Doazan + Hirschberger reconvertissent un garage automobile en bureaux à Bordeaux

Le conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) de la Gironde fait son retour en centre-ville de Bordeaux, dans un garage désaffecté du quartier Ornano. Les architectes de l'agence ADH ont opté pour une réhabilitation, un « bâtiment école » destiné à sensibiliser le public.
Reconversion de garage à Bordeaux par Doazan+Hirschberger - © Ivan Mathie
photo n° 1/8
Zoom sur l'image Doazan + Hirschberger reconvertissent un garage automobile en bureaux à Bordeaux

Articles Liés

Doazan+Hirschberger, ADH architectes - portrait

DOAZAN + HIRSCHBERGER - STUDIOS DE DANSE

Selon les architectes Benoîte Doazan et Stéphane Hirschberger, seule la réhabilitation permettait de faire entrer les mètres carrés demandés sur cette parcelle profonde disposant d’une seule façade sur rue. En conservant les hauts murs d’enceinte de l’ancien garage, ils travaillent avec l’existant et recentrent le projet sur une nouvelle cour intérieure abritée. Dans un département composé de petites communes aux budgets limités, le bâtiment du CAUE de la Gironde se veut un modèle « d’éconologie » : économe et écologique, il fait appel à des principes simples tels que la ventilation naturelle, l’inertie par la masse, la maîtrise des apports solaires et la récupération des eaux pluviales. Son programme répond aux besoins de l’institution, tout en proposant des espaces capables de s’adapter (en matière de réseaux d’alimentation, systèmes de distribution et de cloisonnement). L’économie de moyens s’illustre également par la réutilisation et la valorisation de certains éléments du garage : ses murs maçonnés, ses fermes métalliques ou sa rampe en béton deviennent les témoins de l’héritage des faubourgs bordelais. Enfin, le projet fait la part belle au pin des Landes, utilisé pour l’ensemble de la nouvelle structure et l’habillage.

Espace interclimatique

Côté rue, les planchers et les hauteurs sous plafond d’origine sont conservés, hébergeant l’accueil à rez-de-chaussée et à l’étage, l’administration. Sur l’arrière de la parcelle, une nouvelle structure poteaux-poutres en bois crée un niveau de plancher supplémentaire pour desservir les bureaux, tout en dégageant l’espace de la cour. Protégée par une verrière, cette cour ventilée en été, fermée en hiver, est au coeur du projet. On y découvre la rampe, devenue emmarchement planté donnant accès au premier étage, gradin contemplatif dans sa partie supérieure. Une citerne nichée sous la rampe alimente ce paysage grâce aux eaux de pluie récoltées. Le porche relie visuellement cet espace interclimatique à la ville, il est équipé de ventelles vitrées côté cour et, à l’extérieur, d’un portail coulissant en inox poli dont les perforations dessinent les communes du département et sa géographie.

 

Le CAUE ne s’ouvre que ponctuellement au public et selon des modalités définies. Lors de rendez-vous, il prodigue des conseils aux particuliers, accueille les réunions des élus, assure des formations et propose des événements culturels. L’accueil, qui centralise ces flux, donne la tonalité de l’architecture du lieu. La structure en béton et la technique laissées apparentes, les murs et les plafonds habillés de dalles acoustiques en laine de bois sont autant d’éléments caractéristiques de l’opération. De part et d’autre de la banque d’accueil, des rayonnages en contreplaqué (conçus sur mesure par les architectes) protègent deux espaces dévolus aux rendez-vous avec un conseiller.

Entre bois et verre

En lien direct avec l’accueil, la grande salle occupe une grande partie du rez-de-chaussée. Elle s’ouvre largement sur la cour grâce à des portes vitrées pliantes, multipliant les usages possibles. Au fond de la cour, le centre de ressources s’adosse au pôle communication. Un retrait sur l’arrière de la parcelle dégage un patio planté réservé au personnel. Les étages sont occupés par les bureaux des conseillers, disposés en façade sur cour ou sur le patio afin de bénéficier du maximum de lumière naturelle. Leurs cloisons séparatives sont en plâtre peint en blanc, les plafonds habillés de dalles acoustiques en laine de bois et, là aussi, structure et technique sont apparentes. Accessible par la rampe en béton, une coursive en caillebotis métallique offre une double circulation. Côté cour, l’habillage alterne clins de bois et panneaux de contreplaqué autour des grandes baies carrées. Côté rue, ces clins de bois s’appliquent sur l’ensemble de la façade, faisant office de filtre visuel devant les baies. A l’angle, le bâtiment dégage un balcon pour le bureau du directeur. Ce retrait met en scène la structure originelle du garage, le mur mitoyen et les fermes métalliques, ainsi que leur réemploi au niveau du porche.

 

  • Lieu : Bordeaux (Gironde)
  • Maîtrise d’ouvrage : CAUE de la Gironde ; Less is More, AMO environnement
  • Maîtrise d'oeuvre : ADH (Doazan+Hirschberger & associés), architecte
  • Programme : reconversion d’un garage automobile en bureaux
  • Surface : 1 027 m2 SP
  • Calendrier : livraison, septembre 2018
  • Coût : 1,8 M€

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Equerre d'argent 2020, le palmarès complet

Équerre d'argent 2020: le palmarès complet

23/11/2020

300 La Toulouse School of Economics à Toulouse (Haute-Garonne), conçue par les architectes Grafton Architects et Vigneu & Zilio Architectes, remporte le prix de l'Équerre d'argent 2020. Quatre autres projets sont récompensés, respectivement dans les catégories "Habitat", "Culture, jeunesse et sport", […]

Abonnés AMC

Toulouse School of Economics à Toulouse (Haute-Garonne), nommée à l'Equerre d'argent 2020, catégorie Culture, jeunesse et sport, Maîtrise d’ouvrage : Université Toulouse 1 Capitole, Architecte : Grafton Architects/ Vigneu & Zilio Architectes

L'école d'économie de Toulouse signée Grafton, […]

01/04/2020

300 Première livraison en France du duo irlandais Grafton, lauréat du prix Pritzker 2020, l'école d'économie de Toulouse déploie ses ailes de brique articulées dans un bâtiment « respirant », en symbiose avec la ville. Avec son vocabulaire foisonnant et ses accents bru-talistes, il réaffirme les […]

Abonnés AMC

Six logements participatifs à Romainville (Seine-Saint-Denis), nommés au prix de la Première Œuvre 2020, Maîtrise d’ouvrage : Autopromotion, Architecte : Atelier de l’Ourcq

Lauréat du prix de la Première Œuvre 2020: six […]

19/11/2020

300 L'architecte Félix Mulle joue la simplicité formelle pour se concentrer sur les qualités d'usage de cette opération d'habitat participatif, où l'imbrication des volumes et le paysage équilibrent intimité et espaces partagés. Dans une rue pavillonnaire anciennement exploitée comme carrière de gypse, […]

Powerhouse Company - Loop of Wisdom

Un anneau de culture en Chine, par Powerhouse […]

23/11/2020

300 Un symbole de fluidité s’est posé en Chine, un ruban rouge qui unit deux espaces culturels, signé Powerhouse Company. Voulu praticable, il se déroule en courbes pour offrir un terrain d’exploration, un chemin de course pour les habitants et de nouvelles vues sur le contexte. L’architecture continue […]

#mycityscape, concours de dessin organisé par KooZA/rch et Desplans

Un concours pour cartographier les villes du XXIe […]

23/11/2020

300 KooZA/rch et Desplans lancent #mycityscape, un concours pour imaginer de nouvelles représentations des villes du XXIe siècle. Date limite pour participer, le 18 décembre 2020. Le premier est une plateforme numérique qui s'intéresse aux architectures de papier, l'autre est éditeur de dessins […]

Trophée de l'Equerre d'Argent, sculpté par Bruno Romeda

Équerre d'argent 2020: les 20 réalisations en lice

20/11/2020

300 Vingt réalisations sont en lice pour obtenir l'Équerre d’argent 2020, et cinq sont nommées au prix de la Première Œuvre 2020. Réparties en catégories Habitat ; Culture, jeunesse et sport ; Activités ; Espaces publics et paysagers ; ces réalisations ont été livrées en France au court de l'année […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital