Eliet & Lehmann et Patrice Lutier A003 Architectes - Village de la Faisanderie, nominé à l'Equerre d'argent 2015

Nominé à l'Equerre d'argent 2015, catégorie Réhabilitation, le village de la Faisanderie à Fontainebleau (Seine-et-Marne), construit en 1952 par Marcel Lods, associé à Maurice Cammas, a été transformé en logements sociaux et en accession, en résidence étudiante, en foyer d'accueil social, en bureaux et en commerces par Eliet & Lehmann (Denis Eliet et Laurent Lehmann architectes) avec Patrice Lutier A003 Architectes.

Nominé à l'Equerre d'argent 2015, catégorie Réhabilitation, Village de la Faisanderie à Fontainebleau (Seine-et-Marne), Eliet & Lehmann avec Patrice Lutier A003 Architectes (architectes), Foyers de Seine-et-Marne (maître d'ouvrage) - © Denis Eliet
photo n° 1/5
Zoom sur l'image Eliet & Lehmann et Patrice Lutier A003 Architectes - Village de la Faisanderie, nominé à l'Equerre d'argent 2015

Canada, Belgique, Grande-Bretagne et Etats-Unis : ainsi sont baptisés les quatre immeubles de logements de La Faisanderie, construite en 1952 par Marcel Lods, associé à son confrère Maurice Cammas, pour l’Etat-major de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan) en Europe. Situé en lisière de la forêt de Fontainebleau (Seine-et-Marne), l’ensemble résidentiel nommé « Le Village de la Faisanderie » s’incruste dans la végétation, comme dans un écrin. Un dialogue poétique s’engage ici entre une nature laissée à l’état sauvage – le sol est même retourné la nuit par les sangliers – et une architecture rationaliste, aux façades répétitives, véritable manifeste en faveur de l’industrialisation des procédés de construction, dont Lods fut le grand représentant, pour une production en masse de logements. Délaissée par l’Otan après que la France ait quitté l’organisation (1966), puis par la gendarmerie, et finalement rachetée par un office HLM, La Faisanderie entame aujourd’hui une seconde vie, scénarisée par les architectes Denis Eliet et Laurent Lehmann. Outre un patient travail de restauration des façades, les anciens appartements des militaires ont été transformés en logements sociaux et en accession à la propriété. Le programme s’est diversifié avec l’introduction d’une résidence étudiante, d’un foyer d’accueil social, de bureaux et de commerces. Ce morceau d’histoire de l’architecture n’étant pas protégé au titre des Monuments historiques, il s’agissait pour les architectes de limiter l’impact de cette réhabilitation. De fait, les seules transformations visibles de l’extérieur concernent les rez-de-chaussée. En effet, Lods avait appliqué ici le premier des « cinq points de l’architecture moderne » de Le Corbusier qui préconisait des pilotis pour soulever les bâtiments et libérer le sol naturel… aussitôt occupé par des voitures en stationnement. Les rez-de-chaussée abritent désormais les nouvelles fonctionnalités du programme (commerces, bureaux, etc.), faisant de l’ancienne cité-dortoir de l’Otan un îlot de vie pour le quartier.

 

 

  • Lieu : Fontainebleau, Seine-et-Marne
  • Maîtrise d’ouvrage : Les Foyers de Seine-et-Marne
  • Maîtrise d'œuvre : Denis Eliet, Laurent Lehmann, architectes (conception) ; AOO3, architectes (réalisation). BET : E & L Ingénierie, Tohier (économiste), Eco-Synthèse (HQE), C & E Ingénierie (structure), ACV (acoustique), Agence On (lumière)
  • Surface : 29 582 m² Shon
  • Coût : 39 M€ HT, travaux

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Benjamin Fleury – 20 logements à Pantin

Benjamin Fleury – 20 logements à Pantin

25/09/2017

A Pantin, l’architecte-urbaniste Benjamin Fleury a livré un ensemble de 20 logements dont la matérialité participe à l’insérer avec justesse dans un contexte marqué par une dualité entre les tissus industriels et résidentiels. […]

L'architecte Benjamin Fleury

Benjamin Fleury

25/09/2017

Né en 1973 dans le grand ensemble des Mazières à Draveil et ayant grandi à Vigneux-sur-Seine, l’architecte Benjamin Fleury se décrit comme « un enfant de la banlieue ». Diplômé de l’école d’architecture de […]

Agora 2017, Biennale de Bordeaux, Hangar 14

Agora 2017: comprendre ce qu'est le paysage

22/09/2017

Parmi la kyrielle d'événements que propose la nouvelle édition d'Agora, la foisonnante biennale d'architecture, d'urbanisme et de design de Bordeaux ouverte du 14 au 24 septembre 2017, l'exposition "Paysages augmentés" présentée […]

Happier café de l’agence J.C. Architecture, avec rouleaux séparateurs.

Papier craft pour café éphémère à Taïpei

22/09/2017

A Taïpei, J.-C. architecture montre l'attrait d'une nouvelle matière à explorer dans l'aménagement intérieur: le papier craft. Le papier tient une place importante dans le quotidien des habitants de Taïpei, à Taïwan, qui le manipulent […]

Impression 3D, l’usine du futur, François Brument, Maëlle Campagnoli

Les nouveaux savoir-faire de la 3D - Livre

22/09/2017

Déjà considérée comme ce qui sera la quatrième révolution industrielle, l’impression 3D transforme peu à peu notre quotidien avec sa production sur mesure et optimisée. Elle fait des miracles dans de nombreux domaines – […]

Thomas Jorion

Regard de photographe: Les vestiges d'empire de […]

21/09/2017

  Chaque semaine, AMC donne la parole à un photographe d'architecture pour commenter l'une de ses prises de vues. Invité de cette série: Thomas Jorion. C’est à travers une série d’images publiées dans son dernier livre […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus