Disparition de l'architecte Laurent Pierre

C'est en pleine pause estivale que l'architecte Laurent Pierre s'est éteint à Douarnenez, le 6 août 2017, des suites d'une longue maladie qu'il a réussi à tenir à distance, le temps de finir la maison de son épouse et de faire un dernier tour en mer.

L'architecte Laurent Pierre - © FCLP
photo n° 1/24
Zoom sur l'image Disparition de l'architecte Laurent Pierre

"L'architecture est un sport de riches", disait souvent cet homme discret et plein d’égards, mais ô combien lucide sur les affres et les joies d'un métier qu'il avait chevillé au corps. Né en 1959 à Besançon, Laurent Pierre fait ses études secondaires à Dijon et sort diplômé de l’école d’architecture de Paris-Villemin en 1987, avec Jean Perrottet et Aymeric Zubléna comme directeurs d’études. De 1984 à 1987, il travaille chez différents confrères –Guy Autran, Dubus et Richez, entre autres. Puis, de 1988 à 1991, il devient architecte conseiller du CAUE de la Côte-d’Or où, précurseur pour l’époque, il construit aussi de petites opérations de logement en bois. Directeur de projets au sein de l’agence Christian de Portzamparc de 1991 à 1993, il est chargé des phases d’études de la tour du Crédit lyonnais à Lille. Outre le fait de s’atteler à des projets de grande envergure, ces trois années lui donnent l’occasion de rencontrer son futur binôme, l’architecte François Chochon, alors occupé à la réalisation du conservatoire national supérieur de musique à La Villette, à Paris. C’est en travaillant côte à côte, en association de moyens, que le duo apprend véritablement à se connaître et décide de fonder la structure François Chochon Laurent Pierre (FCLP), en 1995. Au fil des projets, c’est une solide collaboration qui se noue entre les deux concepteurs: une alchimie presque mystérieuse où s’entremêle attention à l’autre et pudeur, portée par une même volonté d’insuffler un vent de liberté dans l’espace. Parmi leurs projets emblématiques, on peut citer l’UFR de biologie de la ZAC Massena à Paris XIIIe (2007) ou, plus récemment, le conservatoire d’Aubervilliers (2013), sans oublier les réalisations bourguignonnes que Laurent Pierre affectionnait particulièrement, comme la médiathèque de Dijon (2007), le palais de justice de Chalon-sur-Saône (2014), ou le pôle culturel de Monceau-les-Mines (2009). Des projets qui ont tous en commun de placer la question de la générosité au cœur du champ architectural et de laisser dignement à l’usager le choix de s’approprier les lieux. François Chochon a perdu "un compère en maçonnerie, un compagnon en élévation d’espaces" et ceux qui l’ont côtoyé se souviennent d’un large sourire qui ne savait pas faire semblant, de son amour dévorant pour l’architecture qu’il cachait derrière un calme apparent et un humour ravageur plein d’autodérision. Se sachant souffrant, cela faisait déjà deux ans qu’il s’était retiré de l’agence. Avec l’association de David Joulin, proche collaborateur du duo, celle-ci a été renommée Chochon&Pierre+Joulin et poursuit l’œuvre entamée depuis une vingtaine d’années.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Plongée dans les dédales de la recherche […]

19/04/2019

En quoi l’architecture pourrait-elle se prévaloir d’une forme de recherche scientifique objective? Pour tenter de répondre à cette question ancestrale, les étudiants de «l’Atelier recherche» de l’école d’architecture de […]

Appel à projets scénographique, festival We love green 2019.

Appel à projets scénographiques pour le festival […]

19/04/2019

Avis aux architectes amateurs de musique: le festival We love green, qui se tiendra les 1er et 2 juin 2019 dans le bois de Vincennes à Paris, est en quête de projets scénographiques. Date limite d'envoi des propositions: le 22 avril 2019. Chaque année, le festival de […]

Patrick Bouchain, sur le site de Nature & Découverte à Versailles, le 23 juin 2018

Grand Prix de l'urbanisme 2019: Patrick Bouchain, […]

18/04/2019

C'est à Patrick Bouchain, architecte et scénographe engagé, que le Grand Prix de l'urbanisme 2019 est décerné. Il lui sera remis par Jacqueline Gourault, la ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités […]

L’architecture, les aventures spatiales de la raison Henri Raymond, préface de Jean-Pierre Frey, Collection Eupalinos/A+U, Editions Parenthèses

Le non-conformisme d’Henri Raymond - Livre

18/04/2019

Relire le grand sociologue de l’architecture que fut Henri Raymond (1921-2016) est une entreprise à saluer, due à Jean-Pierre Frey, professeur émérite à l’Ecole d’urbanisme de Paris. La réédition de L’architecture, les […]

Archi5 et Tecnova architecture, complexe sportif à Antony

Un complexe sportif minéral et cuivré, par Archi5 […]

17/04/2019

Pour répondre aux désirs politiques d’une nouvelle ambition urbaine pour le quartier La Fontaine d’Antony (Hauts-de-Seine), l’agence Archi5 a conçu cet équipement sportif comme un nouvelle centralité. Dans un contexte […]

AMC n°54-55-septembre 1981

Dans les archives d'AMC: 1981, la première fois de […]

17/04/2019

En novembre 1967 sortait le premier numéro d’AMC, conçu comme une revue d’idées et de débats, destinée à dépoussiérer un vieux «bulletin», celui de la Société des architectes diplômés par le […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus