DORTE MANDRUP, UN ART DE L'ENRACINEMENT - Exposition

Réunissant cinq projets conçus pour des lieux symboliques, l'exposition « Place », à la maison du Danemark à Paris, donne un aperçu de la méthode de l'architecte danoise Dorte Mandrup, mêlant analyse du contexte et harmonie des formes. A l'ère de l'anthropocène, elle invite à redécouvrir le dialogue entre le lieu et l'architecture. Une riche mise en perspective qui ouvre sur des solutions durables.

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné
The Whale, centre de découverte des baleines, à Andenes, île d'Andoya, Norvège. Dorte Mandrup architecte, concours gagné en 2019. - © Docs MIR
photo n° 1/10
Zoom sur l'image DORTE MANDRUP, UN ART DE L'ENRACINEMENT - Exposition

Articles Liés

La démarche de Dorte Mandrup, en conférence

C'est un bâtiment aux lignes géométriques qui se confond avec l'horizon du littoral de la mer du Nord. Même la teinte gris argenté du chaume semble en harmonie avec les nuages. Ouvert en 2017, le centre de la mer des Wadden est emblématique de la démarche de l'architecte danoise Dorte Mandrup, présentée à la maison du Danemark à Paris jusqu'au 9 novembre. Une approche caractérisée par l'enracinement sensible du bâti au paysage, sa subtile intégration à l'environnement. L'exposition « Place » réunit cinq projets, tous conçus pour des sites hautement symboliques d'un point de vue environnemental ou historique. Cinq équipements culturels situés au Danemark, Groenland, […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital