Disparition de l'architecte-enseignant Jean-Michel Guillemin (1942-2020)

Avec retard et émotion, beaucoup apprennent en ce début d’automne le décès survenu en août dernier de Jean-Michel Guillemin. Par ces lignes, deux de ses anciens étudiants devenus plus tard enseignants à ses côtés souhaitent rendre hommage à la personnalité et à la carrière d’une figure de l’école d’architecture de Versailles, qui, pour s’être éclipsée sur la pointe des pieds, n’en a pas moins énormément compté pour nombre d’apprentis architectes et d’actuels praticiens.

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné
Jean-Michel Guillemin à la soutenance d'Hubert Lempereur le 19 mars 1998 - © Hubert Lempereur
photo n° 1/3
Zoom sur l'image Disparition de l'architecte-enseignant Jean-Michel Guillemin (1942-2020)

Articles Liés

Yona Friedman, 1923-2020

Michel Ragon, 1924-2020

Michel Andrault, 1926-2020

Né en 1942, Guillemin intègre l’école des Beaux-Arts et l’atelier Arretche au début des années 1960, sous le matricule 14755; il est admis en deuxième classe en juillet 1963 sur un sujet prédestiné: une école de dessin. D’un laconisme que l’intéressé n’aurait sûrement pas désavoué, son dossier d’étudiant ne signale guère qu’une première mention et le Prix des Anciens, obtenus en 1965. Après la dissolution simultanée de l’enseignement de l’architecture à l’école des Beaux-Arts et de l’atelier Arretche, on retrouve Guillemin à l’Unité pédagogique d'architecture n°3 (UPA n°3) de Versailles créée en 1969 dans la Petite Écurie, face au château. Il y démarre une longue et prolifique carrière […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital