ÉQUERRE D'ARGENT 1984 / MENTION – CLAUDE VASCONI - ATELIER 57 MÉTAL DE LA RÉGIE RENAULT

Une usine dans la ville. En tant que premier édifice de l'opération "Billancourt 2000", le "57 Métal" devait donner le ton, et ce à deux niveaux: urbain et architectural.

Vue de la toiture avec les trois différents types de sheds : Atelier 57 Métal de la Régie Renault, Claude Vasconi, Boulogne- Billancourt, Équerre d’argent 1984 / mention - © Dahliette Sucheyre
photo n° 1/9
Zoom sur l'image ÉQUERRE D'ARGENT 1984 / MENTION – CLAUDE VASCONI - ATELIER 57 MÉTAL DE LA RÉGIE RENAULT

Articles Liés

Equerre d'argent 1984 / Lauréat – Christian Devillers – Parking – Saint-Denis (93)

PREMIÈRE ŒUVRE 1984 / MENTION – HERVÉ BAGOT - BUREAUX DU PARC NATUREL RÉGIONAL DE LA[...]

PREMIÈRE ŒUVRE 1984 / LAURÉAT – MARC DELANNE ET JEAN-PAUL MOREL – PÔLE DE BAIGNADE

La parcelle, de par sa superficie (environ 1 ha) et sa position dans le schéma directeur d'aménagement de la cité technologique était le support d'une démonstration face aux responsables des usines Renault et plus particulièrement de la D.T.N.E. (la Direction des Travaux Neufs et Entretien). Il faut savoir que ce service interne à la Régie gère et construit un nombre important de bâtiments. Habituellement parachuté en terrain plat et péri-urbain, le nouvel atelier était cette fois-ci "greffé en ville": Billancourt n'est plus écarté, loin du centre; elle fait maintenant partie intégrante du continuum industriel et résidentiel de la vallée de la Seine. L'examen des étapes successives de l'étude "Billancourt 2000" fait apparaître le passage d'un radio-concentrisme planaire à un découpage des 30 ha en îlots de 100 mètres par 100 mètres, avec toujours une constante: la ville dessinée, composée, cadrée, qui alterne espaces verts et quadrilatères d'ateliers cernés par les bureaux de la maîtrise. L'image urbaine unitaire d'une programmation complexe, puisque liée aux évolutions pas toujours prévisibles de la courbe économique, laisse perplexe, surtout lorsque le vocabulaire architectural déployé pour "la pierre angulaire" est lui, résolument contemporain. Ce hiatus entre forme urbaine et formes architecturales nous rappelle que si d'un côté, l'on sait édifier, éclairer, franchir ou élever de plus en plus précisément, en usinant de plus en plus finement, de l'autre, l'agrégation et la maîtrise des espaces produits entre ces fragments hautement architecturés devient de plus en plus complexe et devrait générer un nouvel urbanisme, un nouveau territoire, un nouveau mode de vie. Sans vouloir établir de recettes ou d'équations de la forme urbaine, on pourrait dire que la capacité "d'absorption" par la ville d'une richesse architecturale issue d'Archigram et réactualisée par Piano, Rogers, Foster, Deslaugiers, est inversement proportionnelle au degré d'autonomie de ces fantastiques machines. A ce propos, il est utile de noter que contrairement "aux anglais" (Rogers à Quimper et Foster à Swindon), Vasconi n'était pas sur un champ de betteraves : il fallait tenter de résoudre l'apparente contradiction entre une "liberté de l'espace" (architecture de fer, de verre, de lumière en plan libre) et un environnement saturé, indifférencié, comme celui réalisé par les promoteurs de l'opération du Pont de Sèvres toute proche.

 

Visitez le site de l’architecte : http://www.vasconi.fr/fr

 

 

 

  • Lieu : Boulogne-Billancourt (92).
  • Maîtrise d’ouvrage : RENAULT Direction des Travaux Neufs et Entretien (D.T.N.E.).
  • Maîtrise d'oeuvre : Claude Vasconi, architecte ; Jean Concordet, collaborateur.
  • Surface : 10 000 m2

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Walden Raft, par Elise Morin et Florent Albinet installé sur le lac d'Annecy / Annecy paysages 2019

Bel été

29/07/2019

La rédaction d’AMC vous souhaite un bel été et vous donne rendez-vous en septembre pour de nouvelles actualités. D’ici là, inscrivez-vous pour recevoir les newsletters thématisées du mois d’août (les expositions et […]

L'exposition Superstudio, la vie après l'architecture au Frac Centre-Val de Loire, 2019

Superstudio, fossoyeur du modernisme

26/07/2019

Entre 1966 et 1982, les architectes florentins de Superstudio ont engagé une réflexion théorique et critique sur la société de consommation. Par une surenchère de récits et d’images iconoclastes, le groupe se pose en fossoyeur de […]

Michel Buffet Guillemette Delaporte, préface d’Alain Fleischer

Michel Buffet, entre art et industrie

26/07/2019

Né en 1931, Michel Buffet fait partie de la première génération de designers industriels. Son travail incarne les formes et les couleurs des Trente Glorieuses, période durant laquelle les modes de vie changent, les transports se développent, les exigences de […]

k-studio Dexamenes Hotel, Plan large

En Grèce, K-studio transforme une exploitation […]

25/07/2019

K-studio redonne vie à une station viticole abandonnée, pour monter un hôtel de rêve sur plage privée, ton sur ton. Là, tout n’est que luxe, calme et volupté. Dans le Péloponèse à Kourouta, Nikos Karaflos a fait transformer […]

PULSE, immeuble de bureaux à Saint-Denis pas BFV Architectes

Un immeuble de bureaux en structure mixte qui […]

24/07/2019

Cet immeuble de bureaux de sept étages, conçu avec une structure mixte bois-béton, renferme un atrium surgissant telle une clairière dans une forêt dense. Par sa rigueur constructive, il transforme des espaces de travail en véritables lieux de vie. A la […]

BFV Architectes. Jean-Brice Viaud, Olivier Fassio et Jean Bocabeille

BFV Architectes - Portrait

24/07/2019

Créée en 2018, BFV Architectes réunit les architectes Jean Bocabeille, Olivier Fassio et Jean-Brice Viaud. BFV Architectes est une jeune agence. Créée en 2018, elle réunit trois "fringants quinquagénaires" souhaitant élargir leur […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus