Doazan + Hirschberger reconvertissent un garage automobile en bureaux à Bordeaux

Le conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) de la Gironde fait son retour en centre-ville de Bordeaux, dans un garage désaffecté du quartier Ornano. Les architectes de l'agence ADH ont opté pour une réhabilitation, un « bâtiment école » destiné à sensibiliser le public.
Reconversion de garage à Bordeaux par Doazan+Hirschberger - © Ivan Mathie
photo n° 1/8
Zoom sur l'image Doazan + Hirschberger reconvertissent un garage automobile en bureaux à Bordeaux

Articles Liés

Doazan+Hirschberger, ADH architectes - portrait

DOAZAN + HIRSCHBERGER - STUDIOS DE DANSE

Selon les architectes Benoîte Doazan et Stéphane Hirschberger, seule la réhabilitation permettait de faire entrer les mètres carrés demandés sur cette parcelle profonde disposant d’une seule façade sur rue. En conservant les hauts murs d’enceinte de l’ancien garage, ils travaillent avec l’existant et recentrent le projet sur une nouvelle cour intérieure abritée. Dans un département composé de petites communes aux budgets limités, le bâtiment du CAUE de la Gironde se veut un modèle « d’éconologie » : économe et écologique, il fait appel à des principes simples tels que la ventilation naturelle, l’inertie par la masse, la maîtrise des apports solaires et la récupération des eaux pluviales. Son programme répond aux besoins de l’institution, tout en proposant des espaces capables de s’adapter (en matière de réseaux d’alimentation, systèmes de distribution et de cloisonnement). L’économie de moyens s’illustre également par la réutilisation et la valorisation de certains éléments du garage : ses murs maçonnés, ses fermes métalliques ou sa rampe en béton deviennent les témoins de l’héritage des faubourgs bordelais. Enfin, le projet fait la part belle au pin des Landes, utilisé pour l’ensemble de la nouvelle structure et l’habillage.

Espace interclimatique

Côté rue, les planchers et les hauteurs sous plafond d’origine sont conservés, hébergeant l’accueil à rez-de-chaussée et à l’étage, l’administration. Sur l’arrière de la parcelle, une nouvelle structure poteaux-poutres en bois crée un niveau de plancher supplémentaire pour desservir les bureaux, tout en dégageant l’espace de la cour. Protégée par une verrière, cette cour ventilée en été, fermée en hiver, est au coeur du projet. On y découvre la rampe, devenue emmarchement planté donnant accès au premier étage, gradin contemplatif dans sa partie supérieure. Une citerne nichée sous la rampe alimente ce paysage grâce aux eaux de pluie récoltées. Le porche relie visuellement cet espace interclimatique à la ville, il est équipé de ventelles vitrées côté cour et, à l’extérieur, d’un portail coulissant en inox poli dont les perforations dessinent les communes du département et sa géographie.

 

Le CAUE ne s’ouvre que ponctuellement au public et selon des modalités définies. Lors de rendez-vous, il prodigue des conseils aux particuliers, accueille les réunions des élus, assure des formations et propose des événements culturels. L’accueil, qui centralise ces flux, donne la tonalité de l’architecture du lieu. La structure en béton et la technique laissées apparentes, les murs et les plafonds habillés de dalles acoustiques en laine de bois sont autant d’éléments caractéristiques de l’opération. De part et d’autre de la banque d’accueil, des rayonnages en contreplaqué (conçus sur mesure par les architectes) protègent deux espaces dévolus aux rendez-vous avec un conseiller.

Entre bois et verre

En lien direct avec l’accueil, la grande salle occupe une grande partie du rez-de-chaussée. Elle s’ouvre largement sur la cour grâce à des portes vitrées pliantes, multipliant les usages possibles. Au fond de la cour, le centre de ressources s’adosse au pôle communication. Un retrait sur l’arrière de la parcelle dégage un patio planté réservé au personnel. Les étages sont occupés par les bureaux des conseillers, disposés en façade sur cour ou sur le patio afin de bénéficier du maximum de lumière naturelle. Leurs cloisons séparatives sont en plâtre peint en blanc, les plafonds habillés de dalles acoustiques en laine de bois et, là aussi, structure et technique sont apparentes. Accessible par la rampe en béton, une coursive en caillebotis métallique offre une double circulation. Côté cour, l’habillage alterne clins de bois et panneaux de contreplaqué autour des grandes baies carrées. Côté rue, ces clins de bois s’appliquent sur l’ensemble de la façade, faisant office de filtre visuel devant les baies. A l’angle, le bâtiment dégage un balcon pour le bureau du directeur. Ce retrait met en scène la structure originelle du garage, le mur mitoyen et les fermes métalliques, ainsi que leur réemploi au niveau du porche.

 

  • Lieu : Bordeaux (Gironde)
  • Maîtrise d’ouvrage : CAUE de la Gironde ; Less is More, AMO environnement
  • Maîtrise d'oeuvre : ADH (Doazan+Hirschberger & associés), architecte
  • Programme : reconversion d’un garage automobile en bureaux
  • Surface : 1 027 m2 SP
  • Calendrier : livraison, septembre 2018
  • Coût : 1,8 M€

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sophie Bertrand architecte, bâtiment agricole pour polyculture à Vidaillat (Creuse)

Un hangar agricole polymorphe par Sophie Bertrand

09/07/2020

300 En Creuse, dans La Forêt Belleville à Vidaillat, l’architecte Sophie Bertrand a construit un bâtiment aussi polymorphe que fonctionnel. Par la mixité de ses usages et par la mise en valeur d’un savoir-faire local, il révèle l’intérêt de faire appel à un architecte pour un programme sous-estimé […]

Roselyne Bachelot, nouvelle ministre de la Culture et de la Communication

Roselyne Bachelot, nouvelle ministre des […]

08/07/2020

300 La femme politique et chroniqueuse médiatique Roselyne Bachelot succède à Franck Riester à la tête du ministère de la Culture et de la Communication. Elle s'installe rue de Valois au moment où le monde de la Culture, dont les architectes, subit durement le contrecoup de la crise sanitaire. Mis à mal […]

Lettre ouverte des enseignants contractuels et vacataires des écoles d'architecture

Lettre ouverte: quand l'Etat entretient la […]

08/07/2020

300 Quelques heures seulement après sa nomination, la nouvelle ministre de la Culture Roselyne Bachelot a pu découvrir une lettre ouverte signée des enseignants des écoles d'architecture et dénonçant la précarité de leurs confrères contractuels et vacataires. Une action lancée le 4 mars 2020, qui […]

Restructuratin de la caserne Lourcine (Paris XIIe) pour accueillir la faculté de droit de Paris 1, Chartier Dalix architectes

Un théâtre de verdure pour une université, […]

07/07/2020

300 Pascale Dalix et Frédéric Chartier installent la faculté de droit de l'université Paris 1 dans l’enceinte de la caserne Lourcine (Paris XIIIe arr.). Place d'Armes transformée en théâtre verdure, hauteurs de plancher retrouvées et matériaux ancestraux révélés, les architectes ont adapté le lieu à ses […]

Lauréat ex-aequo du prix W 2020, Julien Picard et Julien Desbat, École nationale supérieure d'architecture de Nantes, France, avec le projet

Les lauréats du prix W 2020 en images

07/07/2020

300 Consacré depuis 14 ans au travail sur l'existant et à la "greffe architecturale", le prix W organisé par la Fondation Wilmotte tient une place de choix parmi la kyrielle de concours d'idées censés stimuler l'inventivité des étudiants en architecture et des jeunes diplômés. L'édition 2020 de la […]

CONCOURS ACIER 2020.PREMIER PRIX EX AEQUO Machine à paysage (réécriture d’un site abandonné à Montpellier) Caroline Desplan, ENSA Paris-Belleville

Concours Acier 2020, un palmarès sous […]

06/07/2020

300 Ils étaient 12 finalistes à se présenter devant le grand jury du concours Acier 2020 organisé par ConstruirAcier. Le sujet: "Turbulences, l’architecture face aux mutations climatiques et aux risques naturels». Zoom sur les quatre lauréats distingués qui, selon le président du jury, l’architecte […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital