Enzo Mari s'en est allé, son œuvre vit à la Triennale de Milan

Le décès d'Enzo Mari, père fondateur d'un design pour un homme de la sobriété, sonne comme un lever de rideau, alors que son œuvre brille actuellement -autant que son œil était vif- dans les salles du musée milanais de La Triennale.

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné
Enzo Mari portrait - © Ramak Fazel
photo n° 1/12
Zoom sur l'image Enzo Mari s'en est allé, son œuvre vit à la Triennale de Milan

Articles Liés

Jeux d'enfant: une sélection d'objets de liberté

Five Fields, l’incident comme principe de jeux et d'éveil pour les enfants

Des aires de jeux réinventées

A 88 ans, le grand Enzo Mari, créatif insatiable, défenseur avant l'heure d’une conception de peu, expérimentateur de jeux qui favorisent une croissance juste de l'enfant -loin du débordement de la production commerciale, a tiré sa révérence. Pour mémoire, nous revenions en 2016 sur les jeux d'enfants conçue par des […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital