettes qui desservent le monument. « Réduire la portée signifiait une multiplication des poteaux, ce qui semblait insensé. Pour éviter qu’ils fassent obstacle à l’eau, ils sont donc les plus fins possible », explique l’architecte. Le pont repose ainsi sur 134 poteaux d’acier de 25 cm de diamètre, eux-mêmes encastrés dans des piliers de béton ancrés dans la roche. Les fondations des pieux en béton, qui tiennent les 134 poteaux métalliques descendent à plus de 35 m pour trouver la roche. Le tablier du pont est dissymétrique : la voie routière est bordée de cheminements piétons de largeurs différentes en porte-à-faux. Toujours dans ce souci d’élégante simplicité, l’architecte a donné l’illusion qu’avait été construit un ouvrage unique. Rien dans le cheminement piéton en chêne ou dans le ruban routier ne trahit que l’on passe d’une route sur digue de 1 085 m à un pont métallique de 756 m. Ou plutôt, une jetée qui aboutit sur une place submersible.

 

 

  • Lieu : Mont-Saint-Michel, Manche
  • Maîtrise d’ouvrage : Syndicat mixte de la Baie du Mont-Saint-Michel
  • Maîtrise d'œuvre : Dietmar Feichtinger (architecte, mandataire), Schlaich Bergermann & Partner (ingénieurs, cotraitants). BET : Antea (géotechnique), Inex (fluides), Artélia (hydraulique)
  • Programme : route et pont-passerelle
  • Coût : 184,74 M€ HT, coût total des ouvrages (route et pont-passerelle, barrage, espaces publics et centre d'information, parkings)
  • Principales entreprises : Eurovia (mandataire) avec Vinci CT (terrassements), Eiffage Construction métallique (mandataire) avec Spie Fondations (fondations profondes, charpente métallique), Ateliers Aubert-Labansat (platelage bois)

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Atelier d’architecture Ramdam, six logements à La Courneuve

Un élégant monolithe noir signé Ramdam à la […]

25/03/2019

Situé à la Courneuve (Seine-Saint-Denis), ce petit immeuble de six logements conçu par l’Atelier Ramdam agit comme un marqueur dans la temporalité d’un environnement en mutation. Représentatif d’un modèle de construction de logements […]

Franck Dibon et Olivier Misischi

Ramdam

25/03/2019

Franck Dibon et Olivier Misischi, diplômés de l’Ensa Paris Val de Seine (respectivement en 2007 et 2003), ont fondé leur agence en 2009, à Paris et Angers. Son nom évoque leur attachement à la notion d’«espace public», à […]

Qui a dit?

Qui a dit: "Un des problèmes majeurs des logements […]

25/03/2019

Une citation, trois possibilités. Qui a dit: "Un des problèmes majeurs des logements modernes est qu’ils se ressemblent tous. Il me font l’effet d’un disque rayé"? Alejandro Aravena, Patrick Bouchain ou Raj Rewal? La réponse, en image.   […]

Pavilion France, Expo 2020 Dubaï, L’Atelier du Prado, architecture et urbanisme, Celnikier & Grabli architecte, Groupement Immersive(s), conception et réalisation de la scénographie du parcours intérieur

Expo 2020 Dubaï: la subliminale présence française […]

22/03/2019

C'est le projet de l'Atelier du Prado, agence d'architecture basée à Marseille et Paris, qui a été choisi pour incarner la présence française à l'Exposition universelle de Dubaï en 2020. Avec une peau de lumière reprenant […]

Vue extérieure : Le Grand Louvre, Ieoh Ming Pei, Paris 1er, Équerre d’argent 1989 / prix spécial du jury

Les 30 ans de la pyramide du Louvre se fêtent en […]

22/03/2019

En 1989, le président de la République François Mitterrand inaugurait la pyramide du Louvre, conçue par l'architecte Ieoh Ming Pei. Trente ans plus tard, l'ouvrage est devenu un symbole de Paris. Pour célébrer cet anniversaire, le Louvre organise […]

Il est libre, détail. Exposition

Derniers jours pour décourvir les obsessions […]

22/03/2019

Jusqu'au 31 mars 2019 avec l’exposition «Jean-Jacques Lequeu, Bâtisseur de fantasmes», le Petit Palais présente pour la première fois au public un ensemble inédit de 150 dessins de Jean-Jacques Lequeu (1757-1826), artiste hors du commun et […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus