Paris 2024: un nouveau toit à Roland-Garros, conçu par Dominique Perrault

Après la livraison du court de tennis Simonne-Mathieu conçu par Marc MimramPrix spécial du jury au palmarès de l’Équerre d'argent 2019, Roland-Garros (Paris XVIe arr.) poursuit sa mue. En vue des Jeux olympiques et paralympiques 2024, c'est le fameux court Suzanne-Lenglen qui sera dotée d'une couverture mobile conçue par Dominique Perrault.

Couverture du court Suzanne Lenglen, Dominique Perrault architecte, Roland Garros, Paris, Boulevard Auteuil
photo n° 1/11
Zoom sur l'image Paris 2024: un nouveau toit à Roland-Garros, conçu par Dominique Perrault

Articles Liés

Paris 2024: le Village Olympique selon Dominique Perrault

Paris 2024: la construction en forme olympique

Paris 2024: le Centre aquatique olympique sera conçu par Ateliers 2/3/4/ et VenhoevenCS

En prévision des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, c'est l'architecte Dominique Perrault, associé à l'entreprise Renaudat Centre Constructions mandataire groupement, qui remporte le marché de conception-réalisation pour la couverture du deuxième plus grand court de tennis de Roland-Garros, Suzanne-Lenglen. Déployée dans un environnement privilégié, entre ville et nature, entre le Bois de Boulogne, Paris et Boulogne-Billancourt, la nouvelle couverture souhaite s’intégrer avec finesse grâce notamment à un dessin asymétrique pensé selon l’orientation et sa relation avec le paysage. Au nord, le projet s’ouvre vers la nature et les cimes du bois, alors qu’au sud les relations du bâtiment avec ses abords sont plus urbaines, le court Suzanne-Lenglen constituant, depuis le boulevard d’Auteuil, la façade du site de Roland-Garros. Le projet de couverture représente l’opportunité d’améliorer la qualité des espaces publics périphériques existants, notamment le parvis situé au sud du court. Une fois le court couvert, ce parvis formera une place abritée prête à être animée durant les tournois.

Une toiture en lévitation

La nouvelle toiture a pour fonction principale d’abriter de la pluie le court de tennis et la totalité des tribunes. Il s’agit aussi de protéger du vent et de contrôler les ombres portées par la toiture sur le terrain, pour ne pas gêner les joueurs. La couverture proposée est positionnée en surplomb des tribunes existantes et comprend une partie mobile, en toile, et une partie fixe qui intègre tous les équipements nécessaires à ses mouvements. Le projet se veut sans artifice, sa forme découlant des efforts structurels mis en place. La structure en acier est minimale, intégralement visible. La partie fixe de la toiture prend en plan la forme d’un U couvrant les tribunes sur trois côtés et dégageant intégralement les vues vers le nord et le Bois de Boulogne lorsque la toile est repliée. Les deux bras est et ouest du U, d’une portée de 87 mètres, intègrent les rails et mécanismes de blocage de la toiture mobile, alors que la branche sud constitue le coffre de rangement et intègre le treuil et le moteur permettant d’activer le buton mobile.

Maille inox, structure acier et toile PTFE

Le principe constructif retenu pour la charpente métallique est majoritairement celui de l’assemblage boulonné. Latéralement, une maille en acier inoxydable spiralée, fixé en partie haute aux poutres longitudinales et en partie basse aux gradins existants, enserre l'ensemble. La couverture mobile, pensée comme un tissu plissé se déploie avec délicatesse et légèreté dans un écrin solide. La relation entre la structure rigide en acier et la souplesse de la toile mobile contribue à façonner l’identité du projet, alliant précision mécanique et finesse du design. La couverture mobile est constituée d’une succession de 21 modules de toile tendue en forme de V, fixés continûment entre des câbles, pour une surface d’environ 4800m². Chaque module présente une largeur d’environ de 5 mètres et une longueur d’environ 44 mètres. Lorsque la toiture est déployée, les câbles sont tendus et portent en caténaire avec une tension permanente permettant de reprendre les charges de pluie et de vent. Le mouvement se fait par un déplacement horizontal, par déploiement du plissé le long de rails, du sud vers le nord. La toile, teinte gris métallisée, est un tissu de fibres en PTFE, un tissu 100% fluorpolymère avec un squelette de fil PTFE haute ténacité, choisi pour ses qualités particulièrement adaptées au projet: haute transmission lumineuse, maintenance réduite, robustesse sous l’effet de pliements/dépliements répétés, conservation de ses qualités mécaniques par temps froid.

 

  • Lieu : Roland-Garros, Avenue Gordon Benette, 75016 Paris
  • Maîtrise d’ouvrage : Fédération Française de Tennis (FFT) + Société de Livraison des Ouvrages Olympiques (Solideo).
  • Maîtrise d'œuvre : Renaudat Centre Constructions, construction métallique, mandataire ; Perrault Architecture (DPA /Paris), architecte
  • Programme : couverture du court Suzanne-Lenglen
  • Surface : 5200 m2, surface de la couverture fixe ; 4800 m2, surface de la couverture mobile

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Exposition

Fernand Pouillon en son royaume de Belcastel

30/10/2020

300 Dans l’Aveyron, au château de Belcastel, qui fut la dernière demeure de Fernand Pouillon, deux expositions célébraient en octobre 2020, l’architecte visionnaire disparu en 1986 et longtemps décrié de son vivant. Avec « Architecture vivante », le photographe et cinéaste Stéphane Couturier s'est […]

Pascal Chombart de Lauwe et Etienne Chevreul-Demas, architectes. agence Tectone

Tectone - Portrait

30/10/2020

300 L’architecte urbaniste Pascal Chombart de Lauwe fonde Tectone en 1986 avec Jean Lamude (décédé en 1996). Etienne Chevreul-Demas devient associé en 2017. Bien que les normes complexifient la production des logements, l’agence Tectone, forte d’une expérience de trente ans dans le domaine, défend qu’il […]

Abonnés AMC

PHOTO - 22932_1370558_k3_k1_3176913.jpg

Référence: Maurice Blanc, moderne Grenoblois

29/10/2020

300 Le Grenoblois Maurice Blanc (1924-1988) consacre sa vie à l'architecture et à l'urbanisme avec une contribution originale qui se déploie entre 1950 et 1980. Maître d'œuvre engagé, il est l'un des initiateurs locaux de la formation permanente des architectes et un acteur politique municipal. Pour cet […]

Rendez-vous à suivre

5 rendez-vous d'architecture, à ne pas manquer ce […]

29/10/2020

300 Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. 1. Conquêtes spatiales, à Annecy Au tournant des années 1960, Jean-Louis Chanéac, Claude Costy et Pascal Häusermann imaginent un nouveau langage architectural aux formes organiques, exprimant une vision […]

Abonnés AMC

Projet pour l'Arena Porte de la Chapelle, Paris, SCAU et NP2F architectes

JO Paris 2024 : Grands équipements, petit souffle

28/10/2020

300 Les grands équipements qui seront bâtis à l'occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le centre aquatique à Saint-Denis et l'Arena porte de la Chapelle, offrent des traductions sans ostentation aux injonctions légitimes à la modération environnementale. Au risque de manquer le […]

« Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel »,

Déconstruire la mythologie du bonheur - Livre

28/10/2020

300 Publié par le prestigieux Centre canadien d’architecture à l’occasion de l’exposition du même nom organisée dans ses murs l’an dernier, « Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel » est un collage réflexif, richement illustré et nourri d’une belle variété de […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital