Enzo Mari s'en est allé, son œuvre vit à la Triennale de Milan

Le décès d'Enzo Mari, père fondateur d'un design pour un homme de la sobriété, sonne comme un lever de rideau, alors que son œuvre brille actuellement -autant que son œil était vif- dans les salles du musée milanais de La Triennale.

Enzo Mari portrait - © Ramak Fazel
photo n° 1/12
Zoom sur l'image Enzo Mari s'en est allé, son œuvre vit à la Triennale de Milan

Articles Liés

Jeux d'enfant: une sélection d'objets de liberté

Five Fields, l’incident comme principe de jeux et d'éveil pour les enfants

Des aires de jeux réinventées

A 88 ans, le grand Enzo Mari, créatif insatiable, défenseur avant l'heure d’une conception de peu, expérimentateur de jeux qui favorisent une croissance juste de l'enfant -loin du débordement de la production commerciale, a tiré sa révérence. Pour mémoire, nous revenions en 2016 sur les jeux d'enfants conçue par des designers et des architectes. Enzo Mari laisse une collection d'une grande richesse, et les clés d'une vision majeure. Né à Cerano (proche de Novara, Italie), il a été formé aux Arts et Lettres à l’Académie de Brera de 1952 à 1956, avec un approfondissement orienté sur la psychologie de la perception visuelle. Il collabore avec l’éditeur milanais Danese dès 1957. Une poétique de la forme sèche, associée à une utilisation cohérente des matériaux définissent son apport au design et en font un repère fondamental de cet art italien. De ses pièces de mobilier, on peut retenir Frate avec Driade, un archétype largement imité, ou la chaise Tonietta de Zanotta. On lui doit le jouet puzzle des 16 animaux, savamment dessiné dans un bloc de bois pour éviter la perte de matière à la découpe. Il a signé encore le Calendrier perpétuel, des études de représentations de la nature passant par des animaux et livres.

De l’open source au scellé

Son activité est autant engagée que théoricienne. Enzo Mari perçoit le design comme un « projet », qui entretient un rapport au monde : il doit donc être simple, réparable, recyclable, durable. Il peut être manifeste d’un propos. Symbolique est Putrella, qui amène dans un intérieur bourgeois un objet apriori sans valeur, un élément brut de construction. Précurseur d’un esprit « do it yourself », de l’open-source de mobilier, en 1974 il entend démocratiser la création directe à l'usager, sans passer par le secteur de la distribution. « J’ai pensé que si les gens étaient encouragés à construire une table de leur main, ils étaient alors à même de comprendre la pensée cachée derrière celle-ci », défendait-il. La série « Proposta per un’autoprogettazione » comprend par exemple des plans de chaises simples à réaliser à partir de pièces basiques, à assembler avec seulement des clous et un marteau. En 2015, il offre pour une levée de fonds caritative les droits à l’utilisation de ces plans au centre de réfugiés berlinois Cucula, pour une édition limitée réalisée par les réfugiés.

 

En 2016, il fait don de ses archives à la Ville de Milan, mais à la condition qu’elles restent scellées pendant les quarante années qui suivront sa mort ! Le génie au caractère affirmé y a vu le moyen d'exprimer l’éloignement radical de son travail avec la production excessivement commerciale qui sévit. Il confie son œuvre majeure à un recul nécessaire, pour qu’elle soit redécouverte par les observateurs du futur, à l'aune d'un monde nouveau, en 2060. Pour une immersion et un hommage, les visites sont ouvertes au musée de la Triennale, jusqu'au 18 avril 2021. Une exposition à laquelle il a collaboré, suite à ses nombreux échanges avec Hans Ulrich Obrist.

 

 

  • Enzo Mari, exposé par Hans Ulrich Obrist et Francesca Giacomelli
  • Jusqu'au 18 avril 2021
  • Musée de la Triennale, Milan (Italie)
  • triennale.org

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Susanna Fritscher, Theseus Temple, Vienna

Susanna Fritscher se joue du néoclassicisme à […]

09/09/2021

300 Aprés le Musée d'arts de Nantes, le Louvre Abu-Dhabi et le Centre Pompidou-Metz, l'artiste autrichienne Susanna Fritscher dévoile une nouvelle installation aérienne. Invitée par le musée des Beaux-Arts de Vienne, Susanna Fritscher a investi le Temple de Thésée, icône d'architecture néoclassique qui […]

Portrait de Bruno Gaudin et Virginie Bregal - Atelier Gaudin

Atelier Gaudin - Portrait

20/09/2021

300 Créé en 1998 par les architectes Bruno Gaudin et Virginie Bregal, l'Atelier Gaudin s'est toujours efforcé d'échapper à la spécialisation. De l'échelle urbaine à celle de l'architecture, jusqu'à la conception de mobilier, il vise à chaque projet à mettre en œuvre des dispositifs spatiaux et […]

Abonnés AMC

PHOTO - 25877_1528004_k6_k1_3530899.jpg

Plongée au cœur de Memphis, un showroom par Pig […]

17/09/2021

300 Créé par Pig Design, le showroom Ya SPace à Hangzhou (Chine) célèbre le mouvement Memphis au cœur d'une scénographie librement inspirée de son esthétique archétypale et ludique à la fois. Situé dans la métropole chinoise de Hangzhou, le showroom Ya SPace célèbre la renaissance du groupe Memphis, […]

Portrait de Glenn Murcutt, 2021

L'architecte australien Glenn Murcutt reçoit le […]

17/09/2021

300 L’architecte australien Glenn Murcutt est lauréat de l’édition 2021 du Praemium Imperiale, décerné chaque année par la Japan Art Association. Il succède au duo new-yorkais Tod Williams et Billie Tsien et est le premier australien, toutes catégories confondues, à recevoir ce prix. Tous les ans depuis […]

Abonnés AMC

Bibliothèque, musée et centre d'archives La Contemporaine, Atelier Bruno Gaudin Architectes, Nanterre (Hauts-de-Seine)

À Nanterre, la monumentalité tranquille de Bruno […]

16/09/2021

300 Au pied de la gare de Nanterre, le bâtiment conçu par Bruno Gaudin abritant la Contemporaine réunit une bibliothèque, un musée et un centre d'archives. Ses volumes de briques aux découpes ciselées marquent les différents programmes et ancrent fortement la construction dans la ville. La Contemporaine […]

Remise du prix de l’Équerre d’argent 2020 - Philippe O’Sullivan, co-directeur (Grafton Architects) ; Bruno Sire, président honoraire de l’Université Toulouse 1 Capitole ; Gerard Carty, co-directeur (Grafton Architects) ; Donal O’Herlihy, architecte (Graft

Équerre d’argent 2020 : La remise des prix en […]

16/09/2021

300 Pour cause de crise sanitaire, la cérémonie de remise des prix de l’Équerre d’argent 2020 n’a pas pu avoir lieu en novembre dernier, dans la suite de la proclamation du palmarès. L’événement s'est finalement tenu lundi 13 septembre 2021 au Pavillon des princes à Paris, avec les maîtres d’œuvre et […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital