En Allemagne, le patrimoine moderne d'après-guerre passe au double vitrage

Conçue en 1954 par l’architecte Sep Ruf, représentant important de l'architecture moderne en Allemagne après la Seconde Guerre mondiale, l’Académie des Beaux-arts de Nuremberg fait actuellement l’objet d’une campagne de rénovation. Pour le bureau d’études en charge du projet, le défi consistait à respecter l’architecture caractéristique des façades de ce bâtiment classé monument historique depuis 1988, tout en améliorant grandement ses capacités thermiques.  
 
Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné
Rénovation d'un pavillon de l’Académie des Beaux-arts de Nuremberg (architecte Sep Ruf, 1954), Staatliches Bauamt Erlangen-Nürnberg - © Jurgen Krall
photo n° 1/5
Zoom sur l'image En Allemagne, le patrimoine moderne d'après-guerre passe au double vitrage

Articles Liés

COMMENT PRÉSERVER LE PATRIMOINE RÉCENT LORS D'UNE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

Plus ancienne institution artistique d’Allemagne, l’Académie des Beaux-arts de Nuremberg se compose d’une succession […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital